On a rencontré Christine, l’amie belge de Jackson

Aller en bas

On a rencontré Christine, l’amie belge de Jackson Empty On a rencontré Christine, l’amie belge de Jackson

Message par Eddith le Dim 16 Juin 2019 - 17:45



On a rencontré Christine, l’amie belge de Jackson Christine-michael-jackson-jean-michel-zecca-rtl

Etablie à Los Angeles depuis trente-cinq ans, la Bruxelloise Christine Snider-Decroix était une intime de Michael Jackson. Intervenante dans l'émission de Jean-Michel Zecca, à découvrir ce soir sur RTL-TVI, elle a répondu à nos questions.
Dans quelles circonstances avez-vous rencontré Michael ?

C’était aux alentours de 1986, au Santa Monica Studio, où des amis musiciens enregistraient avec lui l’album "Bad". J’y allais régulièrement, mais au départ, je ne le voyais pas. Il était très timide et se cachait derrière une porte. Une fois, je suis entrée par l’arrière et suis tombée nez à nez avec lui et sa cuisinière. J’étais habillée tout en rouge, Il m’a dit que j’étais jolie et j’ai répondu que c’était du Chanel. C’est là qu’il m’a appelée Coco, surnom qui m’est resté. On s’est directement sentis très connectés. Il m’a souvent invitée chez lui à Encino, où j’ai dîné avec toute sa famille et son ami Marlon Brando. J’allais aussi voir des films dans sa salle de cinéma.
Et vous lui avez écrit une chanson…

Oui. Après la mort de mon fiancé dans un accident de voiture, un proche m’avait conseillé d’écrire pour me sentir moins mal. Un jour, alors que j’étais au studio et que Michael enregistrait "I Just Can’t Stop Loving", j’ai griffonné sur un bloc-notes ces quelques mots : "Je ferme les yeux, je me sens fiévreuse, j’ai froid." Quincy Jones les a trouvés et m’a contactée en me donnant deux jours pour écrire une version française de "I Just Can’t Stop…". C’est devenu "Je ne veux pas la fin de nous", dont j’ai appris le texte à Michael et Siedah Garrett, qui chantait en duo avec lui. Il avait du mal à prononcer les "r"… (Sourire.)

On a rencontré Christine, l’amie belge de Jackson Michael-jackson-amie-belge-christine-studio

Que pensez-vous du documentaire "Leaving Neverland", qui refait surgir le doute au sujet de sa pédophilie ?

C’est une honte, ce film ! Il ne va que dans un sens… Si Michael avait vraiment fait ce dont on l’accuse, ce n’est pas deux enfants, mais des milliers, qui auraient témoigné contre lui. Par ailleurs, on sait qu’un pédophile touche d’abord ses propres enfants. Or les deux garçons de Michael n’ont pas l’air traumatisés. En plus, il y a eu des enquêtes, il a été innocenté par la justice, le FBI et plusieurs polices aux Etats-Unis. Je suis la fille d’un commissaire et j’ai appris très jeune à me méfier. Mais je n’ai jamais rien senti de négatif par rapport à Michael. Au contraire. Tous ceux qui le connaissaient savaient que c’était un être exceptionnel qui pensait d’abord aux autres, voulait la paix dans le monde et ce qu’il y a de mieux pour les enfants. J’ai rarement rencontré quelqu’un d’aussi gentil et touchant.
Mais pourquoi aimait-il tant les enfants ?

Parce qu’il en était un lui-même ! Comme il me l’a raconté avec beaucoup de tristesse dans les yeux, quand il était gosse, il rêvait d’aller jouer dans le parc en face du studio. Mais son père l’obligeait à travailler sans relâche et le menaçait de lui flanquer des coups s’il lui prenait l’envie de s’amuser. Ce n’est qu’à l’âge adulte qu’il a pu être un enfant ! Quand il riait, c’était aux larmes, et il faisait tout le temps des blagues. C’était quelqu’un d’incompris, et il y a eu de l’acharnement contre lui…

On a rencontré Christine, l’amie belge de Jackson Michael-jackson-amie-belge-christine

Comment ça ?

Eh bien, d’abord, parce qu’il ne donnait quasiment jamais d’interview, la presse ne l’a jamais aimé. N’ayant pas été à l’école, il avait peur de ne pas bien s’exprimer face à des journalistes. Et puis, à cause de sa drôle de tête, il est devenu le coupable idéal. Ce n’est pourtant pas de sa faute s’il s’est autant transformé physiquement. Son père lui avait toujours reproché de ne pas avoir le nez fin de sa mère et ses sœurs. Et pour l’argent, les chirurgiens ont dit oui à toutes les opérations. D’où la désastreuse escalade que l’on sait…

"Michael Jackson : 10 ans déjà : ses derniers secrets" à 19h45 sur RTL-TVI


cinetelerevue


cligne2
Eddith
Eddith
Bloody

Messages : 4397

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum