Les déboires de CHARLES THOMSON avec les fans de MICHAEL JACKSON.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les déboires de CHARLES THOMSON avec les fans de MICHAEL JACKSON.

Message par Eddith le Mer 11 Nov 2015 - 11:25



Entretien avec Charles Thomson au sujet des  événements qui ont divisé la Communauté de Michael Jackson, Il y a quelque temps, le site « Extreme Michael Jackson » a eu la chance de pouvoir discuter avec Charles Thomson, l’expert sur Michael Jackson.

M. Thomson a été l’objet d’un bizutage malheureux de la part des blogueurs qui ont en quelque sorte décidé qu'il était impliqué dans divers complots contre  Michael Jackson. Il y a eu une vague de désinformation injustifiée et fondée sur des aberrations.



Certains lecteurs de Charles  Thomson ont décidé de croire qu’il est un fan fanatique et délirant, qui défend un monstre, d'autres ont décidé de croire qu'il n'est pas assez fan. La vérité est que Charles Thomson doit rester objectif dans son travail de journaliste. Il a le droit d’avoir sa propre opinion, et de découvrir les faits. Puisque la musique est son sujet d’écriture, il a fini par consacrer certains de ses écrits  sur Jackson. Comme tous les faits démontrent l'innocence de Michael Jackson dans les scandales horribles qu'il eu a endurés, Charles Thompson a décidé d’écrire sur ce sujet.

Puisque Charles Thomson  est un journaliste professionnel dont la tâche est de déceler les anomalies de l'information, il a collaboré à la  publication des fichiers du FBI sur Michael Jackson. Ces fichiers ont profilé la manière dont les médias ont déformé les faits,  conduisant à l'absolution complète de toutes les accusations contre Michael Jackson. Charles Thomson est devenu victime d’accusations malveillantes malgré ses services rendus au nom de la vérité.

L'interview  très longue sera divisée en plusieurs parties :

PARTIE 1

Question : Charles, vous êtes un jeune écrivain qui après être sorti de l'école, avez eu rapidement du succès auprès du public et recueilli une certaine attention pour votre travail sur James Brown. Ensuite, vous avez endossé le rôle d’expert sur Michael Jackson. Vous y attendiez-vous ? Comment cela a-t-il affecté la suite votre carrière ?

Tout d'abord, je n’ai pas été connu du public juste en sortant de l’école. Après avoir quitté l'école à l'âge de 16 ans, j’ai fait des études pendant deux ans et j'ai étudié le journalisme entre autres. Ensuite je suis allé à l'université, où j'ai encore étudié le journalisme pendant trois ans, et j’ai obtenu mon diplôme avec mention en 2009. Il convient de souligner qu'aucune de ces formations n’est indispensable pour faire carrière dans le journalisme britannique. La qualification de journaliste est délivrée par le Conseil National de Formation des Journalistes et si vous vous inscrivez à un cours accéléré, vous pouvez devenir journaliste en six mois, alors qu’en allant à l'université, j'ai étudié pendant quatre ans. J'ai d'abord commencé à travailler pour des journaux  pendant mes années de lycéen à l'âge de 16 ou 17 ans. Dans le cadre du cours de journalisme où j’étais inscrit, nous devions interviewer des personnalités locales ou couvrir des événements locaux et écrire des articles pour la presse locale. Pendant mes premières années à l'université, j'ai travaillé régulièrement pour plusieurs journaux locaux et à 19 ans j’écrivais en freelance pour un journal de musique américain. À 21 ans, je travaillais pour des journaux et des magazines nationaux.

Mon travail en tant « qu’expert » de Michael Jackson fut inattendu. Comme je vous l'ai dit dans une interview précédente, j'ai été renseigné en mars 2009  par une source interne qui m'a donné des informations sur la date et le lieu d’arrivée de Michael Jackson au Royaume-Uni pour l’annonce de ses concerts à l'O2. La source m’a demandé de révéler les informations, car ils estimaient que cela serait positif. J'ai transmis l'information à The Sun, ce qui me semblait être la meilleure chose à faire - si vous voulez de la publicité, autant s’adresser au plus grand journal du pays. The Sun s'est rendu compte que j'étais assez branché sur Michael Jackson, alors ils ont décidé de collaborer  avec moi.

Mon travail avec The Sun a déclenché beaucoup de critiques de la part des fans de Michael Jackson, mais je ne sais pas très bien pourquoi. Au premier signe d'irrégularité, j'ai écrit un article long et accablant, pour condamner leur couverture biaisé sur le suicide d’Evan Chandler. Avant cela, ils avaient toujours agi de manière très éthique avec moi. Je ne suis pas un défenseur payé du Sun.

Quand  cet article a été écrit sur the Sun,  mes recherches sur Evan Chandler ont été démolies, puisqu’elles ont été remplacées par des informations inexactes, j’ai donc mis en péril mes chances de retravailler avec le journal et depuis je n’ai presque rien écrit pour lui.

Est-ce mon travail sur Michael Jackson qui  a affecté ma carrière ?  Quoi qu’il en soit, Il ne m'a pas rendu riche. Il a amélioré mon profil, mais seulement parce que les fans ont découvert mes blogs et ont commencé à les publier partout sur Internet. Avant  que les fans ne me découvrent, j’écrivais mon blog sur Michael Jackson en  total inconnu. J’ai été payé pour mon travail avec The Sun, mais le battage autour des concerts de Michael Jackson, puis de sa mort n'a duré que de Mars à Octobre, et ils ne m'ont pas consulté pour chaque article sur Jackson qu’ils ont écrit - loin de là. Ils n’ont fait appels à mes services qu'occasionnellement.

La plus grande partie de mon travail sur Michael Jackson, en particulier sur les accusations et le procès, a été totalement bénévole. Je ne suis pas payé pour mes articles pour le Huffington Post et bien évidemment j’écris sur mon propre blog gratuitement. Mais cela ne me gêne pas de travailler gratuitement. Je considère que le journalisme est une vocation. Je pense que c'est un travail nécessaire, en particulier à une époque où de nombreux journalistes dépendent de l’argent des entreprises. Donc, si je pense qu’une histoire est importante, je l’écris gracieusement si nécessaire. J’ai écrit des essais de 5000 mots sur l’horrible couverture médiatique faite sur le procès de Michael Jackson, et j’ai abordé des questions importantes dans mes journaux locaux. Je suis actuellement en train de faire un reportage dans ma ville sur le gouvernement local qui tente de raser les aires de jeux des enfants pour y construire des maisons.

Mon travail sur Michael Jackson m’a rendu un peu célèbre sur Internet, ce qui a entraîné autant de problèmes que d’avantages. Mais je ne suis pas devenu riche pour autant et cela ne m’a pas rapporté d’emploi lucratif dans la presse. Je suis la même personne qui vit dans la même maison et qui fait la même chose tous les jours - mon nom a juste un peu plus de résultats sur Google.

En tant que journaliste, vous avez contribué à la publication des dossiers du FBI sur Michael Jackson. Parlez-moi de ce processus. Que révèlent ces documents ?

Les fichiers ont été rendus publics en vertu de la loi  « Freedom of Information Act » (Loi sur la Liberté d’Information). La loi est faite pour garantir l'ouverture et la transparence du gouvernement en permettant aux membres du public de demander des informations qui sont, pour une raison ou une autre, restées non publiques. Le FBI, en tant qu’organisme gouvernemental, doit selon la loi, répondre aux demandes de la FOIA.

Tant qu’une personne est vivante, son dossier FBI n’est pas disponible dans le but de  préserver les lois de confidentialité. Vous pouvez contourner cette règle, mais seulement en faisant signer un accord au sujet du dossier. Cependant, une fois que la personne est décédée, vous pouvez demander son dossier et le FBI doit selon la loi le rendre public sauf si cela porte atteinte à la sécurité nationale. Mais les fichiers sont souvent expurgés, car ils comprennent  des références à certains agents du FBI ou des informations sur des personnes qui sont toujours vivantes.

Plusieurs personnes dont je fais partie ont demandé la publication du fichier FBI de Michael Jackson dans le cadre du « Freedom of Information Act ». Je l’ai fait parce que j'étais curieux de savoir si le fichier contenait des renseignements supplémentaires sur les interventions répétées du gouvernement dans sa vie. Je ne savais pas s’il existait vraiment un dossier FBI alors j'ai été surpris d'apprendre qu'il y en avait bien un et qu'il comptait 600 pages.

Dans l'ensemble, je n’ai pas été impressionné par la façon dont le FBI a réagi à cette demande.

D’abord, parce que le FBI a mis très longtemps pour traiter ma demande. Au Royaume-Uni, les organismes sont tenus par la loi de répondre aux demandes de la FOIA dans les 20 jours ouvrables. Cependant, j'ai déposé ma demande auprès du FBI pendant l’été 2009 et le fichier n'a pas été publié avant Décembre.

Je n’ai pas non plus été impressionné par la façon dont le FBI a publié les documents, ce qu’il n’avait jamais fait pour aucune autre affaire. Le FBI a annoncé à la presse mondiale que les documents seraient transférés à une certaine date et à une certaine heure.  Les journalistes du monde entier se sont rués pour télécharger les documents afin d’être  les premiers à écrire un article. Bien que je fusse l’un des premiers à avoir demandé la publication du fichier, je n'ai reçu aucune notification préalable et aucune priorité.

Par conséquent, les médias, qui s’étaient tous précipités pour être les premiers à écrire un article, ont lu les fichiers en vitesse et ont publié des histoires complètement inexactes  dans le monde entier.

J'ai vu des journaux qui prétendaient que le FBI avait saisi une cassette vidéo de Jackson et y avait trouvé de la pornographie infantile. En réalité, les fichiers disaient que la cassette, saisie à une personne inconnue à la douane de Palm Beach, était seulement « reliée à Jackson » - et  que ce quelqu'un avait écrit son nom sur l'étiquette de la cassette. En ce qui concerne la pornographie infantile, rien n’a été trouvé.

D'autres journaux  ont dit que le FBI avait enquêté sur des accusations selon lesquelles Jackson avait agressé deux garçons mexicains dans les années 1980. C’était complètement faux. Le FBI a simplement noté un appel téléphonique dans lequel une personne affirmait qu’elle avait entendu dire que le FBI avait enquêté à ce sujet. Les documents mentionnent également que le FBI a recherché des indices, mais aucune référence n'a été trouvée.

Autrement dit, quelqu'un a téléphoné au FBI pour porter une fausse accusation. Le FBI a noté l’accusation sans y attacher d’importance, mais les médias ont rapporté cela de façon inexacte en faisant croire que les accusations étaient les conclusions propres du FBI.

Les inexactitudes dans les articles des médias sur les dossiers FBI de Jackson étaient nombreuses et elles ont fait le tour du monde. Les fichiers soulignaient l'innocence de Jackson, montrant que, après dix ans d'enquête ni la police de Los Angeles,  ni le FBI, n'avaient jamais été en mesure de trouver la moindre preuve reliant Jackson à un crime. La publication des fichiers aurait dû avoir des conséquences positives pour Michael Jackson, mais la couverture ridiculement pauvre des médias a entraîné l'effet contraire.

C'est pourquoi j'ai été très irrité par la façon dont le FBI a géré la publication des documents. S’ils m’avaient été  confiés  un peu à l’avance, parce que j’étais l’un des premiers à avoir demandé les fichiers, j’aurais pu les lire correctement et en faire un rapport exact, qui aurait été copié et collé par les médias paresseux du monde entier. En publiant les documents à une masse de journalistes salivant dans le monde entier, le FBI a fait en sorte que les fichiers ne soient pas lus correctement avant que les médias n’écrivent leurs articles. Donc, au lieu de répandre des informations exactes sur les dossiers du FBI, les médias - à l'échelle mondiale - ont répandu une information déformée.

Mon autre critique concernant le FBI, est qu'il a omis environ la moitié des fichiers de Jackson et n'a jamais offert la moindre explication à ce sujet. Je sais que les organismes gouvernementaux sont tenus par la loi de donner une explication lorsqu’ils gardent certaines informations suite à une demande de la FOIA. Je n'ai jamais vu d’explication du FBI à ce sujet.

à suivre....


source  Publié par motspourtous


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 3435

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de CHARLES THOMSON avec les fans de MICHAEL JACKSON.

Message par Eddith le Mer 25 Nov 2015 - 11:53

Les déboires de CHARLES THOMPSON avec les fans de MICHAEL JACKSON (2)

25 Novembre 2015, 11:15am |

Publié par motspourtous
Les déboires de CHARLES THOMPSON avec les fans de MICHAEL JACKSON (2)

Entretien avec Charles Thomson au sujet des  événements qui ont divisé la Communauté de Michael Jackson, Il y a quelque temps, le site « Extreme Michael Jackson » a eu la chance de pouvoir discuter avec Charles Thomson, l’expert sur Michael Jackson.

M. Thomson a été l’objet d’un bizutage malheureux de la part des blogueurs qui ont en quelque sorte décidé qu'il était impliqué dans divers complots contre  Michael Jackson. Il y a eu une vague de désinformation injustifiée et fondée sur des aberrations.

Interview de CHARLES THOMSON  - partie 2 -

Question  : Dans une interview précédente, vous m’avez dit que vous croyez en l'innocence de Michael Jackson, non pas parce que vous aimez sa musique, mais parce que c'est ce que montrent les preuves.
L'importance de cette distinction peut paraître évidente, pourtant les fans de Jackson ainsi que ses détracteurs ont tendance à l’ignorer. Pouvez-vous expliquer cela ?

Michael Jackson est un sujet qui divise. Il a des fans très zélés et des détracteurs très zélés, les deux camps m'ont attaqué pour à peu près la même raison. Les détracteurs m'ont attaqué parce qu'ils pensent qu'il est impossible de croire en l'innocence de Michael Jackson, sauf quand vous êtes un fan dérangé. Ils m'ont qualifié de « Floon », c’est un mot qu'ils utilisent pour décrire les fans les plus fervents de Michael Jackson. Mais je n'aime même pas tous les albums de Michael Jackson ni même toutes ses tournées et je n’excuse certainement pas ses erreurs.

Malheureusement, le fait que je n'aime pas tous les albums de Michael Jackson ni toutes ses tournées et n’excuse pas ses erreurs a aussi soulevé la colère de certains de ses fans. Ils ne semblent pas pouvoir faire la différence entre un fan et un journaliste et, en affichant une logique qui ressemble étrangement à celle des détracteurs de Jackson, ils semblent penser qu'il est impossible de croire à l'innocence de Michael Jackson si vous n’êtes pas un fervent admirateur.

Je l'ai déjà dit - notamment dans mon interview précédente avec vous - je n'aime pas un certain nombre des chansons ou spectacles les plus récents de Jackson. Par conséquent, ses fans m'ont traité d’hypocrite et de traître. Je ne sais pas ce que mon opinion sur  la tournée History de Jackson ou sur l'album Invincible a à voir avec mon point de vue sur son procès, mais pour certains fans il  existe un lien. Je ne comprends pas la logique qui dit que je suis hypocrite parce que je dis que je crois que Jackson est innocent mais que je n’aime pas tous ses albums. Les deux choses, pour moi, sont deux choses différentes. C'est comme traiter quelqu'un d’hypocrite parce qu'il aime les pommes et déteste les poires.

Vous avez écrit un excellent article pour le Huffington Post qui décrit le lynchage de Jackson  par les tabloïds comme l'un des épisodes les plus honteux dans l'histoire du journalisme ici. Et vous avez toujours fait un journalisme basé sur des faits et une analyse qui prouve que Michael Jackson est innocent, démontrant son innocence à ses détracteurs. Pourtant, récemment, on vous a attaqué sur un terrain plutôt absurde. Pouvez-vous me parler de cela ?

Il y a quelques mois, j'ai découvert que quelqu'un avait usurpé mon identité sur TMZ. Ayant peur qu’on usurpe mon identité ailleurs, et sachant cela arrive sur twitter, j'ai décidé de mettre en place un compte twitter. En quelques jours, environ 200 personnes me suivaient et j’ai pu discuter avec les fans et répondre à leurs questions.

Au cours d'une discussion, le sujet de la dépendance de Michael Jackson aux médicaments a été abordé. Soudain, on m’a bombardé de tweets furieux et agressifs disant que Jackson n'avait jamais été dépendant à aucune substance et que toute cette histoire était une conspiration diabolique des médias. J'ai fait remarquer que plusieurs membres de la famille Jackson ont dit dans des interviews depuis sa mort qu'ils savaient qu'il était dépendant aux médicaments et qu’ils avaient essayé d'organiser des interventions. Les fans ont simplement affirmé que ces membres de la famille faisaient partie de la conspiration.

A cause de cet incident, certains fans de Jackson se sont retournés contre moi. Mes commentaires ont été bombardés. Récemment, j'ai vu quelqu'un qui prétendait que j’avais écrit sur Twitter que je prévoyais d’écrire un article négatif sur la dépendance de Jackson – c’est complètement faux.

L'incident a été exagéré de manière ridicule.

A la même période, je suis allé à Los Angeles pendant une semaine et j'ai rencontré l'auteur J Randy Taraborrelli, qui a cité mon travail dans la dernière édition de sa biographie sur Michael Jackson. Nous sommes sortis pour dîner et avons pris quelques photos ensemble. Randy et moi avons publié les photos sur nos pages facebook.

Un peu plus tard, j'ai découvert que quelqu'un avait écrit un blog nous accusant Randy et moi d'être impliqués dans un complot avec Sony pour assassiner Michael Jackson. J'ai envoyé un e-mail au blogueur pour lui demander de supprimer l’article parce c’était faux. Le blogueur m’a simplement répondu : “Mais j'ai une photo de vous et Taraborrelli ensemble. Que suis-je censé faire avec ça ? " Comme si la photo était une sorte de grand secret. Le blogueur a pris une amitié franche et reconnue entre moi et Randy et a prétendu qu’elle était secrète ou suspecte.

L'incident sur twitter, combiné à l'animosité que certains fans éprouvaient pour Randy - et donc pour moi par association - a créé une réaction contre moi et mon travail, sous l'impulsion en grande partie des affirmations constantes faites par les blogueurs qui soutiennent la théorie de la conspiration selon laquelle je serais impliqué dans un complot insondable (du moins pour moi) organisé par Sony pour assassiner Michael Jackson, en écrivant des blogs sur lui après sa mort.

Je n'ai jamais travaillé pour Sony. Jamais. Cette accusation est absurde et n’a aucun fondement. Malheureusement, cela n'a pas empêché un certain nombre de fans vulnérables de croire ces affirmations. Les conséquences de ces accusations au sujet de Sony ont été extrêmement pénibles pour moi. J'ai reçu de nombreux messages obscènes et menaçants par e-mail et sur Facebook. Les partisans du blogueur ont commencé à m’espionner sur mes comptes de réseaux sociaux et à publier les détails de mes échanges, révélant à qui je parlais et écrivais.

Cette intrusion dans ma vie privée, ainsi que les messages de haine, m’ont incité à privatiser l'ensemble de mes comptes de réseaux sociaux. Le blogueur a même essayé d’utiliser cela contre moi, disant que la privatisation de mes comptes prouvait que Sony m'avait ordonné d'arrêter l'interaction avec les fans ! J'ai rapidement été attaqué par un deuxième blogueur qui a carrément essayé de me faire chanter.

Le blogueur a trouvé ma page sur le site d’un lycée sur lequel j’offrais mon soutien aux adolescents homosexuels. Il m’a envoyé un e-mail menaçant de révéler ces choses sur moi, si je ne lui donnais pas des informations sur l'implication de Sony dans la mort de Michael Jackson. Ce sont des informations que je n'avais pas, et le blogueur a révélé mon homosexualité.

Ce deuxième blogueur a également mis à jour un ancien compte que j'avais sur un forum Michael Jackson, où j'ai rédigé - je dirais - plus de 10.000 commentaire sur environ 5 ans. Le blogueur a sélectionné quelques commentaires que j'avais écrit sur le forum (assez semblables aux commentaires disant que je n’aimais pas la musique récente de Jackson et qu'il ne s’était pas aidé lui-même pour la mauvaise presse, se peignant en permanence avec une cible dans le dos). Cela a déclenché la fureur chez les fans les plus obsédés.

Cela revient à ce que je disais plus tôt, que certains fans ne peuvent pas comprendre qu’on puisse croire en l'innocence de Michael Jackson, tout en étant en désaccord avec certaines de ses décisions. La position de ces fans est que vous devez être entièrement d'accord avec tout ce que Michael Jackson a fait sinon vous êtes un traître et un hypocrite.

Dans votre question, vous avez utilisé le mot « absurde », et je pense que c'est le mot exact pour décrire ce qui m’est arrivé au cours des derniers mois. Les accusations portées contre moi sont au-delà de l’absurde. Il n'existe aucune preuve qui me relie à Sony et je peux affirmer cela  à 100%, car je n'ai jamais travaillé pour eux. Jamais. Je n'ai jamais travaillé pour Sony, je n'ai jamais rencontré John Branca, je n'ai jamais été payé pour faire un blog et je ne suis certainement pas impliqué dans la mort de Michael Jackson. Toute personne qui prétend avoir des preuves à l'appui de ces accusations est un menteur et / ou un fantaisiste.

Parfois, quand je lis les blogs qui publient ces accusations, je suis en colère contre ces gens qui écrivent sur moi des choses qui n’ont absolument aucun sens et il n'y a rien que je puisse vraiment faire à ce sujet. Cependant, je ne me mine pas trop car lorsque je regarde leurs autres articles  et les commentaires désagréables au sujet du deuil de la famille de Michael Jackson, affirmations selon lesquelles il n’y a que des doubles dans "This Is It" et même des affirmations disant que Jackson aurait simulé sa propre mort - je comprends qu’une personne saine d'esprit ne peut prendre ces blogs et ces gens  au sérieux.

Ce qui me met vraiment en colère, c'est quand je vois que des fans vulnérables lisent ces blogs pour trouver des réponses et les prennent au sérieux. Chaque fois que je regarde les commentaires et que je lis un commentaire dans le genre : « Merci - Je ne savais pas que Charles Thomson était un blogueur engagé par Sony. Je ne vais plus le soutenir », mon sang bout dans mes veines. Ces blogueurs profitent des personnes vulnérables - et les personnes vulnérables sont d’avantage victimes dans cette situation que moi.

à Suivre....


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 3435

Revenir en haut Aller en bas

Les déboires de CHARLES THOMSON avec les fans de MICHAEL JACKSON (3)

Message par Eddith le Mar 1 Déc 2015 - 10:45

Entretien avec Charles Thomson au sujet des  événements qui ont divisé la Communauté de Michael Jackson, Il y a quelque temps, le site « Extreme Michael Jackson » a eu la chance de pouvoir discuter avec Charles Thomson, l’expert sur Michael Jackson.

M. Thomson a été l’objet d’un bizutage malheureux de la part des blogueurs qui ont en quelque sorte décidé qu'il était impliqué dans divers complots contre  Michael Jackson. Il y a eu une vague de désinformation injustifiée et fondée sur des aberrations.


Question : En ce qui concerne la photographie avec Randy Taraborrelli, Randy est-il aussi un méchant dans cette saga ?

Beaucoup de fans de Michael Jackson semblent avoir une image très édulcorée de lui. Sur la base des innombrables actions caritatives et efforts humanitaires de Jackson, certains fans semblent le considérer presque comme un être céleste - un ange venu sur terre.

Au contraire, la biographie de Jackson écrite par Randy Taraborrelli le dépeint comme un homme aux multiples facettes. Il écrit que Jackson se met en colère parfois, ou peut être impatient avec son personnel, et jure de temps en temps - ce genre de chose. Fondamentalement, Taraborrelli décrit Jackson comme un être humain et certains fans de Michael Jackson ne supportent pas cela - c'est trop réel pour eux. Ils considèrent la moindre critique de leur idole comme un acte de sacrilège.

Randy Taraborrelli est l'un des biographes de célébrités les plus respectés dans le monde. Il interview environ 500 personnes pour chaque livre qu’il écrit, ce qui lui donne une connaissance extraordinaire de ses sujets. Je sais aussi par nos conversations personnelles qu'il est très critique au sujet de son travail et n’imprimerait rien qu’il pense être faux. Le fait que les fans le qualifient de “tabloïd” est sans fondement. Si vous voulez parler de tabloïd, allez lire le livre de Christopher Anderson - ou de Ian Halperin ou de Diane Dimond. Le livre de Taraborrelli est, à mon avis, la seule biographie de Michael Jackson, à comprendre l’essence même de Michael et à le comprendre en tant qu'être humain.

Par ailleurs, Randy Taraborrelli croit en l'innocence de Michael Jackson et cela se sait depuis 1995, quand il l’a dit dans une interview sur l’album HIStory qui allait sortir. Les fans lui reprochent de donner les deux côtés de l'histoire dans son livre, en particulier en ce qui concerne les accusations de 1993, mais je ne vois pas comment on peut lire cette partie de la biographie de Randy sans ressentir que le doute dans l'affaire de 1993 était bien plus que raisonnable.

Pour répondre aux blogueurs qui accusent Randy d’être un blogueur payé par Sony et anti MJ, il doit être le premier blogueur au monde payé qui n'a pas de blog.

Question : Vous avez également été accusé d'être quelqu'un que vous n'étiez pas. Parlez-moi de cela.

C'est encore un exemple montrant que certains fans de Michael Jackson et ses détracteurs agissent de la même façon. Je pense que c'est parce qu'ils sont extrêmes chacun de leur côté.  D’un côté, il y a des gens qui adorent Michael Jackson de manière obsessionnelle et de l’autre, il y a des gens qui le méprisent de manière obsessionnelle. Les psychologues disent que ceux qui souscrivent à des théories de complot ont tendance à avoir des personnalités obsessionnelles. Il y a un site internet appelé Topix, qui abrite un groupe de personnes qui méprisent farouchement

Michael Jackson. C'est là que les théories du complot au sujet de mon identité ont commencé. Un écrivain appelée Deborah French m’a défendu, alors ils ont commencé à dire que Deborah et moi étions en fait la même personne. J’ai trouvé ironique le fait que ces personnes m'accusent de mentir au sujet l'innocence de Michael Jackson et en même temps répandent leurs propres mensonges insensés sur moi.  Une totale hypocrisie.

En réalité, Deborah French est bien réelle et a récemment publié la première partie d'une trilogie d'articles sur Michael Jackson pour le site Stereoboard. Son premier article, qui porte sur les accusations de 1993 et sur la façon dont les médias ont couvert l’affaire, est fantastique – c’est de loin le meilleur article que j'ai lu sur les accusations de 1993. Nous nous aidons pour les recherches tout le temps, mais nous ne sommes absolument pas la même personne.

Depuis que certains théoriciens du complot ont décidé que je suis en réalité un homme de main de Sony, une autre théorie du complot s’est développée parmi les fans de Michael Jackson disant que Deborah French - pour des raisons qui ne sont pas claires, même pour ceux qui sont à l'origine de la théorie – a écrit certains de mes articles de Michael Jackson à ma place. Ils ont même pris différents articles écrits par moi et ont commencé à comparer la syntaxe et le vocabulaire, certains qu'ils pourraient prouver à travers l'analyse textuelle que les articles avaient été écrits par deux auteurs différents.

Le fait que Deborah ait été mêlée à tout cela prouve l'absurdité de la situation. Certains fans ont comparé ses articles aux miens et ont affirmé que nous étions la même personne parce que nous avions une syntaxe identique. Cela montre que les théoriciens du complot peuvent inventer quelque chose à partir de rien. Deborah et moi n'écrivons pas de la même manière du tout. Je suis journaliste.

J'ai appris à écrire directement, en utilisant un style factuel - toujours direct sans aucune fioriture.

Deborah, au contraire, est plus littéraire. Elle a un style que je ne pourrais pas imiter, même si j’essayais. Mon style naturel est journalistique, tandis que Deborah aime le langage littéraire.

En parlant de théoriciens du complot qui inventent quelque chose à partir de rien, cela me rappelle quelque chose que j'ai vu l'autre jour, qui montre encore une fois comment ces blogueurs peuvent prendre des détails minuscules et les utiliser pour "prouver" des théories gigantesque et hors de propos.

Certains blogueurs ont accusé John Branca d'être impliqué dans la mort de Michael Jackson et leurs blogs ont fait le tour de facebook. Quelqu'un a posté un des liens sur la page facebook de Randy Taraborrelli. Randy est un ami de John Branca alors il a dit qu’il ne voulait pas qu’on dise du mal de Branca sur son profil.

Un blogueur théoricien du complot a ensuite écrit : "Nous avons donc maintenant un trio : Taraborrelli, Branca et Charlie, ils sont tous tellement copain-copain. Cela n’est-il pas beau ? "

Ceci est un exemple qui illustre parfaitement la façon dont les théoriciens du complot prennent une information banale et sans importance et l’utilisent pour “prouver” quelque chose à travers une série de conclusions qui ne sont soutenues par aucune preuve.

Faits : Charles Thomson connait Randy Taraborrelli. Randy Taraborrelli connait John Branca.

Première conclusion : Cela prouve que Charles Thomson connait John Branca.

Deuxième conclusion : Cela prouve que Charles Thomson, Randy Taraborrelli et John Branca sont impliqués ensemble dans une conspiration meurtrière.

Je n'ai jamais rencontré John Branca. Jamais. Je n’ai jamais correspondu avec lui, je ne lui ai jamais parlé au téléphone, je n’ai jamais été dans une pièce avec lui, je n’ai même jamais été dans un même bâtiment. Je n’ai littéralement jamais eu de contact avec John Branca de ma vie. Mais sur la seule base que je connais Randy et que Randy connait John Branca, je suis accusé d'être impliqué dans une conspiration meurtrière avec John Branca.

Comme vous l'avez déjà dit: “absurde”.

Question : Votre interview précédente sur mon blog a été très soutenue. Mais pas entièrement. On m'a demandé pourquoi je faisais une interview avec vous sur mon blog, alors que vous ne souteniez pas Jackson avant sa mort. J'ai dit que vous sortiez à peine de l'école et que vous n’aviez pas encore commencé à travailler au moment des procès. Ai-je tort ? Avez-vous déjà eu des idées négatives sur Jackson et changé d'avis ?

Je ne viens pas de sortir de l'école. J'ai quitté l'école il y a six ans, mais j’ai passé les cinq dernière années à l’université.

Je suis content que vous me posiez cette question parce que c'est un mensonge que les théoriciens du complot répandent sur moi depuis plusieurs mois maintenant, une fiction sans fondement et gratuite selon laquelle je n’ai commencé à écrire de façon positive au sujet de Michael Jackson qu’après sa mort, quand c’est devenu “rentable” . C'est un mensonge perpétué par des blogueurs qui ont fait leur nom en m’attaquant et qui doivent maintenant continuer à me faire passer pour un épouvantail vivant afin de préserver leur crédibilité.

J’écris de façon positive sur Michael Jackson pour le public depuis l'été 2008, lorsque j'ai interviewé Aphrodite Jones au sujet de son livre "Michael Jackson Conspiracy” et que j’ai publié l’interview dans un magazine appelé “Deadline”. Cette interview est sur mon site et à l’époque, Aphrodite a déclaré que c’était le meilleur article écrit sur sa carrière. Il a également été publié sur le site de fans MJStar et a circulé sur divers sites de fans à l'époque.

Puis, en mai 2009, j'ai auto-publié mon propre magazine de musique noire appelé JIVE. Le premier article du magazine commençait par une citation tirée du discours de Michael Jackson de 2002 à New York au sujet du racisme dans l'industrie de la musique, et dans le magazine suivant, j'ai écrit un article la manière dont les artistes noirs ont été stigmatisés et ont été victimes d'intimidation au cours du siècle dernier, citant le cas de Chuck Berry en 1959 et celui de Michael Jackson en 2005.

Donc cela brise le mythe qui prétend que j’étais anti Michael Jackson avant sa mort. En ce qui concerne les affirmations constantes que c’est rentable pour moi d'écrire de façon positive au sujet de Michael Jackson, ou que je le fais pour faire avancer ma carrière - c'est tout aussi ridicule.

Premièrement, tous mes travaux récents sur les problèmes judiciaires de Michael Jackson ont été publiés soit sur mon blog personnel soit dans le Huffington Post, pour lesquels j’écris totalement gratuitement.

Deuxièmement, je suis journaliste diplômé et j’ai, dans mon travail sur Michael Jackson, attaqué CNN, CBS, Fox News, ABC, MTV, VH1, CourtTV, the Daily Mail, the Sun, the Mirror, the Guardian, Channel 4, ITN Factual, le New York Post, le New York Times, the Hollywood Reporter et d'autres dont je ne me souviens pas. Quiconque pense que cela va m'aider dans ma carrière vit dans un monde imaginaire.

à Suivre....

source: .motspourtous


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 3435

Revenir en haut Aller en bas

Suite et fin

Message par Eddith le Mar 1 Déc 2015 - 11:02



Question : On dirait que certains fans ou blogueurs ou certains auteurs estiment qu'ils ont un monopole sur l'héritage de Michael. Je ressens une unité et un amour extraordinaires au nom de Michael, et pourtant il y a des divisions malheureuses. Pourquoi ne peut-on pas  s'entendre ?

Je pense que c'est dommage qu'il y ait autant de querelles, de luttes internes, et de divisions dans la communauté de fans. Si la communauté était motivée et unie avec des objectifs communs, elle aurait une possibilité réelle et tangible de créer des changements. Il y a actuellement trop de gens qui essaient d’attirer l'attention des fans. Ils ont chacun leur propre théorie sur la mort de Michael Jackson, leurs propres objectifs et leurs propres ennemis. Certains en ont après Steve Cooley et veulent que l’accusation contre Murray soit plus lourde. Certains en ont après Sony. Certains en ont après AEG. Certains se battent pour une réforme des médias. Certains en ont après John Branca. Certains essayent même de retrouver Gavin Arvizo pour le forcer à dire la vérité. Pendant ce temps, des écrivains comme Andrea Peyser traitent ouvertement Michael Jackson de pédophile et on n’en parle pas, car l’attention des fans est éparpillée et ils ne sont pas concentrés sur une chose.

Certaines enquêtes et campagnes sont légitimes. D'autres sont futiles et ce sont celles-là qui me gênent. Certains blogueurs prétendent mener des - enquêtes - sur la mort de Michael Jackson, mais ce ne sont pas des enquêtes du tout. Dans une enquête, vous rassemblez toutes les preuves disponibles afin d'en tirer des conclusions logiques. Mais bon nombre de ces blogueurs ont déjà tiré leurs conclusions. Leur - conclusion - est préconçue et ils ignorent tout élément qui va dans le sens contraire.

Par exemple, certains blogueurs m'accusent constamment d’avoir commencé à écrire des articles pro Michael Jackson après sa mort, alors qu’une recherche très superficielle montrerait que je suis ouvertement de son côté depuis 2008.

Beaucoup de fans de Michael Jackson le considéraient comme un membre de la famille ou un proche, tandis que d'autres le voyaient comme un ange ou même comme un Dieu. Pour beaucoup de ces gens, sa mort a causé des ravages dans leur vie. Ils mangeaient, dormaient et respiraient pour Michael Jackson. Maintenant qu'il est parti, il a laissé un vide énorme dans leur vie. En outre, ils sont désorientés et ils cherchent des réponses. Pour certains, Michael Jackson était tellement grand qu’il a forcément été tué par quelque chose d’aussi grand, comme un complot mondial. Ces fans vulnérables subissent un véritable lavage de cerveau de la part des blogueurs qui répandent des théories soutenues par aucune preuve tangible ou légalement admissible. Il ne s’agit que de ouï-dire, de connexions douteuses. Il est difficile de dire si ces blogueurs sont eux-mêmes convaincus par ce qu'ils écrivent, ou s’ils le font simplement pour attirer l'attention. De toute façon, c’est frustrant de voir les fans vulnérables se faire attraper par eux.

Question : On vous a critiqué pour avoir dit que certains choix artistiques de Jackson ne vous plaisaient pas. Pouvez-vous commenter ?

Seulement pour répéter que je ne vois pas ce que mon opinion sur le travail de Michael Jackson a à voir avec mon opinion sur ses problèmes juridiques. Ce sont deux choses différentes et je suis toujours déconcerté par les fans qui me qualifient  - d’hypocrite -  parce que je crois en l'innocence de Jackson, mais que je n’aime pas ses concerts en play-back.

Certains fans de Michael Jackson ne peuvent pas accepter la moindre critique de leur idole. On m'a récemment demandé sur twitter qui était pour moi le plus grand artiste de tous les temps. J'ai répondu - James Brown -  et j’ai reçu de nombreux tweets méchants, contenant des insultes contre moi et James Brown, simplement parce que je n'avais pas choisi Michael Jackson !

On pourrait penser que les fans de Michael Jackson seraient reconnaissants d'avoir quelqu'un de leur côté,  qui ne peut pas être traité par les médias de fan obsessif. Malheureusement, certains d'entre eux me méprisent précisément parce que je ne suis pas un fan obsessif.

Pour moi, prétendre qu’un héros est irréprochable, ou prétendre que toutes les chansons ou toutes les performances doivent plaire à tout le monde, signifie un danger de perte  du sens critique.

Question : Michael Jackson lui-même était beaucoup plus critique sur son travail que ses détracteurs les plus fervents. Pouvez-vous commenter cela ?

Je ne peux pas dire si Michael Jackson était plus critique sur son travail que les autres, mais ce que je peux dire, c'est qu'il est absurde d'avoir une communauté de fans où les gens ont peur d’émettre une critique sur un aspect de la vie de Michael Jackson ou de sa carrière, de peur d'être considéré comme - haineux -  ou expulsés, et qu’on leur dise qu’ils ne sont pas de  - vrais fans - . Certains fans pensent que dire - La tournée History n’était pas bonne -  est la même chose que de dire  - Michael Jackson a molesté des enfants - . Je pense que ces fans ont besoin de revenir à la réalité.

Je comprends que les fans de Michael Jackson soient sur la défensive car il a été maltraité par la presse pendant des années, mais certains agissent de façon extrême et ils finissent par détériorer l’opinion qu’ont les gens de Jackson et de ses fans, plutôt que de l’améliorer. Il y a un climat de peur dans la communauté des fans parmi ceux qui voient Jackson de façon réaliste. J'ai vu des sites de fans interdire certains membres pour avoir dit que Jackson portait une perruque ou que la tournée HIStory était largement en play back. J'ai aussi vu des sites de fans interdire certains membres pour avoir fait les déclarations de bon sens, comme par exemple que Jackson avait eu tort de laisser des enfants venir dans sa chambre après ce qui s’était passé en 1993. Lorsque vous êtes sur la défensive au point de qualifier des informations factuelles ou des déclarations de bon sens de - négatives -  ou   - haineuses - , vous avez un problème.

Je pense aussi qu'il est dangereux de cacher des choses sous le tapis afin d'assainir la réputation de quelqu'un. Nous ne pouvons pas comprendre certains tabous, comme par exemple, la dépendance aux médicaments, tant que nous ne pouvons pas en discuter honnêtement. On m’a critiqué pour avoir évoqué les problèmes de dépendance de Jackson, ce qui est ironique étant donné mes propres problèmes et pertes. Ne diminue-t-on pas l'humanité de Michael, si nous laissons une partie importante du puzzle sans réponse ? En un sens, nier les problèmes de Jackson, c'est nier sa douleur, la douleur que notre société lui a causée.

J'ai fait presque la même remarque après l'incident sur Twitter au sujet de la  - dépendance - . Le problème de dépendance de Michael Jackson est un élément important. C'est un homme qui au début refusait même de boire du Pepsi et à la fin cherchait des médecins pour lui prescrire ses ordonnances de médicaments et gardait des bouteilles d'alcool ouvertes près de son lit. Alors qu’il était le jeune talent le plus brillant du monde entier, souvent décrit comme un homme d’affaires rusé, il est devenu une personne accro, criblée de dettes, et même des témoins de la défense lors de son procès ont dit qu’il marchait dans sa propriété en état d’ébriété . Voulons-nous vraiment retirer la culpabilité de ceux qui sont responsables de son état ?

Cette transformation est attribuable directement, je crois, aux accusations qui ont été portées contre lui et à la façon dont les médias les  ont couvertes. Je pense que l'esprit de Michael Jackson a été brisé à un point tel, qu'il a commencé à se demander : - A quoi ça sert ? -  Il a abandonné son refus de prendre de l’alcool ou des drogues et a fini par avoir des problèmes récurrents de dépendances chimiques.

Nier sa dépendance revient à sous-estimer l'impact des accusations, du procès et de la couverture médiatique honteuse. Cela revient, en substance, à décharger Sneddon, Zonen, les Chandler, les Arvizo et les médias d'une part de la responsabilité qu'ils doivent assumer pour ce qui est arrivé à Michael Jackson.

Même les membres de la famille Jackson ont donné des interviews après sa mort, disant qu'ils savaient qu'il était accro aux médicaments et qu’ils avaient essayé d’intervenir, mais qu’ils avaient été contrecarrés par l'état de déni de Jackson et parfois par son personnel de sécurité. Je ne vais pas avoir l'arrogance de dire que je sais mieux qu’eux. Si les fans veulent prétendre qu'ils en savent plus sur Michael Jackson que sa propre famille, c’est leur droit. Mais la famille le connaissait, pas moi, et je ne vais pas les traiter de menteurs.

Question : Vous avez également reçu du soutien pendant tout ce temps. Parlez-moi de cela.

J'ai reçu beaucoup de soutien de la part des fans de Michael ces derniers mois. Pour un mail haineux, je reçois probablement trois ou quatre e-mails de soutien. Comme je l'ai dit plus tôt, je pense que ceux qui m'attaquent - qu'ils soient pro ou anti Jackson - ont tendance à être les plus extrêmes. Obsessionnels, émotifs, réactionnaires et facilement influençables. Beaucoup de fans de Michael Jackson n’appartiennent pas à cet extrême et leur soutien a été inestimable.

Pendant que j'étais à Los Angeles, j'ai été reconnu à mon hôtel par un groupe de fans. Au début cela m’a un peu agacé, mais je suis content d'avoir passé beaucoup de temps à discuter avec ces fans, car ils ont appris à me connaître et ils peuvent voir que ces accusations contre moi sont absurdes. J'ai vu certains de ces fans qui m’ont soutenu ces derniers mois et je leur en suis reconnaissant.

J'ai aussi reçu un soutien de haut niveau. J'ai eu la chance que J. Randy Taraborrelli déclare publiquement son soutien pour moi. Aphrodite Jones aussi. J'ai aussi reçu un message d'un membre de la famille Jackson quand tout a commencé, me disant que les gens qui s’en prennent à moi s’en sont aussi pris à la mère en deuil de Michael Jackson et que je ne devrais pas y prêter attention.

Question : Comment avez-vous géré tout cet épisode ? Qu’avez-vous ressenti ? Quelles leçons en avez-vous tirées ?

Pour être honnête, c’était vraiment effrayant. J’ai reçu des courriers obscènes et des menaces, j’ai été espionné sur facebook, j’ai fait l’objet d'un chantage sur ma sexualité – tout cela à cause de quelques commentaires sans importance que j’ai écrits sur internet au sujet d’une pop star. C'était terrifiant.

Être harcelé et voir des détails de votre vie privée étalés partout sur internet pour des raisons purement malveillantes est absolument horrible. Lire des mensonges publiés sur vous dans des blogs presque tous les jours est vraiment frustrant, et voir des gens laisser des commentaires comme : -  Merci de me le dire ! Je vais boycotter son travail maintenant et dire à mes amis d’en faire autant  - cela vous brise le coeur.

La férocité et l'obscénité de certains mails que j'ai reçus montraient clairement que ceux qui les ont envoyés sont mentalement instables et j’ai eu peur que quelqu’un aille plus loin, que quelqu'un essaye de me retrouver pour me faire du mal. Certains mails que j'ai reçus étaient tellement violents que je suis sûr que si j'avais rencontré leurs auteurs dans la rue, ils auraient probablement essayé de me tuer.

Je ne peux pas dire que j’ai des regrets quant au contenu de ce que j'ai écrit au sujet de Michael Jackson. Je maintiens mes commentaires à ce jour, ce qui montre encore que je ne suis pas - hypocrite -. Je n'aime toujours pas les derniers albums de Jackson, je n'aime toujours pas ses tournées après 1989 et je continue de penser qu'il était responsable d’une partie de la couverture médiatique négative qu’il a reçue.

Mon seul regret est d’avoir répondu aux blogueurs. Ces gens recherchent l'attention. La controverse les a fait connaître. Avant qu’ils ne m’attaquent, je n'avais jamais entendu parler d’eux. Maintenant tout le monde dans la communauté des fans les connait.

Quelles leçons en ai-je tirées ? J'ai appris qu’il fallait que je garde ma vie privée totalement séparée de ma vie professionnelle et j'ai appris à ne pas essayer à tout prix de plaire aux gens. Quand les fans ont commencé à m'envoyer des demandes d’amis sur facebook, je n’ai pas voulu avoir l’air méchant ou supérieur, alors je les ai acceptées. Au bout de quelques mois, je me suis retrouvé avec des centaines de fans sur ma page facebook personnelle, ayant accès à mes photos personnelles et mes conversations avec des amis personnels.

Lorsque ces blogueurs m’ont attaqué, il s'est avéré que beaucoup de leurs amis étaient dans mes amis facebook. J'ai dû supprimer tous les gens que je ne connaissais pas de ma page facebook parce je n’avais aucun moyen de savoir qui recopiait toutes mes conversations sur les blogs, forums, etc. Ceci a bouleversé beaucoup de mes partisans, mais je n'ai pas pu faire autrement. Je ne devrais pas avoir de fans sur mon profil personnel. J'ai fait l'erreur de supposer que ces gens étaient mes amis parce qu'ils étaient fans de mon travail et seraient donc respectueux. Beaucoup l’ont été - mais il n'y a aucun moyen de connaître les motivations d’une personne quand vous recevez sa demande d’ami. J'ai été trop confiant et trop inquiet d'offenser les gens.

Question : Qu'est-ce que cet épisode révèle sur les dangers du fanatisme ?

Il est difficile de condamner les gens pour leur fanatisme, parce que je ne pense pas que c'est un choix qu'ils font. Ils ont tendance à avoir naturellement une personnalité obsessionnelle et ils ne le contrôlent pas.

Ceci étant dit, envoyer une lettre obscène ou une menace de mort n'est pas quelque chose que vous faites inconsciemment. Vous prenez la décision consciente de le faire. Lorsque votre fanatisme a atteint le point où vous envoyez à quelqu’un des messages à caractère violent parce qu’il a dit qu’il n’aimait pas un album en particulier ou qu’il n’aimait pas votre idole en général, je pense qu'il est temps de faire un pas en arrière et de se dire :  -  C'est malsain   - .

De même, être un grand fan de quelqu'un ne vous donne pas le droit de publier des mensonges diffamatoires sur tous ceux que vous pensez être son ennemi. Vous ne pouvez pas accuser les gens de meurtre parce que vous n'aimez pas ce qu'ils ont dit sur Michael Jackson il y a trois ans, ou parce qu'ils se trouvaient dans son entourage au moment de sa mort.

Ce genre de comportement – l’envoi de courriers obscènes et la publication de mensonges partout sur internet – n’est tout simplement pas acceptable sous aucun prétexte. Le fait que vous ayez consacré votre vie à quelque chose, ne vous donne pas le droit de menacer, harceler ou faire chanter les gens qui ne sont pas d'accord avec vous.

Question : Comment allez-vous procéder à partir de maintenant ?

Je n'ai rien publié au sujet de Michael Jackson depuis longtemps et je n'ai pas l'intention de publier quoi que ce soit en relation avec Michael Jackson dans les mois qui viennent. Cet incident avec les fans m'a fait hésiter à écrire sur Jackson, pour être honnête. C’est comme si vous marchiez dans un piège. Vous ne pouvez pas gagner avec certains fans. Quoi que vous fassiez, ce n'est jamais assez bien. Il y a toujours des critiques. Vous l’avez écrit trop tard. Vous n’avez pas été assez méchant avec Diane Dimond, etc.

Mon dernier article pour le Huffington Post a demandé des recherches sérieuses. J'ai passé un mois à examiner les archives de journaux en ligne, à lire des transcriptions d'émissions de télévision au cours du procès, à trouver des informations en ligne et à les transcrire moi-même, et à relire les transcriptions du procès de Jackson. L'article que j’ai écrit comporte environ 5000 mots. J'ai consacré un mois de ma vie à ce projet et je n’ai absolument pas gagné d’argent.

Je l'ai fait parce que je pense que la cause est importante. Je pensais que les fans seraient favorables et enthousiastes - et beaucoup d'entre eux l’ont été. Mais j'ai eu des commentaires disant : Trop court, trop tard. Où étiez-vous en 2005 ? -  En 2005, j’étudiais pour devenir journaliste - . J'ai pensé :  -  Maintenant, ils m’attaquent sur mon âge ? -  Comment pouvez-vous attaquer quelqu'un sur son  âge ? On n’y peut rien.

Lorsque ce n'était pas mon âge, c’était d'autres choses sans importance – le fait que je n’aime pas une partie du travail de Michael Jackson ou que je dîne avec Randy Taraborrelli ou que tout simplement je n’aie pas l'arrogance de penser que j’en sais plus sur la dépendance aux médicaments de Michael Jackson que sa propre famille.

Ce fut une expérience extrêmement décourageante. Après avoir mis autant de temps et d'énergie pour un projet complètement bénévolement,  pour la seule raison de faire connaître la vérité sur le procès de Michael Jackson, au lieu de me soutenir, certains des fans sont allés sur twitter pour me traiter de -  c******d  -  parce que je n'ai pas aimé la tournée HIStory. Je me suis demandé :  - A quoi ça sert ? Pourquoi passer tout mon temps sur de tels projets pour n’obtenir que des attaques en retour ?  -

J'ai reçu des centaines d’e-mails qui me suppliaient de ne pas arrêter d'écrire sur Michael Jackson. Je n'ai pas l'intention d'arrêter complètement. Une partie du silence vient du fait qu'il n'y a pas grand-chose à écrire pour le moment. Même quand il y a des choses, on finit par se répéter. On répète les mêmes faits, toujours et encore. Je suis en train de faire des recherches concernant Michael Jackson. Je ne peux pas trop en dire. J'ai été contrarié, c’est le moins que je puisse dire, par ce qui s'est passé avec les dossiers du FBI, donc je ne veux pas attirer l’attention des médias sur mes recherches cette fois. J'approche la recherche sous différents angles et j’ai également des interviews très intéressantes en cours. Mais faire les choses correctement prend du temps. Quand je serai prêt à publier, j’en informerai les fans.

En attendant, je fais ce que j'ai toujours fait - un mélange de journalisme local, d’écriture sur la musique et d’autres choses.

Source : https://extrememichaeljackson.wordpress.com/2010/09/29/talking-with-charles-thomson-about-recent-divisive-events-in-the-mj-community/



cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 3435

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les déboires de CHARLES THOMSON avec les fans de MICHAEL JACKSON.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum