Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc...

Page 14 sur 22 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 18 ... 22  Suivant

Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Seth Riggs se souvient de sa rencontre avec Michael Jackson -

Message par Eddith le Ven 10 Oct 2014 - 10:52


Voici une courte interview de Seth Riggs, celui qui a été le coach vocal de Michael Jackson depuis le début des années 80 (vous pouvez d'ailleurs entendre un long extrait de l'une de ses séances avec le Roi de la Pop ici). Cet entretien a été réalisé par Sara Levy, du site Magic Music. La traduction est disponible sous la vidéo.



Seth Riggs: Comme chacun sait, Michael était un artiste phénoménal. Avoir une voix aussi bonne que la sienne, c’est-à-dire réussir à maîtriser trois octaves et demi – enfin je le faisais plus précisément s’entraîner sur trois octaves avec une sixte mineure – et danser comme il le faisait pendant 21-22 chansons, où il dansait vraiment non-stop, le tout entrecoupé d’une ou deux chansons plus douces… Je lui faisais faire ses vocalises trois fois par jour: de midi à 13h, de 16h à 16h30 et de 20h15 à 20h30, juste avant qu’il monte sur scène. Certains après-midi il pouvait lui arriver de faire un peu n’importe quoi, dans ce cas je lui disais où étaient ses erreurs et les effets qu’il devait éviter de faire. Puis il repartait, il prenait le temps de bien se reconcentrer et bingo, c’était reparti pour un tour!

Sara Levy: Quand avez-vous commencé à être son coach vocal?

SR: Il y a 32 ans.

SL: Comment s’est déroulée votre première rencontre? Vous vous en souvenez?

SR: Oui! La première fois, nous nous dirigions vers la porte d’entrée, mais les charpentiers qui étaient là nous ont dit “Non, on est en train d’installer un nouvel escalier, il faut passer par le toit”. J’ai dit “Quoi?!”, et ils ont répété leur réponse. Le type nous a passé une échelle qu’on a escaladée, ensuite il nous a fallu traverser une partie du toit, puis on a vu deux marches menant vers une porte. Arrivé là j’ai frappé à la porte, et puis j’ai entendu une voix crier [il prend une petite voix] “Oui?” J’ai dit “C’est vous, Michael?”... “Oui, entrez!” Je me suis exécuté, et il était là, il tenait les deux pattes arrières de son chimpanzé et lui nettoyait les fesses avec un gant de toilette avant de lui mettre sa couche. Voilà comment s’est passée ma première rencontre avec Michael.

SL: Très intéressant...

SR: Nous faisions très souvent nos séances dans sa chambre car il s’y sentait bien, il y avait tous ses jouets et les objets qu’il aimait. Sa chambre était en duplex, et il y avaient des mannequins, une petite fille en tutu et un garçon en smoking penchés par-dessus le balcon qui le regardaient d’en haut. Il y avait aussi un Pinocchio accroché dans l’escalier menant au balcon, qui gigotait de haut en bas quand on le faisait bouger... Parfois j’étais au piano à faire faire ses vocalises à Michael, et le chimpanzé déboulait en mettant une tape sur l’épaule de Michael puis en poussant le Pinocchio, qui se mettait à bouger de haut en bas, puis en m’attrapant l’épaule... Michael trouvait ça tellement drôle... Donc nos leçons étaient toujours ponctuées d’allées et venues de toutes sortes d’animaux!

[Michael] avait le cœur sur la main. Dès qu’il entendait parler d’une personne en détresse il partait l’aider. Lorsqu’un jeune garçon a été pratiquement brûlé vif par son père dans une chambre [d’hôtel], Michael a lu un article là-dessus et s’est immédiatement rendu à son chevet. À l’hôpital le garçon avait des bandages de la tête aux pieds. À part un trou pour lui permettre de parler, tout le reste n’était qu’un amas de pansements. Il a dit “Je sais pas quoi faire... Qu’est-ce que je vais devenir?”, et Michael lui a répondu “Ne t’en fais pas, je vais m’occuper de toi pour le reste de ta vie”. Et c’est ce qu’il a fait. Il a toujours eu de l’affection pour ce petit.

SL: Quel est votre meilleur souvenir de Michael Jackson?

SR: Il y en a tellement... Ils sont tous en rapport avec sa gentillesse. Il avait un cœur gros comme ça. Il se rendait auprès des personnes qui rencontraient de graves ennuis, peu importe l’endroit. Il faisait le déplacement, il donnait de l’argent afin d’acheter ce dont ces gens avaient besoin ou de quoi leur permettre de remettre leur vie sur pied. Comme pour Ryan White, le petit garçon qui a contracté le SIDA suite à une transfusion de sang contaminé... [Michael] s’est rendu à l’enterrement d’un nourrisson qui s’était noyé après avoir été jeté à l’eau par sa mère. Le père les avait abandonnés et elle n’avait plus de quoi nourrir [son bébé], elle l’a donc jeté d’un pont avec son grand frère, puis elle s’est jetée dans le fleuve à son tour. On a réussi à sauver la mère ainsi que l’autre enfant, mais le bébé s’est noyé. Là encore, Michael a lu quelque chose là-dessus et s’est immédiatement rendu à Long Beach. Tout le monde attendait le début de l’enterrement. Entre temps, le père était revenu en voyant tous les dégâts qu’il avait causés. Mais rien ne changeait le fait que sont petit bébé était mort... Bref, quelqu’un a demandé ce qui retardait le début de l’enterrement, à quoi quelqu’un d’autre a répondu que “La personne qui a payé la cérémonie n’est pas encore arrivée.” Sur ce, une limousine s’est avancée, et qui en est sorti? Michael. Je me souviens qu’une fois à Liverpool, Michael lisait un journal qui parlait d’un garçon qui – comme cela peut parfois arriver – avait été élevé par des loups, ce qui l’a tout de suite fait pleurer, et il a dit “C’est vraiment affreux, il faut qu’on récolte de l’argent pour ce petit bonhomme”... Il était constamment la cible de personnes qui voulaient lui extorquer de l’argent. Il a été accusé d’attouchements par un jeune garçon, mais il a été acquitté à l’issue du procès. Plus tard ce garçon a admis que c’était son père qui lui avait fait dire tout ça, et que rien n’était vrai. Peu de temps après, le père s’est suicidé. [Ndlr: Il est important de préciser que S. Riggs fait référence à une rumeur, née sur internet, ayant massivement circulé après le décès de Michael, et souvent relayée depuis comme un fait confirmé. Cependant, aucune source fiable ne permet d'affirmer que Jordan Chandler soit effectivement revenu sur ses accusations depuis 1993, ni que cette affaire soit la raison du suicide de son père, Evan Chandler, début novembre 2009.] Il est clair qu’il existe un tas d’aspects de la vie de Michael que les gens ne comprennent pas. Il ne ferait de tort à un enfant sous aucun prétexte. Il leur a peut-être parfois donné trop de popcorn ou de glace... Il y avaient d’énormes conteneurs de glace Häagen Dazs éparpillés dans tout le ranch, partout, sur le parking, dans les distributeurs de boissons... Parfois j’y allais tôt le matin sans avoir mangé rien que pour pouvoir me prendre un grand bol d’Häagen Dazs au distributeur de boissons pour le petit déjeuner! Et tous les ans nous emmenions tous les enfants et leurs parents à Neverland. Moi je restais assis à les regarder car je connaissais déjà tout ça depuis très longtemps. J’étais d’ailleurs avec [Michael] lorsqu’il a acheté la propriété... Certains parents sont venus vers moi les larmes aux yeux en me demandant “Mais où est-ce que tu nous as emmenés?”, ce auquel je répondais: “Je vous ai ramenés en enfance, au Pays Imaginaire... C’est ici que vit Peter Pan...”
Traduction: MJFrance

Merci à Dangerous Incorporated @ MJJC


cligne2
Eddith
Eddith
Bloody

Messages : 4311

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Interview de Teddy Riley

Message par Eddith le Mar 21 Oct 2014 - 9:13


Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Teddy_riley-200x300


Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Michael_jackson_look_dangerous

Le site Soultrain.com a interrogé l’auteur-compositeur-interpète Teddy Riley au sujet de sa collaboration avec Michael Jackson sur l’album “Dangerous”.

Lorsque Jackson a voulu collaborer avec Riley, il était conscient que le natif de Harlem, producteur de musique urbaine et pop, était déjà très influent et derrière les succès du moment de Bobby Brown, Big Daddy Kane, Keith Sweat.

Crédité de la création du New Jack Swing, Teddy Riley est considéré comme le catalyseur de l’âme moderne, R & B, hip-hop, et pop. Il a façonné le son d’une génération et établi les fondations des tendances musicales actuelles.

Extraits :

SoulTrain.com: C’est cliché, mais pouvez-vous nommer les gens qui ont eu le plus d’influence sur ​​votre carrière ?

Teddy Riley: Michael Jackson, Don Cornelius, Arsenio Hall, Donnie Simpson, et Frankie Crocker: Ce sont les personnes qui ont joué un rôle très, très, très, très important dans ma vie et ma carrière. Ce sont vraiment les gens qui m’ont amené où je suis.

SoulTrain.com: Vous avez (…) travaillé avec un certain nombre d’artistes vraiment talentueux. Travailler avec Michael Jackson, cependant, a dû être la grande expérience ?

Teddy Riley: Ce fut une grande expérience de travail avec tous les artistes avec qui j’ai travaillés. Mais Michael …

teddy_rileySoulTrain.com: (…) Comment était-ce d’être dans le studio d’enregistrement avec Le Roi de la Pop?

Teddy Riley : C’était incroyable, mec! C’était comme à l’école; c’était comme faire un projet scientifique qui pourrait contrôler le monde, et si vous échouez, vous êtes hors-jeu! C’était comme être nerveux alors que vous gardez le contrôle parce que vous êtes le producteur.

SoulTrain.com: L’une des choses dont les critiques ont le plus parlé à propos du documentaire “This Is It”, c’était de voir à quel point Michael était exigeant pour que son personnel réponde à ses attentes pour sa quête de perfection. Il n’a pas eu de problème avec le fait que vous lui donniez des directives?

Teddy Riley : A plusieurs reprises, Michael m’a mis en position d’être le pilote/le guide, pas le partenaire d’écriture ou le collaborateur. Il voulait que je contrôle ce que je voulais lui faire chanter et l’idée que je me faisais de lui pour cet album “Dangerous”.

SoulTrain.com: Donc, Teddy, Michael Jackson (…) s’est présenté à vous comme un bloc d’argile que vous deviez modeler ?

Teddy Riley : Oui! C’est que qu’il voulait ! Lorsque Michael est vêtu d’un t-shirt débardeur, c’était mon idée. Michael avec les cheveux en arrière et une queue de cheval, c’était mon idée. Ce que porte Michael dans [le vidéoclip] “Keep It In the Closet”, c’était mon idée.

Michael_Jackson_Dangerous_Cover_AlbumSoulTrain.com: Jusqu’où est allée votre influence dans tout le processus de l’album ?

Teddy Riley : Très loin. J’ai contribué au choix par Michael de la couverture de l’album parce qu’il l’a conçue juste en face de moi. Ils voulaient que l’image avec ses yeux soit sa couverture de l’album.

SoulTrain.com: (…) Avez-vous également participé à toutes les réunions créatives?

Teddy Riley : J’ai été invité à toutes les réunions créatives, sauf la première; Michael était sur ​​le point de virer les gens parce qu’ils ne m’avaient pas fait venir à la première réunion des artistes créateurs. Ils ont arrêté la réunion pour que je vienne. (…)”

Sources : soultrain.com / MJLegend


cligne2
Eddith
Eddith
Bloody

Messages : 4311

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Meditations de Patrick Whelan " la peinture bleue"

Message par Eddith le Sam 25 Oct 2014 - 10:03

Comme toujours sur le site http://www.onmjfootsteps.com/ de Rachel il y a de très beaux témoignages en voici un :

Treize jours avant sa disparition, Michael Jackson se fait livrer à son domicile de Holmby Hills sept tableaux de Patrick Whelan, un artiste de Laguna Beach, une ville au sud de Los Angeles (Californie).

Le 17 mai 2009, lors de l’exposition Affaire in The Garden, un festival d’art annuel, à Beverly Hills, où des centaines d’artistes exposent leurs œuvres pendant deux jours, Michael, accompagné de ses enfants, s’arrête longuement devant l’œuvre de Whelan, "Meditations".





Voici comment Michael a découvert le travail de Whelan, d’après un texte rédigé par l’artiste lui-même :

Durant les derniers jours de sa vie, Michael Jackson s'est découvert un lien prophétique avec une peinture envoûtante représentant un ange endormi.
Le 12 Juin 2009, seulement 13 jours avant la mort brutale et inattendue de la superstar de la pop Michael Jackson, sept tableaux de l'artiste Patrick Whelan ont été livrés à son domicile d'Holmby Hills.

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 99705055

Parmi eux, l'un en particulier avait semble-t-il une place particulière dans son coeur. C'était le portrait doré d'une figure féminine angélique dormant, la tête sur un genou, et entourée d'une bordure d'un bleu profond. Il l'appelait "La peinture bleue". Elle avait attiré son attention pour la première fois lors de l'exposition "Affaire in the Gardens" à Beverly Hills en mai 2009.

Il l'avait contemplée en silence pendant plusieurs minutes, semblant perdu dans ses pensées. Pendant ce temps, sa fille Paris photographiait l’oeuvre avec son appareil numérique.

Au départ, Amber Henry, directrice des Galeries Whelan, n'a pas reconnu MJ, qui portait un voile lui couvrant la majeure partie du visage, des lunettes de soleil et un fedora. Ce n'est que lorsqu'un homme souriant et soigné prénommé Faheem l'avait abordée suite au départ de l'icône de la musique que tout est soudainement devenu très clair. Sur sa carte de visite figurait l'inscription "Michael Jackson Company".

Il a montré du doigt l'oeuvre connue sous le nom de "Meditations" et a dit en souriant "M. Jackson voudrait acheter cette peinture". Amber a commencé à faire les papiers mais Faheem n'a pas voulu achever la transaction, déclarant simplement "Il vous paiera plus tard". Il lui a dit qu'ils reviendraient et, très rapidement, il est parti.

L'artiste, M. Whelan, aussi bien que son associée, sont restés stupéfaits. Mais fidèles à sa promesse, peu de temps après, ils sont revenus. Michael Jackson, la petite fille dont ils réalisaient alors qu'il s'agissait de sa fille Paris, Faheem et au moins un garde du corps à la carrure imposante se sont tous de nouveau présentés dans leur bureau.

Bien qu'il ait choisi six oeuvres supplémentaires, son affection toute particulière pour l'oeuvre représentant l'ange, intitulée "Meditations", n'est devenue que pleinement évidente que lorsque le tableau a enfin été livré, seulement un mois plus tard. Ce délai important était lié à des histoires de comptabilité chez AEG Live qui avaient bloqué le paiement pendant plusieurs semaines. Cela a entraîné beaucoup d'appels frustrés du porte-parole de Michael, Faheem.
"L'argent est-il arrivé ? M. Jackson a besoin de ses tableaux. Il apprécie vraiment le travail de M. Whelan".
Petit à petit, les appels se sont faits plus insistants.
"Je ne comprends pas pourquoi l'argent n'est pas encore arrivé. M. Jackson réclame ses peintures tous les jours maintenant".
Enfin, le 11 Juin, une comptable d'AEG Live a contacté la galerie. Elle s'est longuement excusée pour l'attente et a envoyé par e-mail une copie de la confirmation de virement bancaire.

Les tableaux ont été livrés le lendemain matin. Faheem avait demandé que l'artiste arrivé avant 10h du matin parce que c'est l'heure à laquelle Michael Jackson devait partir en répétitions et il voulait rencontrer M. Whelan en personne. Quand ils sont arrivés dans la propriété, ils ont vu deux énormes couronnes de Noël ornant le portail de l'entrée. Détail frappant, sachant que l'on était mi-juin. Dès que leur véhicule a été garé, des hommes en costume ont commencé à apparaître, semblant venir de toutes les directions et se diriger vers la voiture. Rapidement, plusieurs oeuvres ont disparu dans la demeure.
Par la porte d'entrée, on apercevait des guirlandes de Noël colorées suspendues à l'escalier.
D'un seul coup, Faheem, d'ordinaire calme et souriant, a commencé à devenir visiblement agité. Il s'est mis à chercher avec frénésie parmi les peintures restantes et a demandé d'une voix craintive : "Où est la peinture bleue ? Celle avec la fille endormie, la tête sur les genoux ?" On sentait de la panique dans sa voix et dans son expression. M. Whelan lui a assuré qu'elle avait déjà été emportée à l'intérieur. C'était la première qu'ils avaient prise.
Faheem n'était pas rassuré. Il ne l'avait pas vue dans la maison mais il est allé revérifier.
Quelques instants plus tard, un Faheem de nouveau souriant et enjoué est réapparu sur le perron. Il semblait baigné d'un halo de soulagement. Il avait visiblement trouvé le tableau. "C'est le préféré de M. Jackson", a-t-il révélé. Apparemment, ils étaient inquiets qu'il ait pu être vendu à quelqu'un d'autre pendant les semaines d'attente.  Faheem a laissée Amber et Patrick attendre nerveusement près du véhicule, le temps qu'il organise leur rencontre avec l'homme en personne.

"J'ai de bonnes nouvelles et de mauvaises nouvelles", a-t-il annoncé en revenant. "La mauvaise nouvelle, c'est que M. Jackson ne pourra pas vous rencontrer aujourd'hui parce qu'il est encore dans son lit. La bonne, c'est qu'il veut reprogrammer le rendez-vous". Whelan devait rapporter le certificat d’authenticité lors de sa prochaine visite.
Après cet épisode, Amber n'a reparlé qu'une seule fois à Faheem. Et la dernière fois qu'ils ont entendu sa voix, c'était pendant l'appel frénétique aux secours qui a été diffusé dans les médias après la mort de Michael Jackson.
L'après-midi du 25 Juin, le soleil brillait comme c'est presque toujours le cas en Californie.
Pourtant, quelque chose manquait.
Une voix, une présence, une partie de notre culture s'était tue.
Restait le tragique mystère d'une vie écourtée... et l'attachement prophétique du Roi de la Pop à la belle et envoûtante image d'un ange endormi".

Parmi les sept tableaux commandés à Patrick Whelan et qui ont été livrés ce 12 juin 2009, Michael Jackson avait choisi trois oeuvres illustrant des couvertures de livres anciens :
Alice au Pays des Merveilles ("Alice In Wonderland")

Et ce fameux tableau Meditations, que Michael appelait « The Blue Painting » (“la peinture bleue”), son préféré.

Certaines rumeurs ont commencé à circuler alors que les fans s’interrogeaient sur la passion de Michael pour cette œuvre. Michael aurait vu dans la jeune fille de la peinture un portrait de Lisa-Marie Presley, qui a été son épouse et avec qui il a toujours gardé une forte relation.

lisaandhisbabiesatmjtimes_zps97b8633f

Une personne a d’ailleurs écrit à Patrick Whelan lui demandant s’il connaissait la signification de ce tableau pour Michael et si cela pouvait être du à la ressemblance avec Lisa Marie. Voici sa réponse :

Merci pour vos beaux commentaires sur l'art. J’apprécie énormément. "Méditations" a été l'un de mes tableaux personnels préférés, et cela a donc été particulièrement gratifiant pour moi quand un artiste de la stature de Michael a aussi été attiré parcette oeuvre. Je n’ai pas vu tout de suite le lien avec Lisa Marie, parce que, bien sûr, je connais le modèle qui a posé. Néanmoins, j’en ai entendu parler par beaucoup de gens, y compris parmi ceux qui sont venus à la galerie ont vu le tableau là-bas, et c’est finalement devenu évident pour moi.

Mais l'argument décisif a été il y a quelques semaines quand j'ai parcouru un article publié dans un journal de Taiwan. La peinture "Méditations" étaient comparée à trois photos de Lisa Marie prises au moment où elle était avec MJ. La ressemblance était frappante en effet. Je suis maintenant absolument convaincu que c'était la raison pour laquelle Michael s’y intéressait. Il a peut-être eu l'intention de lui montrer, ou même de lui en faire cadeau. Mais malheureusement, il est parti si rapidement après son achat que nous ne pourrons jamais en être certains.

Je doute fort que Lisa Marie ne soit même au courant de son existence. Je pense cependant que ce serait une chose merveilleuse si elle pouvait voir cette oeuvre, car alors elle saurait qu'elle était encore dans le cœur de Michael, même à la fin.

Peut-être le verra-t-elle un jour. Je l'espère. Je pense que Michael aurait vraiment aimé.

Patrick

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 99705407

Randy Taraborrelli, l’auteur de "The Magic and The Madness", écrit dans la dernière édition de son livre que Michael serait tombé amoureux de cette peinture, peu avant son décès. Il l’a acheté en pensant à Lisa Marie : "Voilà comment j'imagine Lisa. En fait, quand je rêve d'elle, c'est ce à quoi elle ressemble. Je dois avoir cette peinture '' aurait déclaré Michael à Randy Taraborrelli.

A l’automne 2009, Patrick Whelan a souhaité mettre en vente sept giclées (reproduction numérique de très haute qualité des oeuvres originales) de ces tableaux acquis par le Roi de la Pop. Les bénéfices de la vente ont été reversés à la Make-A-Wish Foundation, une association caritative chère à Michael Jackson.


Sources : ElusiveShadow.com/whelanartgalleries.com/presleyjackson.tumblr.com/ mj-777.com/lisamarieandmichael.forosactivos.net

merci Rachel


cligne2
Eddith
Eddith
Bloody

Messages : 4311

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Lumières sur l'album BLOOD ON THE DANCE FLOOR DE MICHAEL JACKSON

Message par Eddith le Jeu 6 Nov 2014 - 12:14


Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 MJ+1997+BOTDF+13


Le 6 Juin 1990, le producteur musicien Teddy Riley  était supposé être à la fête d'anniversaire d’un ami et membre de sa bande de collègues.  Au lieu de cela, il a passé la nuit dans un Studio de Soundworks,  travaillant pour nul autre que le roi de la Pop, Michael Jackson. J’ai dit que j’avais un peu de travail à faire, Michael étant ma priorité. J’avais voyagé hors de la Californie pour le rencontrer et il voulait que j’apporte mon meilleur travail.

C’était une décision fortuite.

Plus tard dans la soirée, Riley a appris que quelqu'un sur la piste de danse lors de la soirée, avait été tué. Il a été secoué. A juste 23 ans, la violence et la mort étaient déjà des thèmes récurrents dans sa vie.   En cette même année, son demi-frère et son meilleur ami étaient tous les deux devenus des meurtriers. Le rythme de la piste sur laquelle Riley a travaillé ce soir là était agressif, de mauvaise augure et menaçant. Mais elle n’avait ni titre, ni mélodie.

Le samedi suivant, il était en chemin pour Neverland Ranch afin de rencontrer Michael Jackson. Riley était nerveux. Jackson avait déjà testé une poignée de personnes pour remplacer le légendaire producteur, Quincy Jones, incluant L.A Reid, Babyface et Bryan Loren. Personne n’avait pu faire l’affaire.

Cependant Jackson plaçait un grand espoir en Teddy Riley qui avait été influencé par la rue et le style New Jack Swing fusionnant brillamment avec le R&B et le Hip Hop. En effet, c’était peut-être son meilleur accomplissement que cet enjambement, ce partage entre le R&B et le hip hop, un pont, qu’accessoirement Jackson avait tenté de trouver depuis le travail sur Bad.

Jackson a écouté soigneusement  les enregistrements que Riley a apportés ce jour là et a instantanément aimé ce qu’il entendait. Les pistes utilisaient d’autres accords que ceux auxquels il était habitué alors. Les rythmes étaient frais et nerveux. Les pulsations étaient véloces et frappaient comme des marteaux.

Parmi plusieurs pistes que Jackson a écoutées ce jour là figurait le groove que Riley avait travaillé la fameuse nuit de la fête de son ami.  Jackson n’avait aucune idée du contexte. Il ne savait rien au sujet de ce qui s’était passé a dit Riley. Je ne lui avais rien confié à ce sujet.

Deux semaines après, Riley a raconté qu’il avait été bouleversé d’apprendre que Jackson avait trouvé un titre pour cette piste : Blood on the Dance floor. Riley en a eu la chair de poule. C’était comme si Michael avait eu une prémonition pour cet enregistrement. Il avait cette faculté.

Plusieurs mois après, Jackson et Riley ont travaillé fiévreusement sur une variété de pistes, quelquefois séparément, quelquefois ensemble au Larabee Studios à Los Angeles.


   Je me souviens qu’il est revenu avec cette mélodie : Blood on the Dance Floor, Blood on the Dance Floor … C’était comme … Wow !!  Il est venu avec les paroles et les harmonies abouties.  Alors nous avons démarré la construction de la chanson couche après couche.

Riley a utilisé une batterie vintage (le MPS3000) pour les pulsations. Ça a été compressé pour rendre cela pop (« J’ai pris ça sec et en pleine figure », aurait dit Jackson). C’était un son qui a été utilisé à travers l’album Dangerous. Ecoutez Remenber the Times, c’est vraiment similaire (selon Riley).

En dernier ressort cependant, Blood on the Dance Floor n’a pas pu être terminée pour figurer sur l’album Dangerous.

 Riley a dit :

   Ce n’était pas parfaitement fini,  il y avait encore certaines parties vocales manquantes.  Michael adorait la chanson mais il l’a écoutée et a conclu : J’aime ce que tu as fait ici mais nous avons encore besoin d’y travailler.  C’était un perfectionniste.

Tandis que les sessions de Dangerous continuaient, d’autres titres sont devenus prioritaires

Jackson reprendrait le travail sur Blood quelques sept années après. C’était en juin 1997 alors que Jackson se trouvait au milieu du parcours de son HIStory World Tour et il a, à ce moment là, décidé de visiter Montreux en Suisse durant un break entre la première et la seconde étape. Durant ce temps, il a rencontré la famille Chaplin, avec qui il avait développé une relation chaleureuse depuis des années.  Jackson a apporté des cadeaux pour les enfants, ils ont été heureux et ont prit un repas tranquille ensemble dans la charmante maison à trois étages.  Quand les média ont découvert cette visite, les rumeurs d’un plan en vue d'acheter la maison, ont circulées. Jackson exaspéré a dit à ses amis :

    -  Les medias ne cessent de dire que je veux acheter quelque chose. J’étais juste bien. J’adore être ici.



Une semaine plus tard Jackson est venu travailler au Mountain Studio et particulièrement sur la vieille démo de Blood. Nous avons pris le DAT (cassette à bande) de Teddy et avons travaillé sur cela  à quatre musiciens, se rappelle Brad Buxer. Étant donné qu'ils avaient travaillé avec un DAT de mauvaise qualité, tout a été refait à partir de zéro. Jackson avait prévu des vocaux inédits, les empilant pour ses harmonies typiquement riches. Lui et sa troupe de musiciens et ingénieurs du son aussi ont réussi à trouver tous les sons et les pulsations et à les enregistrer sur multipistes. Ce processus a continué quand Jackson est retourné à Los Angeles,  Brad Bruxer et lui ont aussitôt augmenté la piste.

   Nous étions réellement sur de petits détails, s’est rappelé Matt Forger, c’était comme aller sur une peinture avec une petite brosse pour remplir les textures avec les couleurs. La multipiste complète, laquelle a été construite et mixée par  Mick Guzauski,  était modelée vraiment étroitement sur la dernière version que Jackson et Riley avait enregistrée. Mais Jackson voulait entendre la différence et il a senti la puissance à ce moment là.

   Quand Michael est arrivé à la fin de l’audition j’ai espéré qu’il n’y en aurait qu’une, a dit Riley, Michael savait ce qu’il voulait et a été heureux avec ce qu’il venait d’entendre.

C’était en quelque sorte une extraordinaire chanson–danse. Comme Billie Jean, son objet est sombre et inquiétant (dans ce cas : une narration au sujet d’un être qui est poignardé dans le dos dans un endroit qu’on ne soupçonnerait pas : une piste de danse.)  Le chant sur la crête de la voix rauque de Jackson évoque un sentiment d'appréhension, car la zone de musique électro-industrielle suscite un environnement urbain moderne. Tandis que la chanson donne un sentiment de quelque chose de morne et désolé, la pulsation qui claque les haut- parleurs comme un fouet ou un crochet est irrésistible.

Riley dit que Jackson croyait que la chanson allait être un smash. Il a expliqué cela ainsi :  

   Un hit est une chanson qui reste sur les charts une semaine ou deux. Un Smash est une chanson qui y reste pour six semaines.
   Il sentait Blood on the Dance Floor comme un smash, a dit Riley.

Blood on the Dance Floor a été réalisée le 21 Mars 1997.

Etrangement, la chanson n’a même pas été sortie comme un single aux Etats-Unis. Riley a expliqué que Jackson n’en n’avait pas tenu compte. Il supposait que si les gens voulaient réellement trouver Blood On the Dance floor, ils la trouveraient.  Il n’était pas inquiet du tout à ce sujet. Globalement, cependant, la chanson a bien évolué atteignant le top 10 dans 15 pays et montant en première place dans 3 d’entre eux dont l’Angleterre. Elle a fourni aussi nombre de remix et a été reçue et passée fréquemment dans les clubs et les dancings. Jackson a laissé deux albums enregistrés en studio en cette décade et ironiquement, Blood on the Dance Floor est devenu un de ses rythmes les plus durables des années 90.

   Quinze ans après, qu’est-ce qui fait que cette chanson est unique ? ai-je demandé à Riley. C’était juste un son direct et agressif pour Michael. Il voulait toujours quelque chose de puissant. Mais ce qui était réellement surprenant, c'était la manière dont il avait prémédité l’énergie de la chanson. Il savait ce qu’il en était avant même que je lui parle de ce qui s’était passé cette nuit à la fête de mes amis. Je n’ai jamais vu quelqu’un d’aussi puissant que Michael.

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Blood-On-The-Dance-Floor-michael-jackson-18585748-669-500




Rédigé par motspourtous

Publié dans #MJ - LITTERATURE


cligne2
Eddith
Eddith
Bloody

Messages : 4311

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Michael Jackson à travers les yeux d'un enfant

Message par Eddith le Sam 8 Nov 2014 - 11:05


Je suis tombée sur cette histoire très belle datant de 2006 au Japon écrite par la mère d'un garçon de 13 ANS et son discours sur le procès de Michael Jackson et son Innocence ~


Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 1620627_10205354702293893_6395891270516669593_n
Photo prise lors de la visite de Michael Jackson à l'Accueil de Seibi Gakuen enfants à Tokyo (le lendemain, il a reçu le prix de MTV Japon)


Informations générales de la mère de cet enfant au sujet de ce discours qui a remporté le trophée.

"Salut les amis,
Quelque chose de très agréable  est arrivé à mon fils de 13 ans, et je voulais partager ce bonheur avec vous.

Mon fils a été fan de Michael depuis 10 ans, et Michael est toute sa vie. Il a commencé à apprendre la danse il y a cinq ans, parce qu'il voulait danser comme Michael. Et, il y a quelque temps, il est devenu le vainqueur de "Michael Jackson danse bataille." Vous pouvez imaginer à quel point il était fier! Il a reçu une très belle trophée comme un prix.

Il a également remporté la deuxième place dans la All Japan JUNIOR ANGLAIS concours de discours qui a eu lieu en Février de cette année pour son discours sur Michael Jackson Trial.

Mme Raymone Bain était extrêmement gentille et compréhensive avec moi, et quand je la voyais  dans  des journaux avec la photo de Michael et Mme Bain sur le mardi, elle a dit qu'elle allait essayer de laisser Michael signer son autographe sur le trophée.
Bien sûr, comme Michael a beaucoup de choses à faire - il ne serait pas possible. Pourtant, je l'espérais,que ce serait possible. Par ailleurs, j"ai également remis le manuscrit du discours de mon fils à un personnel japonais.

Puis, mercredi, un membre du personnel m'a dit que Michael a lu le discours. Mon fils a été ravi d'entendre cela, comme vous pouvez l'imaginer.

Cependant, le trophée était toujours pas de retour, et nous avons eu absolument aucune idée de quand Michael laisserait! Michael pourrait quitter à tout moment. En outre, il ya des milliers de cadeaux Michael recevait des fans et il pourrait juste se perdre parmi toutes les autres choses. Les gens de l'hôtel ont également déclaré qu'ils ne seraient pas garder les choses pour les fans de la concierge. Alors, comment pouvons-nous récupérer le trophée?

Mon fils a dit qu'il serait heureux de donner le trophée à Michael, mais, en tant que mère, je savais ce que signifiait trophée à mon fils. Il était une preuve de son amour pour Michael.

La sécurité de l'hôtel était incroyablement serré et il était tout simplement impossible d'avoir un contact direct avec Mme Bain. Ils font semblant qu'il n'y a pas personne appelée Mme Bain à l'hôtel.

Ainsi, le drame a commencé. Le membre merveilleux à MJJF, MJDANCER123, gentiment offert moi vous aider à passer à travers Mme Bain. Elle a commencé à écrire et je à chaque autre jour et nuit par e-mail, en essayant de mettre la main sur la situation. Il n'a pas été facile, comme Mme Bain a été très très occupé et inondé avec tous les autres messages.

Je suis en panique totale, et frénétiquement continué à écrire des messages à MJDANCER123, "Que vais-je faire?" "Que puis-je faire?" "Aidez-moi, se il vous plaît !!" MJDANCER123 est juste un ange, et fait tout ce qu'elle pouvait, bien que Elle n'a jamais rencontré moi, elle ne m'a pas appelé trois jours avant. Elle a même fait un appel téléphonique à l'hôtel des Etats-Unis.

Il y avait toutes sortes de spéculations sur le moment où Michael laisserait, et à un moment, je envoyait des messages e-mail à MJDANCER123 de la salle de PC à l'hôtel dans la confusion, comme, "Ils disent que les gens de la sécurité quittent maintenant, Michael peut laisser probablement tout moment! »(Il est avéré plus tard qu'il était juste un changement de quart de travail!)

MJDANCER123 lire patiemment mes messages, et elle a finalement obtenu un mot de l'équipe qui, même si elle était pas clair si Michael serait signer, Michael ne laisserait pas sans renvoyer le trophée à mon fils! Vous ne pouvez pas imaginer à quel point je étais soulagé.

Vers la même époque, un fan japonais, qui essayait de me aider en parlant avec le personnel, m'a écrit pour me dire que l'un des employés a vu le trophée de mon fils dans la chambre de Michael! Puis, la nuit dernière, quand Mme Bain a essayé d'appeler moi de dire que le trophée a été signé à recueillir, je me trouvais avec mon fils à Shibuya, à venir à travers avec Michael par hasard. Je recevais des appels d'autres fans de Michael (qui m'a donné l'information à propos de la visite de Michael à Shibuya) et Mme Bain n'a pas pu me joindre par téléphone!

Quand nous sommes revenus, encore ivre de l'excitation d'être témoin de Michael, le courrier de MJDANCER123 attendait pour moi, me racontant le trophée !!! Il était trop tard pour aller à l'hôtel pour le récupérer, alors nous sommes allés au lit. La meilleure nuit jamais!

Le trophée est maintenant de retour, avec l'autographe de Michael et Michael aussi attaché une photo signée auto-portrait avec le nom de mon fils sur elle. Mon fils est encore à l'école, mais je pense qu'il va défaillir dès qu'il les voit. Ils sont maintenant trésor de notre ménage.

Bien que mon fils n'a pas eu la chance de parler à Michael (il vient de lui vu des milliers d'autres fans du à une certaine distance), mais son amour et de respect pour Michael, je l'espère, atteint Michael.

Mon sincère, profonde gratitude va à MJDANCER123, Mme Bain, le personnel japonais, mes fans japonais collègues, et bien sûr à Michael Jackson, qui a apporté tant de bonheur à nos vies. "Eve (theMusicLady)

Le discours ci-dessous écrit par un garçon japonais

Aujourd'hui, je vais vous dire la vérité. à propos de Michael Jackson. Il est un génie et  la plus grande vedette du monde. Je respecte Michael Jackson plus que quiconque. En effet, il a  énergiquement participé à diverses œuvres de charité. Par exemple, il rend visite à des enfants dans les hôpitaux du monde entier, fait don des bénéfices des tournées de concerts pour aider les personnes défavorisées, et est le fondateur de la Heal the World Foundation qui soutient les enfants pauvres.

Récemment, Michael Jackson a été impliqué dans un incident très malheureux. Eh bien, il  c'était non seulement un incident, mais une conspiration. Il a été accusé du crime de "la maltraitance des enfants." Bien qu'il n'y ait pas de preuve, il a été arrêté et traduit en justice. Il a été accusé par un enfant qu'il aimait beaucoup, et le cœur de Michael a été brisé en morceaux. Michael était très triste, mais il a dû gagner le procès. Il ne pouvait pas perdre un procès basé sur aucune preuve. Et, enfin, après des mois de déclarations et arguments des témoins de l'accusation et la défense, Michael Jackson a obtenu un verdict de «non coupable de toutes les accusations," par un jury de 12 personnes le 13 Juin 2005.

Croyez-vous l'innocence de Michael Jackson? Si votre réponse est NON, s' il vous plaît m'en dire la raison
Si vous pensez que vous pouvez expliquer pourquoi vous avez dit non, s" il vous plaît répondre à la question suivante.
Avez-vous suivi l'ensemble du dossier et le processus de l'essai?
Savez-vous tout ce qui a été dit lors du procès?
Si oui, même un enfant de dix ans peut dire que Michael Jackson était complètement innocent.

Vous ne pouvez pas le croire, mais la plupart de ce qui est rapporté à la télévision à propos de Michael Jackson n'est pas vrai.
Pour obtenir un taux de visionnement élevé, ils dramatisent tout.
"Michael Jackson en difficulté" peut gagner de bonnes cotes d'écoute.
S'i il vous plaît aller rechercher les faits au sujet de Michael Jackson sur Internet et obtenir la vérité par vous-même.

Est-ce si drôle de voir une personne comme Michael Jackson se faire lyncher par les médias?
Est-ce amusant à propos de la recherche à une personne comme Michael Jackson dans la détresse?
Pouvez-vous répondre à ces questions?
Je dois vous dire ceci.
L'innocence de Michael Jackson est un fait et la vérité.

Lorsque vous exprimez votre opinion, il doit être fondé sur des informations exactes et vérité prouvée. Sinon, vous finiriez de donner à quelqu'un souffrant. Dans cette société pleine d'informations où les médias ont tendance à rechercher le sensationnalisme, une fausse rumeur est souvent présentée comme un fait, et la vérité ne peut être trouvée si facilement. Même si, nous devrions essayer d'être aussi honnête que possible.
S' il vous plaît donnez une pensée encore aujourd'hui. "


http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://mjjjusticeproject.wordpress.com/&prev=search


cligne2
Eddith
Eddith
Bloody

Messages : 4311

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Gone to Soon Les nombreuses vies de l’Elégie de Michael Jackson

Message par Eddith le Mer 12 Nov 2014 - 14:39


Cet article a été originellement publié dans The Atalntic le 25 juin 2012 au troisième anniversaire de la mort de Michael Jackson et certainement sur ce forum ... mais je ne la connaissais pas et je ne dois pas être la seule alors je la partage car on ne se lasse pas de lire relire voir et revoir tout ce qui se rapporte à Michael

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Images?q=tbn:ANd9GcTfKnr9LKYrBO55-kBltMxrYAaPVsblnQkTWHqZHi4SB55RLzbgEbrxv5_-
MICHAEL JACKSON ET BUZ COHAN


   Il était minuit passé un dimanche quand le téléphone a sonné dans la maison de Kohan :
   Désolé, est-ce que je vous réveille ? a dit une voix qui murmurait sur la ligne. Est-ce Buzzie  là ?

C’était Michael Jackson qui chevauchait une des plus grosses vagues de succès populaire jamais vue. Ce mois là (Février 1983) Jackson était représenté sur la couverture de Rollin Stone. Beat It rejoignait Billie Jean au top des charts ; ses vidéos étaient passées en boucle sur MTV ; Et Thriller s’envolait des rayons comme des petits pains.

Buzzie  était Buz Kohan, le nouveau producteur de télévision et auteur (Bien connu pour son travail sur les présentations d’Awards et sur une variété de shows incluant  le spécial Motown 25. Michael l’avait rencontré une première fois quand le chanteur avait juste douze ans. Buz vivait près d’Encino dans le beau quartier de Beaumont Street. Il était connu comme un vétéran dans l’industrie du divertissement et Michael et lui sont devenus  amis. Michael  poserait ensuite d’interminables questions à Buz au sujet des figures légendaires comme Bing Crosby, Gene Kelly, Sammy Davis et Fred Astaire – les grands- comme il les appelait.  Puis, ils ont travaillé exclusivement pour une variété de show pour la famille Jackson.

   Il faudrait que nous écrivions des chansons ensemble a suggéré l’adolescent un jour.

Ils sont donc ainsi devenus co-auteur et leur collaboration, laquelle incluait des chansons comme Scared of the Moon et You Were There  a continué sur les deux décades suivantes.

La femme de Buz, Rhea, était habituée à prendre les appels de Michael la nuit.

   Juste une seconde  disait-elle, passant le téléphone à son mari.

Quelques mois plus tôt, Michael avait appelé à deux heures du matin, si excité qu’il pouvait difficilement se contenir lui-même.

   Je l’ai trouvée, s’est-il exclamé !

Il s'est avéré que Michael avait localisé la massothérapeute de Walt Disney, avec qui, ce dernier s'était  entretenu tous les jours pendant dix ans avant de mourir.

Michael a pris le chemin de la maison de la famille et s’est  assis posant des questions pendant des heures.

   Comment était-il ? (Disney). Quels étaient ses rêves, ses idées, ses visions ? Il voulait tout savoir sur tout.
   Quelle intensité dans la passion, s’est  rappelé Buz. Il voulait savoir chaque chose qui avait été faites avant lui. Il voulait juste faire parler les gens pour avoir des informations.

Jackson a appelé une nuit au sujet d’une chanson particulière. Le soir précédent, il avait vu Dionne Warwick (une amie) présenter un hommage spécial à la télévision sur l’émission « Here’s Télévision Entertainement ». C’était  consacré à des chanteurs dont la vie avait été écourtée trop vite : John Lennon, Jimi Hendrix, Janis Joplin, et Sam Cooke parmi d’autres. Mais ce qui était spécialement poignant était du à la mort de Karen Carpenter qui était morte récemment à l’âge de 32 ans.

   Certains chanteurs portaient avec eux l’énergie de leur époque, a dit Dionne Warwick et sont devenus des symboles ou des indicateurs. Ils sont des rappels de nos faiblesses et de la nécessité de communiquer. Ce soir nous nous retrouvons avec des questions sans réponses  qui sont posées quand un grand talent s’est consumé avant l’heure.  Pourquoi ? Et si ?  Et ce qui aurait pu être …

Dionne Warwick  (cousine de Whitney Houston)   a chanté ensuite une chanson co-écrite par Buz Kohan et Larry Grossman. Elle s’appelait : Gone to Soon. Jackson a pleuré alors qu’il a regardé l'émission. En réalité, il a grandi avec la musique des Carpenters. Leurs chansons faisaient partie de son ADN. Mais cette chanson : Gone too Soon  représentait un sentiment profond avec lequel il était connecté. C’était comme s’il l’avait écrite lui-même.

Cette nuit là, Michael a dit à Buz qu’il sentait qu’il devrait l’enregistrer un jour. Buz a répondu, “ ce sera quand tu voudras, ton jour sera le mien ”. Dans les mois qui ont suivi, d’autres projets ont pris le pas, incluant les vidéos musicales  de Beat It et de Thriller. De temps en temps, Gonne To Soon réapparaissait  comme hommage dans nombre d’évènements charitables ou cérémonies.  En plus, de la performance de  Dionne Warwick, elle a été chantée après par Patti Labelle et Donna Summer . Mais ça n’avait  jamais été enregistré en studio.

Michael l'a enregistré pour son ami le jeune Ryan

Quelques mois plus tard Buz était dans le studio d’Ocean Way, quand Michael est venu pour enregistrer la chanson. Comme habituellement, Michael s’est immergé lui-même dans le noir complet pour chanter. La séance était contrôlée par l’ingénieur du son, Bruce Swedien, au bureau de contrôle, Buz avait la chair de poule tandis qu’il l'écoutait.  Les paroles disaient la beauté, l’éphémère et la fragilité de la vie. Les mots auraient pu transmettre des clichés sentimentaux dans la voix d’un chanteur ordinaire. Mais Michael n’était pas un chanteur ordinaire. Il s’arrangeait pour faire de chaque ligne un sentiment d’une incroyable profondeur.

   Il a mis son âme dedans, a dit Buz.  Sans exagération ni affect. Il était dans la vraie émotion.

Gone too Soon se situe sur la piste n° 13 sur les 14 de l’album Dangerous. Elle a été réalisée comme single pour le jour du Sida dans le monde. Le 1er Décembre 1993. Jackson a aussi chanté la chanson au gala d’inauguration du Président Clinton pour servir à l’édification du monde au sujet de Ryan White et recueillir le soutien politique et des fonds pour la recherche sur le Sida. Avant de chanter, Jackson a parlé au public directement :

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Michael+Jackson+family+and+President+Bill+Clinton


   J’aimerais prendre un moment de cette importante cérémonie publique pour dire quelque chose de vraiment personnel. Cela concerne un cher ami qui n’est pas resté longtemps parmi nous. Son nom est Ryan White. Il était hémophile et a été diagnostiqué porteur du virus du Sida, alors qu’il n’avait que douze ans. Il est mort peu après avoir atteint ses 18 ans, le vrai moment pour un jeune homme pour commencer d’explorer les merveilleuses possibilités de la vie. Mon ami Ryan a été vraiment un jeune homme brillant et courageux, un garçon tout à fait normal qui n’a jamais voulu être un symbole ou le porte-parole d’une maladie mortelle. Durant ces années j’ai partagé beaucoup de moments douloureux, heureux et des plaisanteries avec Ryan et j’étais avec lui à la fin de son bref et mémorable voyage. Ryan est parti et, comme tout ceux qui ont perdu un être cher à cause du Sida, il me manque profondément et constamment. Il est parti mais je veux que sa vie ait un sens au-delà de sa mort.



Gone too Soon a pris un sens nouveau le 25 juin 2009 quand Michael Jackson est mort de manière imprévisible dans sa maison à l’âge de 50 ans.  Soudainement, cette poignante métaphore de la beauté passagère d’une vie,  tranche sur le niveau de profondeur de sa propre vie. Après Ryan White, Karen Carpenter, Lady Diana et tant d’autres, c’est maintenant le moment de son propre monument mélodique. Buz Kohan a eu raison quand il a dit à Michael :
Nous t’avons attendu.



Rédigé par motspourtous

Publié dans #MJ - LITTERATURE


cligne2
Eddith
Eddith
Bloody

Messages : 4311

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Re: Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc...

Message par Hamlet le Ven 14 Nov 2014 - 19:15


Est-ce que le rêve américain faudrait mourir avec Michael Jackson?



Pensez-vous qu'il est une bonne idée de garder le silence sur les attaques sur l'un des plus performants visibles du rêve américain? Sommes-nous ne renonçant pas à l'avenir de nos enfants entre les mains des tyrans? Est-il pas temps pour nous de prendre la parole au sujet des dommages journalisme opportuniste fait à notre culture? -


Le texte est très long , je vous met le lien , ça vaut le coup de le lire :


http://foreverlandis.hubpages.com/hub/Does-American-Dream-Have-to-Die-With-Michael-Jackson





MJ7 coeur2 MJ6
Hamlet
Hamlet
Bloody

Féminin Messages : 3466
Localisation : france : 59

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Re: Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc...

Message par napo le Sam 15 Nov 2014 - 8:17

Très bon article, merci Hamlet !
napo
napo
Book II

Féminin Scorpion Messages : 895
Age : 55
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Re: Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc...

Message par Hamlet le Sam 15 Nov 2014 - 9:27

De rien Napo !






MJ7 coeur2 MJ6
Hamlet
Hamlet
Bloody

Féminin Messages : 3466
Localisation : france : 59

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty MICHAEL JACKSON n'était pas Monsieur tout le monde !

Message par Eddith le Sam 15 Nov 2014 - 9:37

Publié le 14 Novembre 2014

David Berreby

est un  écrivain primé en sciences et chercheur indépendant. Il est né en France en 1958 d'une mère américaine et d'un père juif. Sa langue maternelle est l'anglais, mais il parle un peu le français. Il a passé la plupart de sa vie à New York. David a travaillé comme éditeur pour la City University de New York, il a été rédacteur en chef adjoint pour les sciences à la New York Academy of Sciences, ainsi que pigiste pour Discover Magazine. En 1995, David est devenu féru de rédaction scientifique pour le laboratoire de biologie marine  de Woods Hole, dans le Massachusetts.  Ses écrits  sont publiés dans le New Yorker, le New York Times Magazine, Smithsonian, The New Republic, Slate, Lingua Franca et de nombreuses autres publications.



David Berreby nous explique que si vous n’êtes pas dans la norme, alors vous êtes déviant, un terme qui porte tout son poids de stigmatisation.  La normalité semble tracer la ligne droite, la route, dont il est, selon les lieux et les époques,  plus ou moins dangereux de s’écarter de crainte de rappels à l’ordre social voire de sanctions si la transgression est jugée inacceptable.



Son excellent article publié le 25 mai 2011 dans le Huffington Post est titré : MICHAEL JACKSON N'ÉTAIT PAS NORMAL. ET ALORS?

En voici pour vous la traduction :

Le concept de « normalité » est né parmi les astronomes des observatoires alors qu’ils étaient en proie à de petites différences dans les mesures de différentes personnes et d'un même objet, jusqu'à ce que, au début du 19e siècle, le mathématicien Karl Gauss ait découvert que des erreurs s'étaient produites dans un modèle prévisible : La plupart venaient juste au-dessus ou en dessous de la moyenne. Et plus une réponse était dans cette moyenne, plus rare elle était. Ce modèle dans les données a été  utile tout au long de la science. C’est la fameuse courbe «en cloche »  ou loi normale. (« La loi normale des erreurs se distingue dans l'expérience de l'humanité comme une des plus larges généralisations de la philosophie naturelle ♦️ Elle sert de guide dans la recherche en sciences physique et sociale, en médecine, en agriculture et en ingénierie ♦️ C'est un outil indispensable pour l'analyse et l'interprétation des données de base obtenues par l'observation et l'expérience. »)

Depuis près d'un siècle, ce concept statistique a également été appliqué aux mesures des populations – les tailles, les taux de natalité, le paiement des impôts, les indices de masse corporelle, et ainsi de suite. Mais une chose étrange se produisit au cours de ce transfert,   « des étoiles aux gens » : L'idée est devenue chargée de sens moral et politique. Pour Adolphe Quetelet, l'astronome belge qui, le premier a appliqué la « distribution normale » du concept pour les questions sociales,  « l'homme moyen »  au centre de toute courbe en cloche, était non seulement commun. Il était aussi le meilleur: « ce qui est beau -   ce qui est bon » Pour être normal, dans la  moyenne typique, tout devait être droit..

Cette hypothèse est devenue une partie de la science sociale et une partie du sens commun de la classe moyenne. Aujourd'hui, nous pensons que, pour être normal et bon;  anormal et mauvais - malsain, immoral, moins que rien. Contrairement à nos ancêtres médiévaux, qui souhaitaient vivre à l'exemple extraordinaire des saints et des empereurs et des imbéciles saints - nous avons mis la barre au milieu.

Ce préjugé en faveur du typique, était en plein écran, quand le monde a réagit à la mort de Michael Jackson. Au milieu de toutes les reconnaissances de son talent et de sa motivation il existe une souche persistante constante de suffisance ! : Ce mec pathétique n’était pas normal !  Il avait des goûts bizarres, des indulgences auto-bizarres, et bien sûr, il avait été accusé d'un crime odieux, peu importe son acquittement - les gens normaux ne sont jamais accusés.!  Une de ses chansons parlait d’un rat (BEN), un de ses amis était un chimpanzé (Bubbles). Pauvre gars. Donc il n’était pas droit.

En le regardant changer de couleur, d’âge, de sexe ou presque «  Andrew Sullivan a écrit »  vous avez vu une âme torturée cherchant ce que le reste d'entre nous tient pour acquis: « Une vie normale »  approbateur, Sullivan a lié un essai de Michael Kinsley des années 1980, qui avait critiqué la couverture de Jackson faite par le magazine Time en proposant «il y a quelque chose de merveilleux à être un être humain incompétent ». «  Le thème était arrivé à son  crescendo lorsque Jackson était en procès pour des accusations de molestation, quand le public a appris à quel point il était bizarre, il était demandé s’il  avait commis un crime vraiment méprisable !  Le crime a été rapidement confondu avec l'étrangeté, comme si se sentir libre d'avoir pour animal une girafe signifiait nécessairement se sentir libre d'abuser des enfants. Le style homme des cavernes, un titre du New York Post,  a résumé cela en décrivant l'attente d'un verdict. « SWEAT, FREAK ».

Maintenant que l'homme est enterré, les tambours ont plus de pitié que de colère (sauf pour Peter King, un républicain de New York qui a nommé Jackson un « bas-fond ».) Mais l'esprit est le même : les experts placent  son talent extraordinaire et ses réalisations sous la moyenne, et décident qu’être moyen était plus important. Certains capitalistes  blâment l'étrangeté de Jackson.  Certaines cultures blâment la pop.  Beaucoup sont d'accord, cependant, que Jackson était mauvais -... le mauvais mauvais, pas le bon ou mauvais - parce qu'il n’était pas dans la normale. « À la fin, et en fait, bien avant la fin »  a écrit le chroniqueur Rod Dreher, « le pauvre homme a cessé d'être une personne, et est devenu plutôt une pathologie ».

Supposons que nous devions chercher les origines statistiques du mot « normal » et envisager ce que la vie de Michael Jackson aurait été  s’il n’avait pas été un « monstre ».  Quelle moyenne pourrions-nous prévoir, dans les statistiques, pour un homme afro-américain né à Gary en 1958 dans l’Indiana ?

D'une part, il n’aurait pas eu beaucoup plus longtemps à vivre. L'espérance de vie pour les hommes afro-américains est juste de 66 ans aux Etats-Unis, et Michael Jackson  était sur le point d’avoir 51 ans. Compte tenu des taux typiques de fertilité pour les Afro-Américains, il aurait eu des enfants. Peut-être un divorce dans son passé (comme le Bureau du recensement  l’estime, quatre mariages sur dix se terminent par un divorce). S’il avait suivi son père dans les aciéries de Gary,  il  est certain qu’il aurait perdu son emploi, l'industrie a tellement diminué là-bas. Compte tenu des taux de pauvreté et de crime à Gary,  il est probable pour l'Américain moyen d'avoir des difficultés financières, et susceptible d'être la victime d'un crime.

Ou peut-être que l’ordinaire Michael Jackson aurait trouvé un travail d’homme moyen auprès de l'un des grands employeurs de Gary, comme Bank of America, Sara Lee ou Oracle. Il aurait pu alors se considérer comme chanceux, surtout compte tenu du ralentissement actuel de l’économie (le taux de chômage est de 15,6 pour cent à Gary en rapport à la moyenne nationale qui est  de 6,9 ​​pour cent). Il  aurait eu bien du mal à joindre les deux bouts (le salaire annuel moyen de Gary est de 33 000 $) et il pourrait bien aussi s'être assis  tous les jours à la table de sa cuisine normale, en se demandant comment il pourrait faire tout son travail dans cette économie malade (à la sueur du mec normal).

Maintenant,  dans cette vie typique et inquiétante il faut  travailler pour ce que vous devez obtenir - bien, c’est  parfaitement OK !  Mais pensez - pas de temps pour la musique, pas de savoir faire pour créer ce qui n'a pas été fait avant, pas de voyages dans un mystérieux puits de fantaisie, où vous ne pouvez pas toujours distinguer les inspirations des pièges. Dans cet univers alternatif, nous voulons un respectable homme noir d'âge moyen qu’Andrew Sullivan pourrait approuver - un homme  avec qui vous pourriez confortablement partager quelques bières,  qui n’attirerait pas les regards quand il marche dans la rue principale. Est-ce mieux que de trouver et d'utiliser ses pouvoirs au maximum, à réinventer la musique pop ? Est-ce que le Michael Jackson typique aurait fait  plus de bien pour le monde, ou lui-même? . Mais pour  les apôtres de la revendication du  normal, cela aurait été mieux que la vie du Michael Jackson que nous connaissons. Il ne s’agit pas d’une simple formalité pour moi.

Mais peut-être suis-je injuste. Peut-être que  les louangeurs du « normal » auraient préféré que Michael Jackson soit culturellement classique, pas nécessairement dans la moyenne statistique. Peut-être que leur idéal est un gars qui fait  ce que la plupart des gens font parce qu’ils ont appris au fil des ans,  que ces normes créent les meilleurs types dans la vie.

Dans ce cas, il ne faut pas imaginer un Jackson hypothétique comme un chiffre médiocre, mais plutôt assumer que  son talent et sa motivation sont restés intacts. Supposons qu'il soit devenu quelqu'un qui portait une cravate au travail à la place d'un gant lamé. Qu’il allait à l'église prêcher les valeurs de la famille, qu’il ait eu trois ou quatre beaux enfants normalement et une femme normale. Quelqu'un comme, par exemple, le gouverneur Mark Sanford de Caroline du Sud.

Oups. !!! Mais alors, quel est le problème avec la normalité ?  Aucune somme ne peut protéger une personne contre ses propres passions et ses craintes. La vie de chacun comprend des moments où il  se sent très loin de la normale, et ces moments  arrivent quand nous nous sentons plus humains, plus vivants, et plus nous-mêmes. Les statistiques qui définissent la "normalité '' peuvent servir comme un facteur prédictif de la façon dont vous êtes susceptible de vivre dans l'Antarctique ou peser 500 $ ; Les conventions pour être un gars ordinaire peuvent vous faire paraître rassurant et digne de confiance aux autres.  Ces concepts ont leur utilité. Mais ils ne sont pas un  guide dans la vie.

Donc, si vous pensez vraiment être normal, c'est-à-dire avoir  un meilleur sort que celui de Michael Jackson, tout ce que je peux vous  dire est : ayez une belle vie.

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Ob_c5b593_moonwalker-michael-jackson-12449242-15

" Si la normalité" devient relative à un idéal collectif, on ne connaît que trop les risques courus, même par les majorités, dès qu'elles se trouvent réduites au silence par ceux qui se croient ou s'adjugent la vocation de défendre par la force ledit idéal." Il ne vous faudra pas bien longtemps pour trouver des exemples dans l'histoire.




Rédigé par motspourtous

Publié dans #MJ - LITTERATURE


cligne2
Eddith
Eddith
Bloody

Messages : 4311

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Lionel Richie revient un instant sur l'écriture de We Are The World...

Message par Eddith le Dim 16 Nov 2014 - 10:14

Dans une interview accordée à billboard.com, Lionel Richie est revenu sur ses souvenirs de l'écriture de la célèbre chanson We Are The World.

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Lionel

A la question Que vous souvenez-vous sur l'écriture de "We Are The World" avec Michael Jackson ?
Celui-ci a répondu :

Je suis à l'étage dans la chambre à coucher de Michael. je ne pense pas qu'il avait un lit -- Il dormait par terre.
Il y a un tas d'albums autour de la pièce, et il y a un tapis et un petit banc.
Je suis en train d'écrire le premier couplet "There comes a time..." -- et j'entends par dessus mon épaule, hhhhhhhhhhhh.
Il y avait un putain d'enc---ler de python. Un boa constrictor, un python, qui pouvait s'en douter !.
C'était un gros, un énorme serpent.
Je viens d'Alabama -- qu'est-ce que vous faites avec un serpent ? c'est appeler la police et vous tirez sur cette saloperie.
J'étais en train de crier.
Et Michael qui disait: "Il est là, Lionel, nous l'avons trouvé. Il se cachait derrière les albums.
Nous savions qu'il était dans la pièce mais nous ne savions pas ou exactement
." Je lui ai alors dit: "Tu as perdu la tête ?" Il m'a fallu environ deux heures pour me calmer. "Est-ce que tu as d'autres animaux ici dont je n'aurais pas eu connaissance ?"

Quincy (Jones), Michael, Stevie et moi-même, nous nous sommes réunis, et nous avons organisé cela avec tous ces gens en moins d'un mois. C'est fou.
Mais ce dont je me souviens, c'est de la folie que j'ai enduré pour sortir quelques paroles pour cette chanson.

Source: MJFrance


cligne2
Eddith
Eddith
Bloody

Messages : 4311

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty MICHAEL JACKSON comme MARTIN LUTHER KING se souciait constamment des autres et de l'humanité.

Message par Eddith le Mer 19 Nov 2014 - 9:52

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Ob_c67f86_usmc-09611-800x600

Acteur majeur du mouvement des civil rights contre la ségrégation raciale, le pasteur afro-américain Martin Luther King (1929 – 1968) est une figure politique incontournable du XXe siècle. Si le prix Nobel de la Paix fit rêver nombre d’Américains avec son discours« I have a dream », il ne fit pourtant pas l’unanimité. Avant d’être assassiné, il était la cible d’attaques très violentes


LES ENFANTS DE MARTIN LUTHER KING ETAIENT ENSEMBLE SUR SCÈNE POUR HONORER LA MÉMOIRE DE MICHAEL JACKSON

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Usa-king

A la famille Jackson, une famille qui a renoncé à vivre dans le monde (donc isolée) et a vécu un décès à plus d'une occasion; ma prière est que personne et rien de public, fait ou fiction, vrai ou mensonger ne vous sépare de l'amour de Dieu qui est en Jésus Christ. Parce que au jour dernier, c'est seulement l'amour de Dieu qui sera ancré en vous, vous soutiendra et vous emmènera dans des sphères plus élevées, loin du bruit de la vie, là vous trouverez la paix, le réconfort et la joie de prolonger l'héritage de Michael.

Et pour nous tous, c'est apparent (clair) que comme notre père et notre mère, Martin et Coretta King, la vie de Michael et son travail sont inspirés par l'amour de Dieu.
A travers l'histoire peu parmi nous ont choisi d'utiliser leur talent pour montrer, prouver l'amour de Dieu et ce dans le sens de rassembler les gens de ce monde dans une vraie fraternité.
Michael faisait partie de ceux-là. Il a illustré et incarné notre père en disant qu'un individu n'a pas même vécu tant qu'il en reste à ses petits soucis individualistes et qu'il ne s'ouvre pas aux réels enjeux de l'humanité.
Michael se souciait constamment des autres et de l'humanité.
Et j'aimerais que le monde sache que malgré qu'il ait été impliqué dans des accusations et des persécutions, en tant qu'humaniste, il a continué à s'intéresser à autrui, et à une autre grande humaniste de ce monde, notre mère, durant sa maladie, juste trois mois avant sa mort.

En octobre 2005, j'étais avec maman quand Michael a téléphoné....et bien qu'elle n'ait pu beaucoup parler à cause de son attaque, elle écoutait lorsqu'il disait qu'il avait prié à genoux chaque jour pour elle.
Pour lui, elle était une figure royale des USA. J'aurais tant aimé qu'il puisse voir la lueur sur son visage.
Ce jour-là Michael Jackson a fait sourire notre mère en dépit de sa condition.
Quel moment inoubliable.
Il était un homme d'une telle gentillesse, si proche de l'amour inconditonnel de Dieu.
Et ses oeuvres ont touché et changé des vies.
Il était vraiment une lumière brillante.

Comme notre père Martin et en souvenir de Michael, soyons inspirés afin de laisser nous aussi notre lumière briller.

Bernice King


Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Art11
Martin Luther King dessiné par Michael Jackson

Publié dans #MICHAEL JACKSON - DIVERS


cligne2
Eddith
Eddith
Bloody

Messages : 4311

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Sam a rencontré Michael Jackson, ce moment était magique ..............

Message par Eddith le Jeu 20 Nov 2014 - 11:34

Sam a vécu des expériences auxquelles tout fan de Michael Jackson aspire : voir l'artiste en concert, l'approcher et échanger quelques mots avec lui. De Lyon, où elle était parmi des milliers d'admirateurs dans la foule du stade Gerland pendant le HIStory Tour, à New York, où elle a pu échanger quelques mots avec lui, elle nous entraîne dans le flot de ses souvenirs. Bonjour Sam, comment votre passion pour Michael Jackson est-elle née ?
J'ai découvert Michael Jackson quand j'avais neuf ans, c'était à l'époque de Thriller, je me souviens regarder Billie Jean et Thriller mais comme j'étais jeune, je n'ai pas trop fait attention à lui. Ça a changé à la sortie de l'album BAD, la vidéo, etc. Je suis tombée à la renverse, j'étais subjuguée par sa prestance, son talent, ses vidéos. J'étais complètement absorbée dans son monde, j'étais obsédée par lui. Je rendais mes parents dingues, j'achetais tous les mags sur lui, j'enregistrais toutes les émissions lui étant consacrées, les vidéos, etc. J'étais officiellement fan du plus grand artiste de tous les temps !!!

En 1997, vous avez appris que sa tournée mondiale HIStory passait par la France...
Quand j'ai su qu'il venait à Lyon, j'avais 23 ans. J'étais aux anges car enfin j'allais assister à un de ses concerts et le voir en live, je ne tenais plus en place ! J'ai pris mon billet des mois à l'avance, j'étais sur un nuage, c'était le bonheur parfait pour moi !

Est-ce que vous vous souvenez de votre arrivée au stade ?
Je suis arrivée au stade Gerland très tôt le matin avec une autre fan, il y avait un monde fou, c'était géant !

Comment s'est déroulé le concert ?
Ça s'est plutôt bien passé, l'ambiance était géniale, l'excitation était au plus point quand MJ est monté sur scène, c'était la folie ! Pour moi c'était le bonheur, je ne l'avais jamais vu de si près et en vrai ! Vous savez, je n'ai jamais pu rencontrer de fans ou aller à des événements comme celui-là car en grandissant, je n'avais pas de liberté comme les autres ados, mon père était très sévère... alors quand je l'ai vu cette fois-là, c'était magique !

Pendant son séjour en France, Michael est allé visiter l'Institut Lumière. Vous avez pu l'approcher ?
Il n'est pas resté à Lyon longtemps, juste le temps d'aller à l'institut Lumière. Je suis allée le voir avec des milliers d'autres fans mais je n'ai pas pu l'approcher malheureusement car il est parti juste après, il avait un autre concert.

Quatre ans plus tard, vous avez décidé d'aller à New York pour assister aux concerts du Madison Square Garden.
En fait, j'étais déjà aux USA à l'époque, je passais une année au pair dans le Maryland et quand j'ai su qu'il allait se produire au Madison Square Garden, je suis descendue à NYC avec une autre fan, au pair aussi.

Avez-vous eu des difficultés à obtenir des places ?
On a attendu des heures devant le Madison Square Garden pour rien car des responsables nous ont dirigés vers un autre point de vente "Ticketmaster" qui a procédé à une sorte de loterie, ce n'était plus "premier arrivé, premier servi" mais "celui qui a de la chance pourra acheter les billets les moins chers" ! J'étais avec d'autres fans, on était scandalisés et dégoutés car on était les premiers arrivés à 4h du mat' et on n'allait pas avoir les tickets qu'on voulait !

Mais moi, j'étais déterminée à avoir des tickets alors j'ai dû payer 1600 dollars pour les concerts, chose que je n'avais pas prévue. Je me suis mise à découvert sur mon compte en banque en France car ma carte bancaire américaine n'a pas pu passer ! Mais c'était le dernier de mes soucis car sans le remarquer tout de suite, je ne me suis pas bien fait comprendre et je me suis rendu compte que j'avais acheté deux billets pour le même soir alors que j'en voulais un pour chaque concert ! Vous imaginez ma déception !

J'ai bien essayé d'en vendre un... et heureusement, le jour du concert, 30 minutes avant que le show commence, j'ai pu me le faire rembourser ! Et comme j'avais une amie qui avait un ticket en plus pour le deuxième concert, je lui ai acheté et on a pu assister à ce concert formidable !

Qu'avez-vous pensé de la prestation de Michael et des concerts en général ?
Ce que j'en retiens d'abord, c'est que j'étais placée à la même section plus haut que Michael, je n'arrivais pas à y croire ! Le concert était plein, fans et célébrités remplissaient la salle ! La majorité des fans étaient venus du monde entier ! Sinon, le premier concert, j'ai trouvé qu'il était au top contrairement au deuxième mais j'ai adoré la prestation de Whitney Houston (je suis fan). Après ça, ça a été la "chasse à Michael", on est tous allés au restaurant à New York "Tavern On The Green" où il y avait une fête en son honneur. Ensuite, on est tous allés à son hôtel.

En 1997, vous aviez vu Michael dans un stade. En 2001, le concert avait lieu dans une salle. Est-ce que cela changeait votre perception des choses ? Je n'ai pas trop fait attention à ça, j'étais concentrée sur le concert mais c'est vrai qu'en salle, c'était plus personnel, on se sentait plus proches que dans un stade.

Vous avez essayé de le voir à son hôtel entre les concerts ?
Oui, les deux fois, on est tous allés à son hôtel. Le 7 étant un vendredi, le week-end tous les fans étaient à son hôtel, criant son nom, faisant des pancartes, c'était une ambiance géniale. Tous unis par une même passion, j'ai adoré !

En nous contactant, vous nous avez écrit que vous aviez "fait quelques folies" là-bas. On veut tout savoir ! Quel genre de folie ?
La première, c'est que j'ai dépensé 1600 dollars et me suis mise à découvert. La deuxième, c'est qu'avec quelques fans français venus pour l'occasion, je suis montée en douce par l'escalier de secours dans l'hôtel mais comme il se faisait très tard et que nous ne savions pas à quel étage il était... et aussi comme nous étions très fatigués, on s'est fait prendre par la sécurité et aussi à cause des caméras en sortant de l'escalier de secours. A ce moment là, on a pensé au pire mais ils ont été cléments avec nous et n'ont pas appelé la police car on n'a dérangé personne.

Votre audace a-t-elle fini par payer ?
Avec des fans français, on a pu rester dans l'hôtel la nuit du 10 au 11 septembre, prétextant qu'on n'était pas des fans mais qu'on attendait quelqu'un qui logeait là-bas. Ils nous ont laissé et ont fermé les portes. A ce moment là, est arrivée Rebbie qui montait voir MJ. Surpris, on l'appelle mais elle nous dit qu'elle revient plus tard et qu'elle prendra des photos avec nous. C'est exactement ce qu'elle a fait mais on ne s'attendait pas à ce qu'elle revienne avec sa mère ! On leur a gentiment demandé de prendre une photo avec nous, elles ont accepté !


Que vous ont-elles dit ?
Pas grand chose, juste merci d'être là et de soutenir la famille. Nous on était super contents !

Un peu plus tard, Michael Jackson est revenu à New York pour une séance de dédicace au Virgin Megastore où vous avez décidé de vous rendre. Qu'est-ce qui vous passait par la tête à ce moment là
Tout plein de choses, je me disais purée je vais le voir de très très près ! Mais je n'ai jamais anticipé ce que j'ai vécu ce jour là ! Je suis partie dans l'esprit de le voir, de lui parler, etc.

Quand êtes-vous arrivée sur place ?
Je suis arrivée la nuit d'avant, il y avait déjà du monde. Certains étaient là depuis 2 ou 3 jours. On nous avait dit que les 500 premiers fans pourraient le rencontrer et j'étais dans le compte ! J'ai passé la nuit dans les rues de NYC.

A quoi pense-t-on quand on fait la queue pendant des heures pour aller rencontrer Michael Jackson ?
On pense à ce qu'on va lui dire, plein d'émotions qui surgissent, je répétais tout le temps ce que j'allais lui dire et comme c'était ma première séance de dédicaces, je ne savais pas comment ça allait se passer !

Et puis vous vous êtes retrouvée face à lui...
En fait, je l'ai rencontré bien avant la dédicace, lors de son interview avec MTV. J'étais parmi quelques fans qui avaient été sélectionnés pour être dans l'audience et lorsqu'il a fait une pause maquillage, il est passé à côté de moi. Je l'ai alors appelé et là... le rêve ! Il s'est arrêté, s'est avancé vers moi, m'a serré la main. Je lui ai dit que j'étais française et que je l'aimais. Il m'a remerciée, il était comme un enfant timide. Ce moment là était magique ! C'était pour moi ma première vraie rencontre avec lui et je suis déçue de ne pas avoir de photos mais bon...

La dédicace elle-même durait peu de temps... mais le moment était très intense. Ressentiez-vous uniquement un grand bonheur ou éprouviez-vous aussi une forme de frustration de ne pas pouvoir lui dire tout ce que vous vouliez lui dire ?
En effet, ça ne dure pas longtemps. J'étais dans les premiers fans et la sécurité nous avait spécifié des règles comme ne pas prendre de photos, ne pas le toucher, etc. Comme je suis toujours les règles, j'ai fait ce qu'on m'a demandé mais c'était une erreur car tous les fans après moi ont pris des photos et l'ont embrassé ! J'étais verte mais bon, je lui ai parlé avant le moment où il m'a signé mon CD, j'étais nerveuse et ça se voit sur la vidéo, ça a été très rapide !

Je suis restée un petit moment à le regarder signer les autographes puis on nous a dit de sortir, il y avait les médias et un nombre incroyable de fans et de gens qui envahissaient Times Square !

Après cette aventure, vous avez revu Michael Jackson plusieurs fois, à New York d'abord. Avez-vous quelques anecdotes en mémoire sur ces rencontres furtives ?
Une fois, quand il est sorti de son hôtel, tous les fans présents s'accrochaient aux portes et aux fenêtres de sa limo. Quand mon tour est arrivé de lui serrer la main, la voiture avançait de plus en plus vite et je me suis vu courir comme une malade, risquant ma vie ! Il m'a suppliée de faire attention car il avançait vers la route avec les voitures qui roulaient... alors j'ai lâché !

Et puis, après le mariage de Liza Minnelli, MJ est allé à Times Square à Toys 'R Us à 11h du soir sans que personne ne le sache. Un ami à moi m'avait demandé de venir à Times Square juste pour sortir et en marchant vers le Virgin, je remarque qu'ils ont drapé les vitres du magasin comme s'ils voulaient cacher quelque chose alors je m'approche et là, je reconnais des fans qui cherchent à regarder. Je sais tout de suite qui est dedans : Michael bien sûr ! Il est venu là pour la roue dedans avec quelques enfants, alors on l'attend à la porte de derrière et là, la limo sort, je l'appelle, il baisse la vitre, me demande de faire attention, me serre la main une fois de plus ! Un moment de pur bonheur mais aussi de hasard !

Vous êtes aussi allée à Santa Maria pendant le procès. Qu'est-ce qui vous a décidée à aller le soutenir sur place, en Californie ?
C'est parce que je croyais fermement en son innocence et non parce que j'étais fan ! Je lisais les rapports, les témoignages des accusateurs, des défenseurs et tout ce qui se rapportait au procès et j'étais frustrée et scandalisée par le parti pris des médias américains et par la stupidité de certains fans !

Que voulez-vous dire par là ?
Lorsque je suivais le procès à la télévision, sur toute les chaînes d'information genre CNN,FOX News et autres, ils ne rapportaient qu'une partie des faits, ils se contentaient de raconter la version des accusateurs et pas celle de la défense. Après les audiences, il était toujours question du témoignage de l'accusation qui prenait un temps de diffusion plus important que celui de la défense, etc.

Puis quand je parle de certains fans stupides, je fais référence aux fans qui se faisaient interviewer par les médias et quand on leur demandait pourquoi ils pensaient que MJ était innocent, on avait des réponses comme "il est innocent parce que c'est un ange"; "il est innocent parce qu'il a écrit Heal The World" ou "parce qu'il est pur et que c'est un enfant". Là, je suis désolée, je trouvait ça débile ! Ça me rendait dingue car après on disait des fans de MJ qu'ils étaient bêtes et incultes ! Heureusement que beaucoup d'autres fans se sont informés sur le procès, ont suivi les audiences et peuvent vous dire pourquoi les accusations ne tenaient pas debout et c'est pour ça que j'y suis allée, je voulais montrer qu'on n'était pas des moutons, qu'on avait une cervelle et qu'on s'en servait. Il y en avait certains qui se faisaient de la promotion, c'était un véritable cirque, je pourrais vous montrer les vidéos que j'ai tournées là-bas de certains, c'est hallucinant !

Combien de temps avez-vous passé sur place ?
Je suis allée au premier "arraignment", puis au second et à d'autres occasions. La première fois, je suis restée 5 jours, on logeait dans des petits hôtels, on était plusieurs dans la chambre, on partageait les frais de voiture ! L'ambiance était plutôt ok, on était tous contents d'être venus soutenir un homme innocent. Je suis allée au tribunal, notamment lors du témoignage de la mère Arvizo, des employés, etc... et bien sûr, j'ai eu l'immense honneur et privilège de rentrer à Neverland où j'ai grimpé dans son arbre !

Le fait d'être présente à cette période très difficile de sa vie vous a-t-il donné l'impression d'être plus proche de lui par la suite, de mieux le comprendre ?
J'ai beaucoup souffert pour lui, de le voir souffrir comme ça me brisait le cœur et me rendait folle de rage ! Il ne le méritait pas et comme j'ai toujours d'une certaine manière pu le comprendre, je pense que c'est pour ça que je suis devenue fan en partie ! Mais j'ai réalisé qu'il était très vulnérable, sensible et incompris. C'est ce qui m'a fait mal !

On voit parfois des disputes entre fans qui se terminent par "tu n'es pas un vrai fan parce que tu n'as pas fait (ceci, cela) pour Michael". Selon vous, est-ce que le fait d'avoir croisé la route de Michael "en vrai" vous donne quelque chose de plus par rapport à des fans qui ne l'ont jamais approché ?
Non, pas vraiment, je pense avoir été très motivée et très déterminée car je n'ai pas grandi dans un milieu et une culture où je pouvais faire ce que je voulais quand je voulais... alors quand je l'ai fait, j'étais très fière de moi ! Toutefois, je me sens privilégiée et je pense que tous les fans méritaient de le rencontrer car il était super gentil, attentionné, très humble, concerné par le bien-être des fans, personne vraie, sincère, généreuse, etc.

Quelles étaient vos "petites astuces" pour l'approcher et réussir à savoir où il était ?
En fait, je ne suis pas ce genre de fan qui suivait MJ partout dans le monde, je me suis déplacée pour lui seulement pour le procès que j'ai documenté en vidéo donc je savais où il se trouvait mais ayant rencontré pas mal de followers qui m'ont révélé leurs astuces pour l'approcher, je peux vous dire que c'est en ayant des contacts avec sa maquilleuse Karen Faye et les gardes du corps qu'ils ont pu savoir où se trouvait MJ et qu'ils ont pu le rencontrer !

Certains fans nous ont parlé d'une "soif du toujours plus", comme s'il était impossible d'être rassasié après avoir vu/rencontré Michael Jackson. Quand on ne l'a jamais vu, on rêve de l'apercevoir. Quand on l'a aperçu, on rêve de le rencontrer. Quand on l'a rencontré, on rêve de passer plus de temps avec lui... Avez-vous connu ce sentiment ?
C'est tout-à-fait vrai! J'ai connu ce sentiment et honnêtement, je ne sais pas comment l'expliquer sinon que comme il était très demandé, on n'avait jamais l'occasion vraiment de lui dire tout ce qu'on voulait. Moi, à chaque fois que je l'ai rencontré, je n'ai pu lui dire que quelques mots car d'autres fans voulaient aussi le toucher, lui parler, c'était très bref. Mais je me disais toujours "ce sera pour la prochaine fois" et de plus, je n'ai jamais été une de ces fans hystériques qui ne le lâchent plus. A chaque fois que j'avais pu lui serrer la main ou lui dire quelques mots, je laissais la place à d'autres fans ! Ce n'était pas mon style de me l'accaparer comme certains fans hystériques !

Aujourd'hui, avez-vous le sentiment d'avoir avancé dans votre travail de deuil ? Allez-vous suivre de près le probable procès de Conrad Murray ?
Vous savez, je pense que je me ferai jamais à l'idée que Michael n'est plus de ce monde ! Il a été pendant longtemps mon échappatoire, il m'a fait rêver et sa mort m'a touchée à un point que je n'imaginais pas. Il est la raison pour laquelle je suis passionnée par les USA et c'est pour lui que j'ai déménagé à NYC ! J'espère simplement que les responsables de sa mort paieront pour leur crime et je vais essayer de suivre le procès mais avec le cœur gros de chagrin, de ressentiment et de colère !

Nous organisons en ce moment pour son anniversaire un festival pour les enfants défavorisés et malades en son honneur un peu partout dans le monde notamment ici à NYC. C'est une fête où les enfants pourront s'amuser, manger et célébrer Michael Jackson et c'est ce qui me donne le sourire en ce moment ! Je pense que c'est le meilleur hommage qu'on puisse lui rendre ! Merci beaucoup de m'avoir permis de partager mes expériences avec LE KING !

Sam a vu Michael Jackson pour la dernière fois lors de son acquittement en juin 2005. Voici deux photos qu'elles nous a transmises.



Merci infiniment à Sam pour ce témoignage.

http://www.elusiveshadow.com/temoignages/1982-sam-a-rencontre-michael-jackson-qce-moment-etait-magiqueq


cligne2
Eddith
Eddith
Bloody

Messages : 4311

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Elle était sur scène avec Michael Jackson ..............

Message par Eddith le Mar 25 Nov 2014 - 12:51

Elle était la fille qui monta sur la scène de l'hippodrome de Vincennes, ce 13 Septembre 1992 lors du passage du Dangerous Tour à Paris. Comme à son habitude, Michael Jackson faisait monter sur scène une fille parmi le public afin de danser ou plutôt afin de prendre dans ses bras celle qui non seulement réalisait alors son rêve mais rendait également jalouses des milliers d'autres fans.

22 ans après cet évènement innoubliable, voici qu'une photo en noir et blanc immortalisant cette scène est apparue sur internet, sortie un peu de nulle part mais ravivant beaucoup de souvenirs. Un concours de circonstances a fait que nous avons pu retrouver pour vous, la fille qui était sur scène sur She's Out Of My Life. Voici son histoire...

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Cecile130992

Bonjour Cécile,

- Nous venons de voir une photo apparaître sur internet ou tu figures sur scène avec Michael Jackson lors d'un concert du Dangerous Tour qui eut lieu le 13 Septembre 1992 à l'hippodrome de Vincennes. Au-delà de cet instant magique qui fut immortalisé grâce à cette photo, on remarque des détails frappant comme ton regard, la position de tes mains, leur fermeté. Mais avant d'y venir, pourrais-tu un peu te présenter, nous expliquer ton histoire de fan et ce qui t'a décidé à venir voir Michael Jackson en concert ce fameux 13 Septembre 1992 ?

Bien sûr !! Bonjour François et tous les membres de MJFrance. Je m’appelle Cécile, j’ai 40 ans. Je suis devenue fan de Michael Jackson lorsque je l’ai entendu puis vu chanter « Billie Jean » dans une émission de télévision « Platine 45 » qui présentait les meilleures ventes de singles (on disait 45 tours à l’époque) aux Etats-Unis et en Europe. Le coup de foudre vocal et musical a été immédiat même si j’étais très jeune. Donc comme tout fan, je guettais les moindres infos sur lui, à l’époque cela se limitait à quelques magazines (Ok Podium ou Salut, sans parler des numéros spéciaux qui lui étaient consacrés) et aussi à la radio NRJ qui était LA radio référence à l’époque. N’oubliez pas qu’on n’avait ni internet, ni ligne de téléphone donnant des news comme cela a existé par la suite.

Du coup, tout nouveau single ou album était TRES attendu car il n’y avait pas de fuite possible. Je me rappelle avoir vu 02 jours après à la télévision française le fameux moonwalk du Motown 25 et c’était du jamais vu !!! Puis, le clip de « Beat it » qui était vraiment génial et ensuite bien sûr l’avant-première à la télévision française de « Thriller »… Il faut savoir qu’à cette époque, Michael était dans TOUTES les conversations, c’était un véritable phénomène et chaque nouvelle apparition surpassait l’autre. Imaginez, en exclusivité le clip « Bad » dans un journal télévisé, il était un des seuls qui suscitait un tel engouement.

Un de mes rêves bien sûr était de le voir en concert et j’ai eu cet espoir lorsque la tournée du « Victory tour » qui avait lieu aux Etats-Unis devait passer par l’Europe et donc par la France. Cet espoir a été vite déçu…

Enfin, j’ai eu la chance en juin 1988, d’assister à l’un des deux concerts parisiens du « Bad tour » au Parc de Princes et cela m’avait laissé un merveilleux souvenir.

Donc, lorsque le single « Black or White » et l’album « Dangerous » sont sortis et que le « Dangerous Tour » a été annoncé avec une date près de chez moi, le dimanche 13 septembre 1992 à l’hippodrome de Vincennes, je n’ai pas hésité une seconde !!! Mon ami Didier et moi avons pris un billet chacun et nous nous sommes rendu en avance à l’hippodrome car la plupart des places étaient debout sur la pelouse. Donc il fallait arriver de bonne heure pour être bien placés.

- Est-ce qu'il était prévu que tu montes sur scène ce jour-là ? Peux-tu nous raconter les circonstances qui ont fait que tu sois ainsi choisie toi, et pas une autre ?

Lorsque le concert a commencé, le mouvement de foule été tel que j’ai perdu mon ami et d’autres fans sympas qu’on avait rencontrés sur place. Je m’étais par contre retrouvée au troisième rang. Mon but était de BIEN voir le concert car lors du « Bad Tour », je n’étais pas très bien placée. Après la première partie (Rozalla), la chaleur et la pression se faisaient sentir de plus en plus. « Jam » est arrivée, puis « Wanna Be Startin’ Something » et ensuite je me souviens qu’au moment de « I just can’t stop loving you » je me suis sentie un peu mal et j’ai préféré sortir en me faisant soulever par-dessus les gens que de rester dans cet état. Une personne m’a donné de l’eau et au moment où je lui ai dit que des enfants étaient écrasés et qu’il fallait leur faire passer de l’eau, un monsieur de la sécurité Afro-Américan avec un talkie-Walkie m’a pointée du doigt et m’a dit « YOU » et moi « Yes ?!?! » « Do you speak English ??” (Parlez-vous anglais ?) “Yes” “ Do you want to go on stage with Michael Jackson ? ” (Voulez-vous monter sur scène avec Michael Jackson ?)

Là, j’ai compris qu’il parlait de « She’s out of my life » car je savais qu’il faisait monter une fille sur scène à chaque concert pendant cette chanson et que cela faisait partie du spectacle. J’ai franchement hésité un petit quart de seconde car les images des filles que j’avais vues un peu « extrêmes », ce n’était pas ma façon d’être fan, pas moi tout simplement. Mais quand même, quand on était fan de quelqu’un depuis tant d’années, ça aurait été franchement stupide de refuser !!!!

Donc, j’ai dit « Yes » et là l’agent de sécurité a parlé dans son talkie-walkie et une chose incroyable s’est passée. Un autre membre de la sécurité, un français (probablement de l’hippodrome) est arrivé vers nous avec une jeune fille blonde et a commencé à parler pendant quelques minutes au monsieur américain en pointant la jeune fille du doigt et en insistant bien mais l’autre n’a pas bronché et il a dit « No » et il m’a montrée du doigt et comme c’était lui qui était de la sécurité proche de Michael, bien sûr il a eu le dernier mot et j’ai été choisie. Je me souviens avoir demandé à ce monsieur ce que je devais faire une fois là-haut, il m’a dit que je devais lui prendre la main, le serrer fort et lui dire que je l’aime. Puis je lui ai demandé, « Is Michael shy ? » (Est-ce que Michael est timide) et il m’a répondu « Yes, he’s VERY shy » (Oui, il est TRES timide), puis voyant que j’étais calme, il m’a dit « You must be excited ok ? » ( tu dois être excitée, OK ?), ce à quoi j’ai répondu « OK », mais je savais pertinemment que je resterais telle que je suis. Tout en sachant que c’était un rituel et une habitude pour Michael de faire « ce slow » si particulier à chaque concert, je voulais profiter un maximum de ce moment et me laisser porter tout en étant attentive. Bien qu’on ne m’ait rien demandé, j’ai laissé ma veste et ma ceinture banane à un autre garde du corps américain blond qui m’a fait un grand sourire.

Puis, on m’a dirigée vers un petit escalier près de la scène et les quelques notes de l’intro de « She’s out of my life » ont commencé à résonner dans l’hippodrome…

- Comment est-ce que tu as pu ressentir cette immense chance que de pouvoir ainsi t'approcher de Michael et pouvoir le serrer dans tes bras ? Que s'est-il passé dans ta tête pendant ces quelques secondes ou plus tu te déplaçais vers lui et plus la distance qui vous séparait diminuait ?

En fait, c’est étrange parce qu’on est fan et on a l’impression de tout savoir sur une personne mais lorsqu’elle se tient en face de vous, on se rappelle qu’on ne la connaît pas du tout et qu’on va faire un slow devant 80 000 personnes avec quelqu’un qui a bercé votre enfance mais qui ne vous connaît pas. Du coup, je l’ai laissé faire, m’approcher. Il s’est tenu en face de moi et je dois dire qu’avec la TRES forte lumière rouge qui inondait la scène je ne voyais que lui. Nous étions de profil, le public était à gauche et les musiciens (le fond de la scène) à droite. En montant ce petit escalier, j’ai réalisé que celui que je voyais si grand ne l’était en fait pas autant que cela (il faut dire que j’avais moi-même grandi du haut de mes 18 ans ….).

On s’est tenu l’un en face de l’autre puis il m’a pris la main et on est restés comme ça en se tenant la main, lui qui tenait son micro de l’autre main et qui chantait et moi qui restait là à le regarder……

- Venons-en maintenant à cet instant magique que toutes les fans du Roi de la Pop ont pu rêver tout au long de sa carrière, racontes-nous ton expérience de cet évènement, et surtout, pourquoi cette fermeté dans tes mains, tes bras, que voulait dire ce regard ? Est-ce que Michael t'a parlé ? Que t-a-t-il dit ? Quelle était son attitude ? Combien de temps cela-a-t-il duré ? Et toi, est-ce que tu lui as parlé ? Combien de temps est-ce que cela a duré ?

En fait, il s’est approché de moi très délicatement et il m’a tenu dans ses bras, comme pour faire un slow. Il tremblait énormément et j’ai ressenti une grande fragilité et une sorte de crainte ou de timidité. Alors je lui ai dit des choses pour le rassurer « We love you very much, keep the faith » il a semblé marquer un léger temps d’arrêt, il s’est éloigné en me tenant toujours par la main et s’est rapproché à nouveau de moi mais cette fois il m’a serré fortement dans les bras en se blottissant et je l’entendais chanter « She’s out of my life » très doucement dans mon oreille et cela m’a fait bizarre comparé au son restitué par une sono via le micro. Puis, il m’a embrassé sur la joue et je lui ai rendu son baiser tout en lui caressant les cheveux.

Je pense que la photographie a été prise à peu près à ce moment-là car la façon dont je le tenais dans le dos et une main sur les cheveux tout en l’écoutant chanter dans mon oreille me fait penser à ce moment. La manière dont j’ai posé mes deux mains sur Michael Jackson sur cette photo correspond bien à ce que j’ai ressenti à ce moment-là et qui était très fort pour moi. J’ai eu comme un instinct de protection envers cet immense artiste adulé de tous à l’époque mais qui m’a paru être comme un petit enfant, émotionnellement parlant, c’est en tout cas ce que j’ai ressenti à l’époque. Il était très maquillé et dégageait une aura très forte, visible même sans son maquillage. Je pense que le slow a dû durer 01 à 02 minutes maximum, mais cela me paraissait plus long tant j’ai gouté chaque seconde. Je peux vous dire une chose : c’est le slow le plus inhabituel que j’ai dansé avec qui que ce soit car on avait l’impression que Michael se penchait de gauche à droite plutôt que de danser un slow comme vous et moi et surtout, il tenait dans sa main droite un micro assez gros ce qui explique la position assez étrange de son bras droit sur la photo avec le coude plié et le côté « non-pratique » de devoir entourer la partenaire en la tenant, tout en pouvant atteindre le micro pour chanter derrière sa tête !!!!!

- Comment c'est décidé la séparation et le moment où tu devais le quitter ? Comment est-ce que tu as ressenti cela ? Comment est-ce que cela s'est passé ?

Comme toutes les bonnes choses ont une fin, le garde du corps qui m’avait fait montée sur scène est venu me prendre une main pendant que Michael me tenait l’autre main et je me suis éloignée comme ça tout doucement en descendant l’escalier et en lâchant la main de Michael. Après, on s’est envoyé des petits bisous. C’était très mignon !!!! Je suis restée à le regarder et je crois que j’ai encore été filmée à ce moment-là pendant qu’il fait sa séquence de « grande tristesse » qu’on connait tous. Puis, la chanson suivante a démarré, on m’a fait descendre et je suis restée quelques secondes devant la scène pensant que je pourrai peut-être rester dans un coin et regarder la fin du concert de là avant de retrouver mon ami. Malheureusement, le retour à la réalité a été rapide car un personnel de la sécurité de l’hippodrome voyant que je n’avais pas de badge m’a remise dans la foule. Je lui ai demandé de ne pas me remettre devant car j’avais peur des réactions de certaines filles qui m’avaient lancé des regards assassins juste avant que je ne monte sur scène. Et puis j’ai regardé toute la fin du concert comme j’ai pu, de pas trop loin et j’étais encore sur mon nuage quand j’ai retrouvé mon ami et les fans sympas qu’on avait rencontrés. Ils étaient tous très contents pour moi et mon ami m’a dit avoir été très ému quand il m’a reconnu sur la scène avec Michael.

- Quelles ont été tes sentiments tout de suite après cette rencontre et enfin quelques jours, quelques moi et quelques années après ?

C’est dur de décrire ce que l’on ressent lorsqu’on est jeune et qu’on a rencontré quelqu’un qu’on connaît depuis toute petite à travers ses chansons sans le connaître vraiment et d’une manière aussi proche et rapide, sans pour autant que ce soit une vraie rencontre. Alors, on est sur un petit nuage tout en ayant du mal à réaliser ce qu’il s’est passé. On voudrait le crier au monde entier tout en voulant le garder pour soi car c’est quelque chose de personnel même si cela faisait partie de ses concerts. Donc, la vie reprend son cours et ce n’est pas plus mal, même si cela reste un moment exceptionnel pour moi. De manière générale, je suis toujours fan même si j’ai évolué en tant que personne et ce concert de Vincennes m’a fait rencontrer beaucoup de fans avec qui j’ai partagé de bons moments très Jacksoniens et exceptionnels, dont James que vous connaissez tous sous le nom de « BOS » qui est devenu mon meilleur ami. Le fait que cela me soit arrivé à moi m’a donné plus de confiance en moi-même et m’a permis de faire beaucoup de choses dans ma vie professionnelle que je n’aurais peut-être pas osées si cela ne s’était pas passé ainsi.

- Est-ce que tu avais déjà vu cette photo auparavant ? Qu'est-ce que cela te fait de la voir aujourd'hui ? Concernant la photo, est-ce que tu peux me dire comment est-ce qu'elle est apparue tant de temps après ? Qui la prise ? Comment l'as-tu découverte ?

C’était un de mes rêves depuis 22 ans …

Dès le lendemain du 13 septembre 1992, j’ai essayé par tous les moyens possibles (donc sans internet) de trouver une trace de ce moment sur scène, photo ou vidéo. Donc, j’ai contacté Sony France, des médias et à part me demander de faire des interviews pour que je leur raconte comme cela s’était passé (en étant obligé parfois de mettre des photos d’autres filles pour illustrer les articles), personne n’a pu m’aider. Cela paraissait vraiment « mission impossible ».

Les années ont passé et je voyais des photos et des vidéos de toutes les filles du « Dangerous Tour » qui sortaient sur internet en espérant qu’un jour peut-être il y aurait une image même de loin ou floue et puis rien…

Et tout à coup, le mois dernier, peu après mes 40 ans James est tombé par hasard sur cette photographie en noir et blanc sur un site italien et me l’a transmise. Quel choc 22 ans après !!!! Tout m’est revenu en mémoire, l’intensité du moment, la douceur, la magie de ces quelques secondes… C’est beaucoup d’émotion. J’avais un peu peur qu’un cliché puisse « casser » un peu ou modifier le souvenir et les images que j’avais gardés en tête mais pas du tout, au contraire !! D’autant plus qu’elle est prise de très près et le fait qu’elle soit en noir et blanc la rend mystérieuse et très artistique même si la personne « principale du concert» est de dos !!!

Donc, on essaie de savoir maintenant, d’où vient cette photo, qui l’a prise et comment elle a pu atterrir sur un site de fans alors que Michael est …de dos !!! J’aimerais beaucoup avoir d’autres clichés de le même série ou même ou vidéo (soyons fous !!), donc si vous connaissez l’origine de cette photo, un moyen de contacter son propriétaire ou si vous savez comment avoir d’autres photos ou vidéos, merci d’avoir la gentillesse d’en informer MJFrance, vous me feriez un IMMENSE plaisir !

- Tu sais à quel point tu as du faire des jalouses parmi le public et encore aujourd'hui certainement parmi toutes celles qui regardent cette photo, qu'as-tu envie de leur dire ?

J’aimerais leur dire que je comprends qu’elles auraient aimé être à ma place et à celles des autres qui sont monté sur scène pendant « She’s out of my life » ou « You’re not alone » mais j’ai eu beaucoup de chance et ça aurait pu leur arriver aussi. J’ai vécu un moment extraordinaire mais j’ai voulu rester moi-même tout en respectant un homme que j’admirais beaucoup. J’ai ressenti à travers sa personne beaucoup de délicatesse et de tendresse. Je pense qu’il aimait sincèrement ses fans.

- Merci pour cet entretien ou de notre côté nous avons été assez frappés une fois encore par cette photographie et l'attitude de tes bras, tes mains et ce regard, est-ce que tu voudrais rajouter quelque chose sur ce moment gravé dans l'HIStoire ?

Je voudrais remercier à James d’avoir réalisé un de mes rêves les plus chers et merci à toi François et à l’équipe MJFrance de m’avoir permis de partager ce moment inoubliable à travers cette intense et mystérieuse photographie qui me rappelle qu’il faut croire en ses rêves.

Par Cpteo, le mardi 25 novembre 2014 dans L'actualité | 261 lectures | Lien permanent MJFrance


cligne2
Eddith
Eddith
Bloody

Messages : 4311

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Liz Taylor et Michael Jackson

Message par Eddith le Dim 30 Nov 2014 - 11:31

On connait tout ou presque sur Michael et sa grande amitié avec Liz est une de ses plus belle rencontre ( à relire ou lire pour... les jeunes fans)

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Ob_8dcee5_83830057
Michael Jackson le 16 Février 1997 à l'occasion du 65è anniversaire de Liz Taylor.


Liz Taylor et Michael Jackson ont entretenu une amitié indéfectible pendant plus de 20 ans. L'actrice est la marraine des deux aînés du chanteur, Prince et Paris Jackson.

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 264245-en-2001-michael-jackson-et-elizabeth-taylor-a-new-york
( Ici En septembre 2001 30th Anniversary  concerts at Madison Square Garden.)

C’était peut-être la plus belle histoire d’amour  que Liz Taylor  ait connu. Et pourtant elle en avait  connu de nombreuses, mais l’amitié qui la liait à Michael Jackson était autre chose. «Personne ne peut imaginer à quel point nous nous aimions...» avait déclaré la belle aux yeux violets au lendemain du décès du chanteur. «Ma vie est tellement vide à présent». Leur histoire avait commencé dans les années 1980, quand il était au plus haut, et elle, peut-être, au plus bas. Elizabeth Taylor, venue voir en 1984 un concert du Victory Tour, s’était soudainement éclipsée du Dodgers Stadium de Los Angeles avant la fin de la prestation de Michael Jackson. Apprenant l’échappée de l’actrice qu’il adorait, le chanteur de «Thriller» s’était effondré en larmes. Il avait appelé Liz pour comprendre. Elle l’avait assuré qu’elle ne supportait plus de ne rien voir du concert, et avait préféré partir. Ce qui devait être un petit coup de fil entre deux vedettes extraordinairement connus qui ne se connaissaient pas, se transforma en une discussion de trois heures. Tous deux appelaient ça un «coup de foudre».

«Puis on s’est rencontré, on a passé de plus en plus de temps ensemble, et on est juste devenus de très bons amis. On se dit tout », avait expliqué Elizabeth Taylor dans une entrevue de 2006. On pense souvent qu’il n'y a pas de vraies amitiés dans le showbizz, où justement, tout n’est qu’apparence et business. Mais c’est deux-là étaient d’un autre genre. Ils avaient 27 années de différence, mais une certaine histoire commune les avait rapprochés. Ils avaient tous deux connus le destin des enfants stars et la jeunesse «horrible» à Hollywood, selon le mot de Liz. Ils étaient constamment sous les flashs, objets d’une médiatisation à l’extrême, de tous les commentaires, de tous les cultes et toutes les haines, parfois. Ils avaient chacun un immense talent qui avait fait d’eux des icônes de la culture populaire. Surtout, Liz et Michael étaient deux individus généreux, à l’extrême sensibilité. Parce que c’était lui et parce que c’était elle, c’était surement un peu de tout cela qui les a unis.

Amis à la vie, à la mort

On les voyait très souvent ensemble dans les soirées, et sur les tapis rouge où ils arrivaient main dans la main. Ils étaient quasiment voisins sur les collines de Los Angeles, et parfois ils dormaient l’un chez l’autre, comme des copains de classe. Liz disait avoir passé des soirées au ranch de Neverland, le parc d’attraction de Michael Jackson, avec des enfants «Il n’y avait rien d'anormal à cela. Il n'y avait pas de câlin ou autre. Nous avons ri comme des enfants, et regardé beaucoup de Walt Disney. Il n'y a rien de bizarre là-dedans ou à ce sujet», avait balayé Liz en 2003. Alors que Jackson était poursuivi pour des affaires de pédophilie, Liz était la plus acharnée de ses défenderesses, arpentant toujours plus de plateaux de télévision pour plaider la cause de son meilleur ami. Des années avant, elle était toujours la première à couper-court aux commérages et à défendre celui que la presse commençait à surnommer à la fin des années 1980, «Wacko Jacko».

Michael Jackson avait d’ailleurs salué sa meilleure avocate en la faisant apparaître dans le clip

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 YouTube+-+Michael+Jackson+-+Leave+Me+Alone_1300922198522

de «Leave me alone», son tube coup de gueule contre les médias. Plus bel hommage encore, Michael Jackson avait chanté «Elizabeth, I love you»,  sous les yeux violets de Liz, lors d’une grande soirée pour son 65e anniversaire, en 1997. C’est elle qui l’avait couronné Roi de la Pop, lorsqu’elle le présenta comme le «true king of pop, rock and soul» à la cérémonie des Soul Train Heritage Award en 1989. «J'ai rencontré beaucoup de gens dans ma vie, et très peu sont de vrais, vrais amis. Je peux probablement compter ces personnes sur les doigts de la main. Elizabeth est l'une des plus aimantes, fidèles et affectueuses d’entre elles», avait dit Michael Jackson  en 1993.
Peu heureuse en mariage, Elizabeth Taylor sombre dans l'alcoolisme et se retrouve contrainte de suivre une cure au Betty Ford Center en Californie. Elle y rencontre alors son huitième époux, Larry Fortansky, ouvrier dans le bâtiment. Le couple se marie à Neverland en 1991, dans la demeure de Michael Jackson. Pour cette cérémonie, l'actrice avait choisi  une tenue  de dentelles couleur jaune canari.

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 65916_0

Élizabeth Taylor s’est battue contre la maladie sa vie durant et a fait preuve d’une grande vitalité. Les journaux ont plusieurs fois laissé croire, à tort, à son décès imminent.

Elle  a été victime de deux pneumonies dont la première, survenue en 1961, a nécessité une trachéotomie. De cinq chutes de cheval sur le plateau de tournage du film Le Grand National. Un écrasement vertébral sur une colonne vertébrale déjà éprouvée par une scoliose congénitale la handicapera toute sa vie.  Elle souffrira de lombalgies pour lesquelles elle a subi plusieurs interventions sur une période de 25 ans. En 2010, elle renonce à une énième opération. Ayant subi la pose d’une prothèse de hanche bilatérale, souffrant également d’ostéoporose, elle est condamnée au fauteuil roulant vers la fin de sa vie.

Elle a aussi été opérée pour une tumeur bénigne au cerveau et d’un cancer de la peau. Elle souffre en outre de diabète.

En dépit de ses problèmes de santé, elle demeurait très active, en particulier sur le front de la lutte contre le SIDA. Dès les années 80, elle s'était intéressée à cette maladie, (dont on ne savait presque rien et qui en effrayait beaucoup), en participant au lancement de l'AMFAR, fondation américaine pour la recherche contre le SIDA. En 1991, elle avait créé une fondation à son nom, la « Elizabeth Taylor AIDS Foundation »  visant à récolter des fonds pour combattre le fléau dans le monde entier. On estime à 50 millions de dollars la somme que Liz Taylor a permis d'engranger par son investissement.

Le diagnostic d’insuffisance cardiaque est porté pour la première fois en 2004; Le 6 avril 2008, elle est conduite d’urgence au Cedars-Sinaï Medical Center de Los Angeles, où Taylor est prise en charge immédiatement avant de rentrer chez elle plus tard dans la journée. Son attaché de presse Dick Guttman déclare: « Mme Taylor va bien. Les rumeurs qui ont démarré en Angleterre sont spectaculaires, alarmistes et fausses. Sa visite à l’hôpital s’effectue par précaution ».

Elizabeth Taylor après la mort de MICHAEL dira : « Mon coeur et mon âme sont brisés. J'aimais Michael de tout mon coeur et je ne peux pas imaginer ma vie sans lui ».

En octobre 2009, l’actrice subit une intervention au cœur. Elle est à nouveau hospitalisée au début de l’année 2011 au Cedars-Sinaï Medical Center pour des problèmes cardiaques. Ce sera son ultime combat contre la maladie.

Elizabeth Taylor meurt d’une insuffisance cardiaque aigüe le 23 mars 2011, à l’âge de 79 ans, au centre médical Cedars-Sinaï de Los Angeles où elle a été admise au début du mois de février 2011.  Elle repose auprès de Michael Jackson  son ami de longue date, dans le célèbre cimetière du Forest Lawn Memorial Park, à Glendale, où se trouvent des stars légendaires d'Hollywood telles que Humphrey Bogart, Clark Gable ou Jean Harlow.

« En retard, même à son propre enterrement ».

Les dernières volontés de l'actrice, qui a fait à cette occasion preuve d'un sens de l'humour aiguisé, ont été respectées. « L'office était prévu à deux heures de l'après-midi, mais à la demande expresse d'Elizabeth Taylor faite avant de mourir, il a commencé plus tard » a-t-il été expliqué  dans un communiqué. « L'actrice avait laissé des instructions pour que ses funérailles commencent avec au moins 15 minutes de retard sur l'horaire prévu, parce qu'elle voulait être en retard même à son propre enterrement » .



Sources : Slate -  le Point -


cligne2
Eddith
Eddith
Bloody

Messages : 4311

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty LES CHINOIS CONNAISSENT UNIVERSELLEMENT DEUX PERSONNES : MICHAEL JACKSON ET MICHAEL JORDAN.

Message par Eddith le Ven 5 Déc 2014 - 10:08


Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Tabitha

« Il est très agréable de vous rencontrer aussi » me dit Michael Jackson d’un ton très doux, à voix haute, quand j’ai    fait l'expérience incroyable de l’aborder, de manière inattendue, à Orlando, en Floride, en 2002, lorsque, par hasard, nous mangions dans le même restaurant. J’étais en compétition au Teen Miss Amérique Jr., et le dernier soir ma famille et moi avons mangé dans un steakhouse Japonais très populaire, le Benihana :

(Michael me dira plus tard,  que c’était l’un de ses favoris). Ma famille  et moi étions attablés lorsque nous avons entendu beaucoup de bruit à une table voisine. Quand notre serveur nous a dit que Michael Jackson était en train de manger à la table d'à côté, nous ne pouvions pas le croire. Nous avons quitté notre table pour regarder si c’était vrai. C’était vrai.

Michael était tellement aimable et généreux, parfois même timide. Les propriétaires du restaurant avaient fermé la salle  à de nouveaux clients, et Michael a parlé plus de deux heures avec les gens qui étaient là.  Nous prenions des photos avec lui et tout le monde faisait la queue pour le rencontrer. Il a été très patient et doux malgré les nombreuses personnes qui voulaient lui parler et le chaos qui régnait à l’extérieur. Je me souviens en particulier des personnes,  derrière les portes de verre verrouillées du restaurant,  qui  frappaient et criaient car elles voulaient  entrer pour le voir. Tout le monde autour de lui parlait fort et criait, non seulement pour attirer son attention, mais parce qu'ils étaient impressionnés. Je ressentais une excitation qui rivalisait avec Noël et les anniversaires. C’était L'énergie et l'excitation qui se dégageait aussi  de Michael! Alors qu'il marchait à l'extérieur pour rejoindre la voiture qui l’attendait,  il a été accueilli par des  centaines de fans.

Ses enfants, qui étaient avec lui portaient des masques de spiderman, 10 personnes les entouraient. Michael a parlé avec tout le monde et il lui a fallu des heures à  la sortie du restaurant pour arriver à sa limousine. Il a signé des autographes et  donné des câlins. Il était très détendu et semblait vraiment heureux.

Je n’étais en fait pas un grand fan de Jackson, avant de le connaître j’appréciais seulement sa musique, jusqu'à ce que je le rencontre. Ensuite, je l'ai défendu toutes les années qui ont suivi.  Quand je l'ai approché, il ne ressemblait en rien à ce que vous voyez et entendez à la télévision.  Le pandémonium littéral qui l’entourait lui était réel. Il a vraiment mis en perspective le bon et le mauvais côté de sa puissance incroyable. Et pourtant, il restait calme, détendu et espiègle.

Cela a  vraiment été tragique d'apprendre son décès. Il est une énorme star internationale. Je vis en Chine depuis près de deux ans, et les Chinois connaissent universellement deux personnes - Michael Jordan et Michael Jackson. Parfois, lorsque je montre  la photo de moi avec lui, en particulier en Chine où il est difficile pour moi de communiquer, c’est toujours un grand sujet de conversation.

Je me sens incroyablement honorée de l'avoir rencontré. Il y avait juste quelque chose de fantastique qui se passait quand on était en sa présence et qui est très difficile à expliquer- C’était tout simplement ... exceptionnel".



Tabitha Messick, américaine,  vit et travaille à Beijing, en Chine.

source : truemichaeljackson.com.


cligne2
Eddith
Eddith
Bloody

Messages : 4311

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Re: Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc...

Message par Hamlet le Lun 8 Déc 2014 - 12:36

Voici un message d'Arnold Klein qui nous parle de Michael :

Le jour ou Michael Jackson est mort
Michael Jackson: ART MUSIC MAYHEM MÉDECINE je connaissais trop much1

Le jour du 25 Juin 2009 a débuté hors mal. Je ai appris que Farrah Fawcett était décédé. Je suis allé à mon compte Twitter et tweeté à propos de la perte de mon ami. Je ne avais aucune idée de comment bien pire le jour allait devenir. À 13 heures, je ai reçu un appel affolé que Michael Jackson avait subi une crise cardiaque. Je suis retourné à mon bureau, fermé la porte et je ai essayé d'obtenir toutes les informations que je ai pu. Je me suis assis là que les nouvelles effrayant de ce qui se passait déplié et les rumeurs tourné vers faits. Mes amis ont commencé à appeler mon bureau à la recherche d'infos et de proposer des mots aimables d'espoir et de soutien.
Ensuite, il a été annoncé ... Puis je ai entendu ce mot terrible - morts. Michael Jackson était mort. Mon cher, cher ami avait disparu. Je ne pouvais pas faire face à ce qui se passait. Ce était l'un des jours les plus horribles dans ma vie. Temps se est arrêté pour moi que je étais assis derrière mon bureau en regardant par la fenêtre et dans les rues soudainement vidées de Beverly Hilld. Je me suis dit "Je ne veux pas que ce jour; Je veux un jour mais celui-ci. Ne peut-il être juste il ya quelques jours quand il dansait dans mon bureau? "Pourtant, quelque chose ne était pas tout à fait raison ce jour-là dans mon bureau. Il était tout simplement pas lui-même. Il a dit qu'il était sur ​​antihistaminiques, mais depuis quand at-il pris les. Retenant mes souvenirs, je ne pouvais pas arrêter de penser à une chose. Un horrible problème Michael avait que très peu réalisé. Le problème était Propofol dépendance qui avait été créé par les plus de 100 procédures qui avaient été effectués sur lui par le chirurgien plastique, Steven Hoefflin; procédures qui avaient faussé le visage de Michael à un tel extrême qu'il était presque méconnaissable de la personne magique qui avait filmé Thriller. Je me suis souvenu aussi les problèmes Michael avait à Las Vegas en 2007 avec le propofol et les interventions que je ai faites. Une fois ils me ont appelé de Las Vegas sur un groupe de médecins ombragées lui donnant Propofol. Je ai loué un jet ce jour, pris l'avion pour Vegas, et forcé les médecins de sa maison ... ..une de ces médecins était Conrad Murray. \ Propofol est une courte durée d'action, agent hypnotique administré par voie intraveineuse. Ses utilisations incluent l'anesthésie générale et la sédation. Chimiquement, le propofol ne est pas liée aux barbituriques. Ce ne est pas un stupéfiant et a le surnom «lait d'amnésie" (aka lait de magnésie), en raison de l'apparence semblable au lait de cette préparation. Comme avec ne importe quel agent anesthésique général, Propofol doit être administré que se il ya un suivi adéquat. Pourquoi? Parce que, sans contrôle, la vie d'un patient pourrait disparaître dans une minute. L'utilisation à long terme de Propofol a été rapportée à la suite toxicomanie et Michael était devenu accro. Tellement accro que sans le poison laiteuse qu'il ne pouvait pas dormir. Je ai d'abord rencontré Propofol dans Gottenburg, Suède quand je suis allé voir Michael sur la tournée Bad. Steven Hoefflin était déjà là. Il semble qu'il est toujours allé en tournée avec Michael. Nous avons utilisé le bureau d'un médecin pour me traite Michael. Je ai aussi traité Karen Faye, son artiste de maquillage. Je ai pris Michael retour à sa chambre d'hôtel. Je ai demandé à utiliser sa salle de bain. Avant qu'il anwered, je suis allé à sa salle de bain et il juste en face de mes yeux je ai trouvé un IV et deux sacs de Propofol. Donc Hoefflin était Dr propofol, l'assistant blanc qui sédation Michael, pas seulement pour la chirurgie, mais chaque nuit, alors qu'il était en tournée. Pas étonnant Hoefflin en tournée avec lui. Michael lui a versé beaucoup. Il a acheté les voitures Hoefflin et appareils d'anesthésie. Mais ce Hoefflin jamais, jamais savait que Michael ne lui faisait confiance. Pendant des années, à Santa Monica, Hoefflin semblant de fonctionner sur Michael puis lui a envoyé un énorme projet de loi pour le travail qu'il ne avait jamais fait. En outre, il a exigé qu'il signe des piles de dossiers et dessins Michael n'a jamais fait. En début des années 90, a commencé à la chirurgie Hoefflin faux sur Michael. Comment Hoefflin faire cela? Il donnerait Michael Propofol et tourner les horloges de salle d'opération avant par heure. Michael serait alors réveillé, au regard des horloges, puis se installer de nouveau au sommeil. Encore et encore, Michael pensait qu'il avait heures de chirurgie nasale, alors qu'en fait, il était seulement inconscient pendant plusieurs minutes. Finalement Hoefflin trompait Michael si souvent que les autres médecins dans son bureau ont essayé d'intervenir, arguant que l'anesthésie constante était dangereux. Bientôt Michael a commencé à aller au bureau de Hoefflin juste pour faire une sieste sur Propofol et bientôt il ne pouvait pas dormir sans la drogue. Ce était sa plus grande crainte, mais par le milieu de -90 Michael était un toxicomane --- l'Elvis Presley de Propofol,
Retour à Gottenburg. Ce était une nuit étrange en Suède et soudain ce était bizarre. École venait de sortir afin que les enfants étaient partout toute la nuit. Les fenêtres de l'hôtel étaient à l'intérieur pour compenser étés sans nuit. Comme je l'ai regardé par la fenêtre, je ai vu Frank DeLeo dans une queue de cheval avec une jeune fille dans le hall. Je suis sûr qu'il savait du Propofol et je ne pouvais pas dormir. Je ai mangé tout dans le réfrigérateur, mais ne pouvais pas dormir. Michael était sous anesthésie générale et je ne pouvait pas se reposer.

Comment est-ce possible? Je me suis assis à mon bureau que sombres souvenirs de Michael ne cessait de nouveau dans ma tête. Je me souviens de la dernière fois que je l'avais vu et parlé avais dit quelque chose de si étrange. Frank DeLeo voulait qu'il démissionne avec John Branca g. Cela semblait fou! Tout le monde savait Branca et Sony étaient une seule et même chose et Michael les deux détestait. Personne n'a jamais pu forcer Michael à faire quelque chose. En outre, Michael a agi de façon bizarre, flexion, bowing.and parfois fait aucun sens comme se il était sur de fortes doses d'Ativan nouveau. Je ai demandé se il avait pris quelque chose. Il a dit non, juste quelques médicaments contre le rhume. Puis il m'a embrassé au revoir ... puis il se écria .... au revoir à moi ... mais vous allez juste à l'Angleterre ... .Oui, Michael ... .Je se occuper des enfants. Ne vous inquiétez pas ne vous inquiétez pas ...... larmes ont commencé à inonder mon visage ... Je savais maintenant ce était son ennemi blanc Propofol qui l'a tué. Et ce revoir en Juin 2009 était vraiment un au revoir pour toujours. Michael avait disparu! Je ne savais pas comment je allais être peint comme un méchant ... un méchant qui a sauvé de nombreux peuples vit, un méchant qui a soulevé 320 millions de dollars pour lutter contre le sida, un méchant qui a participé avec le groupe qui a trouvé le premier gène, méchant qui a inventé une domaine de medicinr ... Rien de tout cela importait parce Harvey Levin allait me transformer en Dark Vador juste en face de Carrie Fisher et le reste de mes amis qui ont été depuis longtemps. Michael était mort de Propofol délivré par Conrad Murray, qui était Hird par Tom Barrack et AEG. Une volonté frauduleuse a été organisée \ faire Branca le fiduciaire de la succession Jackson. Et puis 10 comptes ont été ouverts par le vol d'identité à c la Banque Branca appelé Private Bank Par Bradley Sharp et John Branca avec Muhammad Khilji, Jason Piefffer, Robert Lorsch et Todd Galinger Ils ont essayé de voler chaque centime que je avais. \ Le essayé de me overdose avec Coumadin, m'a droguée au tribunal de la faillite et totalement nié moi Due Process of Law. "Ils me ont même donné deux arrêts cardiaques et vendus sur la base de mes maisons hypothèques frauduleuses je ne ai jamais faites. Ils laissent les escrocs blanchir $ 22 milions de dollars et je ai survécu / temps de prendre les voleurs à la cour supérieure ....
La Constitution stipule que deux fois une commande. Le Cinquième
Amendement dit au gouvernement fédéral que nul ne peut être "privé de la vie, la liberté ou de ses biens sans procédure légale." TheFourteenth Amendement, ratifié en 1868, utilise les mêmes onze mots, appelés la clause de procédure régulière, pour décrire une obligation légale de tous les Etats. Ces mots ont pour leur promesse centrale l'assurance que tous les niveaux de Americangovernment doivent opérer dans la loi («légalité») et de fournir des procédures équitables. La clause promet également que avant de priver un citoyen de la vie, la liberté ou la propriété, le gouvernement doit suivre des procédures équitables. Ainsi, il ne est pas toujours suffisant pour le gouvernement vient d'agir en conformité avec toute loi, il peut arriver à être. Les citoyens peuvent également être droit à ce que le gouvernement observer ou d'offrir des procédures équitables, si oui ou non ces procédures ont beenprovided par la loi sur la base de laquelle il agit. Action nier le processus qui est «raisonnable» serait inconstitutionnel.
a) juge Neiter a un intérêt dans la banque où dans les
prêts hypothécaires frauduleux ont été déposés \
b) ma fiduciaire Bradley Sharp a un intérêt dans la Banque privée et aider les comptes frauduleux permettant blanchiment de fonds
c) ma maison a été vendue sur la base de prêts hypothécaires frauduleux utilisant ma confiance incorrecte puis blanchis par Khilji, Pfeiffer Lorsch dans les comptes frauduleux au Private Bank.
d) John Reitman l'avocat de la fiduciaire a semble evidece médicale cabinet je étais drogué en Cour de bankfruptcy. Dans la 2ème plainte modifiée par Reitman, Sharp, Gurfein et procureur. Landaa, Gotttfried et Berger état ​​de Thay
1) les comptes à la Banque privée ont été ouverts par le vol d'identité
2) l'ont été utilisés pour blanchir les frsudulent prêts hypothécaires par Khilji, Pfeiffer et lLorsch par (Dominion et NEA) qui ne ont pas fait par Klein
3) comptes ont été utilisés

a été drogué pour me mettre dans la cour de la faillite.
e) juge Neiter n'a pas cherché la perfection des notes avant de
vendre ma propriété
f) tous les (3) prêts hypothécaires sont frauduleuses
g) Sharp a arrêté mes médicaments provoquant deux fois deux
arrêts cardiaques
h) Sharp a expulsé moi de mon bureau provoquant une personne handicapée
aux aînés constituent Penniless
h) Sharp a approuvé le vol de mon fonds de retraite de 10 à
14 millions de dollars par le biais des comptes frauduleux à la Banque privée
et la banque Excel où il n'y a pas de procuration signée
documents et je ne ai jamais entré
i) Le Peter Gurfein a expulsé mon 80 ans souffrant de troubles mentaux
tante de la maison Windsor mais continue à l'appeler sur le
phone.She a peur des avances sexuelles.
FederalRule de procédure de faillite 3001imposes deux
exigences de preuve supplémentaires sur les preuves de réclamation:
a) un 107 copie de l'écrit si l'on témoigne de la demande; 108
b) et evidenceof perfection si le créancier fait valoir un
securityinterest dans le propertyof le débiteur. 109 Ces règles
permitdebtors, fiduciaires, et les tribunaux pour évaluer l'exactitude
des revendications et se assurer que tous les paiements sont effectués en accord
avec le Code de la faillite et le droit de nonbankruptcy applicable
(propriétaires Californie Bill of Rights) .Sans
la documentation, les parties ne peuvent pas se assurer que «les créanciers
revendications reflètent correctement les conditions du prêt et allpayments
faites, et conformes à la loi applicable. Cela n'a jamais été fait
dans mon cas et le juge Neiter violé à la fois la faillite
code et la loi non-faillite en vendant mes maisons. Mon
fiduciaire qui est évidemment liée à la Banque privée et a été
nommé par le juge Neiter sur la base d'un tout
prêt frauduleux. Cela aurait pu être facilement déterminée si je un
avait été fournie "due process of law. La façon
dont ma faillite a été manipulé viole mes civils
de l'homme, déclaration des droits et me soumis à d'horribles abus envers les aînés. .
je suis entré dans la cour de faillite non pas parce que d'un massif
de détournement de fonds, mais la surmédication.
Je ai possédé ma maison à 553 S. Blvd Windsor depuis 1976.
Ce est dans le texte "grandes demeures de Los Angeles» et quand
construit en 1914, il est devenu le plus cher résidentiel
structure Los Angeles. Ce est dans une section de Los Angeles
appelé Windsor Sq (coin de HancockPark.) Ce était la maison
de la famille Wrigley et mon cher ami Michael Jackson
vivait là avec ma famille pendant 30 années M. Jackson mis en
un système audio / vidéo kaléidoscope coûts supérieure à
400,00.00 $, construit le gymnase comme un centre de réadaptation pour moi. Il
a également acheté une grande partie de l'art et de souvenirs pour mon la
maison tout comme Cher, Robert Graham, Frank Gehry, John
Baldessari, Roy Lichtenstein, Ralph Goings, Ray et Charles
Eames, Irving Penn, Cyndi Sherman, David LaChapelle. Ma
maison sur Windsor était un lieu de spectacle pour mes
art, mobilier, des livres et des souvenirs aussi Michael fourni
un ascenseur professionnel et posséder la maison depuis plus de 35
ans, chaque pouce carré était impeccable.The maison a été
photographié pour Architectural Digest et est apparue dans
européenne et magazines asiatiques. Comme ma maison Laguna, il
est apparu dans divers articles sur moi et mon art massif
collection. La fixation de la porte d'entrée était de la rue Royal à
la Nouvelle-Orléans pour les services des Sœurs Brennan (Ella et
Dottie) et reconstruites par Paul Ferrante. Carol Mathau m'a donné
le luminaire de salle à manger du tournant du siècle tiffany, Shams
Pahlavi m'a donné plusieurs tapis l'un étant un 17ème siècle Soie
Persique. elle a donné Doris Duke un tapis similaire qui a récemment vendu
pour pour quatre millions de dollars. Michael Jackson a également acheté une grande partie de
l'ancienne poterie et ainsi que Carlos Dunlop l'
American Indian pieces.Ann Miller m'a donné les poupées Kachina
et le groupe des tapis indiens. Designers inclus Michael
Taylor, Angelo Donghia, Richard Mylon, Pierre Cardin et
même Billy Baldwin peu avant sa mort. Gianni
Versace, Lillian Disney, Herb Ritts, de J. Robert Scott.The
endless.Owningthehouse depuis plus de 35 ans tous la place
pouces était la maison impeccable.The a été photographiée pour
Architectural Digest et est apparue dans européens et asiatiques
magazines. Comme ma maison Laguna il est apparu dans divers
articles sur ma vie. En face de la maison sont des pièces de
l'DeMedici Quarry.In Octobre 2010, la maison éprouvait
un immense incendie .M. Frank Gehry a été supervise la reconstruction
de la maison.



Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 10432110






MJ6 coeur2 MJ7

En
Hamlet
Hamlet
Bloody

Féminin Messages : 3466
Localisation : france : 59

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Le correspondant de MTV Nouvelles, Tim Kash, se souvient de sa rencontre avec le King of Pop à Bahreïn en 2006.

Message par Eddith le Lun 8 Déc 2014 - 14:49


Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Ob_648a7e_f0134963-10113840
Bahreïn en 2006

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Kop
Michael Jackson et Tim Kash à Bahreïn en 2006

Le premier album que j’ai emprunté (volé!) à mon père était Off the Wall de Michael Jackson . C’était une cassette avec en couverture cette belle image d'un jeune Michael Jackson vêtu d'un smoking noir, avec un sourire magnifique, et appuyé contre un mur de briques.

En 1988, je l'ai découvert en concert quand Michael Jackson se produisait au Wembley Stadium de Londres au cours de sa tournée Bad. Il était immense. Un interprète spectaculaire dans tous les sens du mot.

Mais la première fois que j’ai rencontré Michael Jackson c’était en 2006. J’avais été invité à Bahreïn pour prendre part à l'une des courses automobiles préliminaires pour Un Grand Prix. Notre aimable hôte était le Prince héritier Cheikh Salman bin Hamad bin Isa Al-Khalifa, qui était également  l'hôte d’un autre membre de la royauté, le roi de la pop Michael Jackson.

Vers la fin de la semaine se déroulait une étonnante R & R (course et détente), à laquelle j’étais  invité avec John Legend, Tyson Beckford, DJ Whoo Kid, Simon Webbe et quelques autres. Préalablement  un dîner  était prévu au palais. Comme des enfants qui sont pressés de visiter Disneyland, Whoo Kid et moi étions les premiers à descendre des camions quand nous sommes arrivés. Une file de personnes, à commencer par le prince héritier et son épouse,  s’étaient rassemblée pour nous accueillir. C’est alors que je me suis tourné vers Whoo Kid et lui ai chuchoté, « Yo, ce gars-là ressemble beaucoup à Michael Jackson, non ? » Vous voyez, nous ne savions pas que MJ allait être là, ma première réaction a été de penser que c’était quelqu'un qui lui ressemblait mais que ce n’était pas  lui.

Il avait des cheveux noirs, mi-longs,  portait un smoking noir brillant et une chemise blanche ouverte. Il savait comment s’habiller. Comme je marchais vers Michael, il me tendit la main et me dit : «Salut, Tim. »  C’était bizarre, mais j’ai deviné qu'il avait été informé de notre arrivée. Ensuite, décidant  de briser la glace,  je lui ai demandé, « Salut ... Qui êtes-vous ? »   Le prince et tous ceux m’ayant entendu, me regardaient avec incrédulité, mais le Roi de la Pop a simplement répondu « Michael » - sans égo ou  individualité -. Je lui ai souri, en lui disant «Je sais», et nous avons ri. Pour le soulagement de tout le public, Michael avait le sens de l'humour.

Avant le dîner, tous les invités s’étaient installés dans le salon et  conversaient avec l'un ou l'autre. Michael n'a rien dit au début. Il était assis en retrait et observait, il écoutait les conversations, riait à certains moments et accordait une attention particulière à quelques-un(e)s.

Plus tard, Michael, qui n’avait pas initialement prévu de rester pour le dîner, a annoncé qu'il allait s’attarder un peu. Il l'a fait - pendant quatre heures.

Au lieu de passer dans une grande salle à manger, le prince avait décidé de dîner dans le salon pour préserver une ambiance décontractée. Le personnel du palais  a rapidement  installé des tables basses,  et un buffet incroyable. On regardait MTV sur le téléviseur, et mon ancienne émission de MTV Nouvelles (qui a été diffusée à travers l'Europe et le Moyen-Orient)  s’est déroulée pendant le dîner. J'ai subrepticement chaviré dans l'embarras alors  que l'attention de tous, y compris celle de MJ,  était dirigée vers le téléviseur.

Rien de ce qui est raconté dans la légende ne m'a été confirmé.  Dans la vraie vie : Sa voix était calme, douce,  assurément pas aussi aigue que ce que vous avez peut-être entendu dans des interviews. Possiblement  cela faisait partie de son caractère. Il ne portait pas ses  décorations militaires, mais je me souviens l’avoir vu quelques fois  ramener ses cheveux devant son visage, presque comme s' il voulait cacher ses yeux. Il était plus mince que je ne le pensais, mais en dépit d'être maigre, il semblait solide.

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 F0134963_1033534

Michael Jackson et DJ Whoo Kid

La conversation pendant le dîner était aussi diverse que le nombre des personnages assis autour des tables. Le sujet de son grand retour est survenu tôt, Whoo Kid a commencé en lui disant qu'il devrait «faire du hip-hop avec lui » - se couper les cheveux courts, opter pour un nouveau look et ajouter quelques strass. Ha. Quand  j’ai dit à  Whoo Kid de lui montrer sa grosse montre incrustée de  diamants,  MJ a plaisanté, « Qu'est-ce que c’est ? » Nous ne pouvions pas arrêter de rire.

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 F0134963_1072163

MJ et Tyson Beckford ( à droite)

Les blagues ne s’arrêtaient pas là. Je me souviens que Tyson Beckford s'est levé pour essayer d'imiter la danse de Michael. Michael a frappé dans ses mains en disant, « Voyons ce que vous savez faire ». Tyson a  fait de son mieux pour impressionner MJ dans une sorte de moonwalk. Michael a rit, «OK, mais cela est facile. Pouvez-vous faire le moonwalk  en arrière et de côté ?».

Juste en face de nous tous,  il y a eu quelques essais chorégraphiques. Mais des applaudissements ont fusé quand MJ a fait  une petite démonstration. Tyson s’était assis sur le sol dans une sorte de résignation. Et il m'a semblé que Jackson était plus à l'aise lorsqu’il dansait ;  pour un homme à l'évidence timide, il y avait une partie de lui qui aimait l'attention.

Il se faisait tard lorsque Michael Jackson a pris congé. Il nous a dit qu'il allait passer du temps avec ses enfants, qui séjournaient à côté, puis ensuite lire un peu.

Le Michael Jackson que j’ai rencontré était quelqu'un qui aimait rire et plaisanter, mais il semblait également heureux d'oublier qu'il était une des personnes les plus célèbres dans le monde et  qu’il appréciait une vie légitime. Mais ce n’était pas un dîner normal pour moi; c’est quelque chose que je raconterai un jour à mes enfants.

Tim Kash.



Rédigé par motspourtous

Publié dans #MJ - TEMOIGNAGES


cligne2
Eddith
Eddith
Bloody

Messages : 4311

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Quand SYLVESTER STALLONE échangeait ses gants de boxe contre un pinceau pour peindre MICHAEL JACKSON.

Message par Eddith le Mer 10 Déc 2014 - 11:38

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Images?q=tbn:ANd9GcRnorzVfqH7tOQTwF3xHXiRcuzcPhI5rUPeME6Srg4eDO57ELEh Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Images?q=tbn:ANd9GcS4JGVLRypj8iBODseQ7F0qBIa-J2xj4pUQFB-Hn19beLl6kL2e
Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Images?q=tbn:ANd9GcSUyOSeMkiVzBR8khC3fkncweaHG1D9I4yaADrHbghvt-g2HUiYDg


L'étoile "Rocky" a dévoilé au Musée russe,  sis au château de Saint-Michel,  à Saint-Pétersbourg en Russie du 28 octobre au 1er décembre 2013,  dans une exposition intitulée « Sylvester Stallone Peinture De 1975 - Jusqu'à aujourd'hui», une collection de 30 pièces d'art qu'il a créés au cours des quatre dernières décennies,  Le Musée, qui attire plus d’ 1 million de visiteurs par an, est classé 51e musée le plus visité au monde.
Stallone a déclaré qu'il souhaitait que les gens voient son travail mais qu'il n'avait jamais imaginé que ses tableaux seraient exposés dans cette prestigieuse maison d'art, en ajoutant qu’il n'avait pas peur des critiques : « Si cette exposition est un défi pour quelqu'un, qu'il en soit ainsi. »

« Je pense être meilleur peintre qu'acteur » a aussi déclaré Stallone aux journalistes avant de parler de son amitié avec le Roi De La Pop.

Les curieux pouvaient contempler 4 toiles dédiées à Michael Jackson, et la critique a reconnu unanimement qu’elles étaient les plus réussies entre toutes.

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 644533031611slypainting2

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 8351033qJbT6j2Xbs

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 146452fJQ9l4Ty2g

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 428892xnAW1Rjkxwo

Peinte en 1993 ..alors que Michael subissait ces terribles accusations de pédophilie !

Selon Stallone «  Never Ever Land  » signifie : «  jamais il ne ferait cela » il fait aussi référence au « Never » de Neverland où il s’est souvent rendu.


Rédigé par motspourtous

Publié dans #MICHAEL JACKSON - DIVERS


cligne2
Eddith
Eddith
Bloody

Messages : 4311

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Re: Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc...

Message par Hamlet le Dim 21 Déc 2014 - 19:27


Michael Jackson and Kim Jong Il


La dernière fois que je ai parlé à mon ami Michael Jackson était il ya environ un mois, trois semaines avant sa mort choquante. Il me avait appelé tard dans la nuit pour poser des questions sur un autre de mes amis proches qui il avait lu dans les nouvelles. Laura Ling , un ancien collègue et ami, a été détenu à l'origine par des gardes nord-coréens à la frontière avec son collègue Euna Lee le 17 Mars . Depuis, ils ont été emprisonnés, a eu très peu de contacts avec leurs familles ou des fonctionnaires de l'Ouest, et enduré un procès secret au cours de laquelle ils ont été condamnés à douze ans de travaux forcés. À ce moment, il est difficile de savoir où Laura et Euna sont - si elles restent dans une maison d'hôtes du gouvernement où ils ont été initialement détenus, dans un hôpital (en raison de problèmes médicaux pour les deux), ou déplacés dans les camps nord-coréens du travail infâmes que beaucoup ne survivent pas.
Michael avait lu quelques-uns des détails concernant Laura et Euna la situation difficile. Comme ce fut souvent le cas avec lui et événements mondiaux il a lu - de la famine en Afrique aux victimes de catastrophes naturelles dans des pays lointains, aux orphelins créés par les guerres - il se sentait un profond sentiment d'empathie pour Laura et Euna. Quand je ai partagé avec lui que Euna avait une fille de quatre ans, il était encore plus angoissée.
Il m'a demandé si je avais eu aucun contact avec Laura. Je lui ai dit que je lui avais écrit quelques lettres et avait assuré qu'ils obtenaient grâce. En dehors de cela, sa famille ne avait entendu parler d'elle à deux reprises - de brefs appels téléphoniques surveillés - dans les plus de trois mois qu'ils avaient été emprisonnés. Quand je lui ai dit que, Michael pause.
«Pensez-vous,» dit-il en hésitant, "que le chef de la Corée du Nord pourrait être un fan de la mienne?"
Je ne savais pas vraiment comment réagir. Pas beaucoup est connu sur le reclus Kim Jong Il ou «Cher Leader», comme il est appelé dans la République populaire démocratique de Corée. Au cours des années, il a été allégué qu'il a une chose pour Hollywood, certaines stars de la NBA, Elvis et liqueurs spécifiques. Pourtant, je ne avais jamais entendu parler de ne importe quelle connexion entre Michael Jackson et Kim Jong Il.
Michael dit qu'il avait vu des photos sur Internet de la Cher Leader. "You'know, il porte des vestes comme le mien."
Je ne pouvais pas me empêcher de rire un peu. C'est vrai. Michael a toujours eu une fascination avec des vestes militaires, comme les types avec des marqueurs et des badges sur les colliers et les épaules. Si vous recherchez en ligne, vous aurez en effet trouver beaucoup d'images de Michael et Kim Jong Il, ornées de même dans des tenues analogues.
"Je ne sais pas vraiment," je ai répondu Michael. "Mais je peux essayer de trouver."
"Se il vous plaît," Michael a répondu sans hésitation, «car peut-être se il était un fan, je pourrais aider à obtenir ces filles à la maison."
Je ai expliqué à Michael qu'il y avait de plus grandes géopolitique impliqués, des programmes nucléaires, une nouvelle administration en essayant d'affirmer sa stratégie de politique étrangère (Obama), et une autre dans NK éventuellement passer par une sorte de transfert de pouvoir.
"Ouais," dit Michael avec nostalgie, "mais si quelqu'un veut faire quelque chose de bon, ils ne peuvent tout simplement. Ils ne ont pas vraiment besoin de se inquiéter à propos de tout ce que d'autres choses ".
Et ce était vraiment la fin de cette conversation. Je ai tenu ma promesse et je ai essayé de voir si je pouvais trouver un lien entre MJ et KJI, mais malheureusement je ne ai pas pu. Avant, je étais en mesure de revenir à Michael, les nouvelles concernant sa disparition tragique a éclaté. Les hommages et commémoratifs ont commencé pour de bon et ne ont pas cessé.
Puis l'ironie me est apparu, la possibilité apparemment impossible loin bizarre: il n'y a vraiment qu'une seule personne dans le monde d'aujourd'hui qui pourrait rendre un hommage vraiment significatif à Michael Jackson. En effet, si Kim Jong Il l'a jamais été un fan de Michael Jackson, jamais le souffle coupé à les moonwalk de Michael, sourit Thriller, fredonné long de la Jackson Five ou de hits comtesse de Michael, son pardon de Laura Ling et Euna Lee et les renvoyer chez eux à leur familles seraient un acte de compassion profonde, un véritable hommage à un homme dont la mort a laissé le monde entier dans le deuil. Quelle meilleure façon de lui-même et sa propre image en conflit que pour Kim Jong Il pour envoyer un message d'espoir, le pardon et l'empathie comme une commémoration de probablement le plus grand icône de notre temps réinventer. Ce est un acte qui serait historique, couverte par tous les organes de presse dans le monde, et d'être immortalisé dans les annales de temps.
Hélas, peut-être que je suis naïf d'avoir de tels espoirs dramatiques pour mon ami et son collègue, de penser que les dirigeants des nations peuvent être influencés par les dernières volontés de grands artistes. Ou ... peut-être pas. Pour moi, la mémoire de Michael sera toujours comme un grand ami et mentor.
Pour beaucoup dans le monde, ce sera comme un artiste musical emblématique et brillante. Ce ne serait pas énorme si l'on Kim Jong Il devait lui rendre hommage - post-mort - comme un grand humaniste?
- Gotham Chopra



MJ7 coeur2 MJ6
Hamlet
Hamlet
Bloody

Féminin Messages : 3466
Localisation : france : 59

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Re: Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc...

Message par Rosaimée le Dim 21 Déc 2014 - 21:06

Merci Hamlet! bon

_________________

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 37110310
Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 9bdkaw
Rosaimée
Rosaimée
Modérateur

Féminin Balance Messages : 8418
Age : 63
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Re: Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc...

Message par Eddith le Lun 22 Déc 2014 - 11:55

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Michael_Jackson_and_Jerry_Greenberg

Selon le “New York Post“, un projet de documentaire serait en cours de réalisation au sujet de Jerry Greenberg – qui à 32 ans fut le plus jeune président d’un grand label musical (Atlantic Records).

Ce programme serait à destination des chaines du câble et verrait la participation de Jerry Weintraub (qui a notamment assuré la promotion de stars comme Elvis Presley), du rocker Lou Gramm et de Rodney Jerkins.

Le parcours de Greenberg est notamment marqué par la signature ou sa collaboration avec de grands groupes et artistes solo comme ABBA, Motörhead, AC/DC, The Rolling Stones, Led Zeppelin, Aretha Franklin…

MJJMusicLogoAutre fait important de sa carrière : Sa fonction de président du label MJJ Music où pendant presque 10 ans, il travailla avec Michael Jackson à la recherche de nouveaux talents. Il sera intéressant de voir quelle part du documentaire sera consacrée à cet épisode. Sachant également que R. Jerkins, qui participe au documentaire, a travaillé sur plusieurs albums du label pour No Authority, Brownstone,…

Quoi qu’il en soit en 2010, Greenberg avait raconté à propos de Michael : “C’était un perfectionniste. Il avait l’oreille absolue (…) Il pouvait enregistrer une piste vocale dix fois pour s’assurer que c’était absolument parfait. Il avait une telle justesse pour la musique.
Cela ne faisait pas plus de deux semaines que je travaillais avec la compagnie quand il m’a appelé au milieu de la nuit pour me dire : “Jerry avez-vous vu Sister Act 2?”. J’ai répondu “Non”. Il m’a dit, “Il y a dans le film une fille que vous devez voir.” C’était la chanteuse des Fugees, Lauryn Hill. Il a dit, “Je veux la signer.” Je savais qui gérait les intérêts du groupe donc je l’ai appelé et dit: «Michael, j’ai découvert qu’elle est dans un groupe appelé The Fugees, mais j’ai parlé à leur manager et si le premier disque ne se fait pas je pense qu’elle aimerait faire un album solo avec nous. “De toute évidence, il y a eu ce premier disque et nous ne l’avons jamais eue [sous notre label], mais cela vous montre que Michael pouvait repérer le talent et quel était son instinct. Elle est ensuite devenue une très grande star.”



Au sujet de la B.O. du film “Free Willy”, toujours dans cette interview de 2010, Jerry Greenberg avait expliqué : “Ils m’ont appelé quand j’ai rejoint MJJ [Music] et ils voulaient que Michael regarde ["Free Willy"] et compose une nouvelle chanson. Il a vu le film et l’a aimé mais il m’a dit ne pas avoir le temps d’écrire une chanson. Alors je lui ai suggéré “pourquoi ne pas utiliser “Will You Be There” qui figure sur l’album “Dangerous ?” “je trouverai d’autres chansons et cela pourrait être un disque que l’on sortirait sous [le label] MJJ [Music]“. Ensuite, il y a eu un groupe nommé SWV et les 3T, les neveux [à MJ], et nous avions la B.O.





En 2009, après la disparition de Michael Jackson, Jerry Greenberg avait déclaré :

   «Rencontrer Michael Jackson pour la première fois c’était comme rencontrer Walt Disney. Sa vision, sa créativité, son instinct (pour reconnaitre) un grand talent et son intelligent sens des affaires étaient visibles lors de notre première rencontre. Michael se souciait de trouver de nouveaux artistes, de découvrir et développer la meilleure musique
   possible. J’ai mis en place une petite équipe de vétérans de l’industrie de la musique à MJJ Music. Nous avons travaillé en liaison avec Sony/Epic Records, qui s’occupaient beaucoup de marketing, de promotion et de merchandising.
   Travaillant en étroite collaboration avec Michael, j’ai appris à connaître quelqu’un qui a été l’une des personnes les plus gentilles, attentives et affectueuses que je n’ai jamais vue. Il aimait tendrement ses neveux, les 3T, et il a travaillé très étroitement avec eux sur leur musique, cela fut un moment spécial. (…)
   Perdre Michael est probablement la perte la plus importante pour le monde du divertissement et particulièrement pour ceux d’entre nous qui l’ont connu et aimé. Quand il s’agit de réalisations et de la légende de Michael Jackson, personne ne pourra jamais le dépasser. Mon collègue et ami va me manquer».

Enfin, en 2012, Jerry Greenberg a de nouveau vu son nom associé à celui de Michael Jackson avec le projet de comédie musicale “The Man” [cf. News du 21/12/2012]

Vous pouvez retrouver notre dossier spécial sur cette formidable aventure musicale que fut le label “MJJ Music” dans “MICHAELzine” #4 téléchargeable en cliquant ici.
Ce dossier a été complété et augmenté pour notre édition imprimée et ce sont près de 18 pages d’infos illustrées d’objets promos ou de clichés parfois inédits des artistes du label que vous pourrez prochainement découvrir.

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 MICHAELzine_MJJ_Music_Michael_Jackson

Sources : New York Post / MJLegend


cligne2
Eddith
Eddith
Bloody

Messages : 4311

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Re: Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc...

Message par Eddith le Mer 24 Déc 2014 - 13:19

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Michael_Jackson_0001

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Screen_shot_2014-06-16_at_5.33.17_PM_1024x1024

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Screen_shot_2014-06-16_at_5.35.18_PM_1024x1024



Retour sur un petit article passé inaperçu publié en juin 2014 et agrémenté de photos inédites de Michael Jackson.
Le 30 mai 2003, la star participait à une soirée privée organisée dans la propriété de Robert Evans à Beverly Hills à l’occasion de la sortie d’un livre du réalisateur Brett Ratner chez powerHouse Books

De nombreuses célébrités étaient présentes (Jeff Bridges, Sean Combs, Ashton Kutcher, Joel Grey, Paris Hilton,…) et Michael est arrivé en invité surprise. En juin 2014, le site glitteratiincorporated.com mettait en ligne le récit du photographe Jim Jocoy sur ce moment spécial et sa réalisation de polaroids montrant MJ : “On Safari in Beverly Hills”.

Jocoy a confié : “Dès l’instant où je suis arrivé, c’était excitant. Je me souviens avoir été dehors tôt, avant que les invités arrivent et alors que le personnel faisait la mise en place pour l’événement. Je me souviens être passé par la porte d’entrée et avoir vu la sécurité. La façade de la résidence était d’allure modeste. Je suis arrivé dans le hall d’entrée. La pièce principale était de style californien : hauts plafonds et canapés autour de la salle. Sur la droite, il y avait un couloir avec une collection de photographies encadrées. J’ai passé un certain temps à les regarder.
Je me souviens avoir regardé par une fenêtre de la façade et avoir remarqué une Rolls Royce noire s’avancer. Je n’ai pas vu de suite qui elle transportait. Il y avait un buisson qui me cachait la vue lorsque la portière s’est ouverte. Je suis calmement retourné à la porte d’entrée puis je suis sorti.
J’ai demandé à Jose Ortiz [le délégué de PowerHouse Books chargé de la publicité] qui était arrivé. Il m’a répondu “Michael Jackson”.
“Oh My Gosh! Je suis resté discret. Je voulais voir alors je suis tranquillement parti à sa recherche, de manière très décontractée. J’ai décidé d’aller explorer le domaine, de me promener et de voir par moi-même. J’ai vu la fantastique fontaine (…), les courts de tennis où avait joué Kennedy (…).
Je suis allé dans la salle de projection, qui était entre la piscine et les courts de tennis, et il y avait Michael à l’autre bout de la salle, tout seul en train de regarder les livres powerHouse. Il en avait un entre ses mains. C’était un livre sur les motards [afro-américains], Brooklyn Kings. J’étais tellement nerveux à ce moment que j’ai fait marche arrière pour sortir de la salle. Je n’ai pas eu le courage de prendre la photo.

Ma stratégie a simplement été de boire des Martini. Cela m’a aidé à perdre quelques inhibitions. Je me souviens du déroulement de la soirée. Le temps était parfait. Paris Hilton était venue avec sa sœur, et sa sœur a disparu derrière, et j’ai réalisé qu’il y avait un endroit où les choses étaient privées. Robert Evans accueillait tout le monde et faisait un brin de conversation. [Ensuite] tout le monde s’était rassemblé autour de Michael dans la salle de projection et ils avaient sorti leurs appareils photos alors j’ai fait la même chose et j’ai pris quelques clichés.
Plus tard, je me suis rapproché de Michael et je lui ai demandé si je pouvais prendre quelques photos et il a dit oui. Il était très doux. Tout le monde était assis autour (…) et avec désinvolture j’ai fait quelques clichés dans le style paparazzi. (…)
Je me rappelle Michael regardant Kristian Orozco [le directeur des ventes de powerHouse], qui portait un pantalon en cuir, et s’écriant: “Ce pantalon est hot !”

Les Polaroïds pris par Jocoy de la soirée font partie d’un travail plus large qui s’étend sur la première décennie du nouveau millénaire et montre des sujets aussi divers que Charo, Shepard Fairey, et Joe Strummer. Son style direct du portrait est très accessible. Il vise, il tire, il marque. Depuis qu’il est retourné premier à la photographie en 2002, après une pause qui a duré plus de vingt ans, Jocoy a constamment surpris et émerveillé avec ses clichés décontractés.

Jocoy note : “Je savais qu’avec la publication de mon premier livre, ["We're desperate", The Punk Rock photography of Jim Jocoy] , un chapitre passionnant dans ma vie était sur le point de commencer. Je me suis posé la question pour savoir si j’optais pour un Polaroid ou un appareil photo numérique; J’ai choisi le Polaroid parce que j’aime l’idée d’être à proximité de mes sujets. (…)
Il vous oblige à demander la permission de la personne, parce qu’il prend les meilleures photos de très près.(…) Je voulais utiliser un Polaroid, car il m’oblige à être plus interactif. Je ne pouvais pas prendre une photo de l’autre bout de la pièce. J’ai dû me rapprocher. C’était comme aller en safari et revenir avec quelque chose.”



Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Michael_Jackson_0002

MJ en compagnie de Paris Hilton

paris_hilton_healthy_living_magazineDans le numéro de juin 2014 du magazine “Healthy Living“, Paris Hilton avait raconté que sa mère [Kathy Hilton] était très amie avec Michael Jackson : “Ils ont fait un pacte quand ils étaient adolescents. Ils ont dit que celui qui aurait la première fille la nommerait Paris. Je suis née en premier et ensuite quand Paris est née Michael a appelé ma mère et dit, “Nous avons eu ce pacte, mais j’aime vraiment le nom de Paris, ça ne te dérange pas si ma fille s’appelle Paris aussi ?» Et ma mère lui a répondu, “Oui, Bien sûr, vas-y.”

Le 29 août, sur son compte Twitter, Paris Hilton avait également posté un message à la mémoire de Michael Jackson.


cligne2
Eddith
Eddith
Bloody

Messages : 4311

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Nathan East évoque MJ

Message par Eddith le Lun 29 Déc 2014 - 9:54

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Nathan_East_Michael_Jackson

Référence dans le monde de la musique, le bassiste Nathan East a accordé une interview à ABC News à l’occasion de ses derniers projets : le documentaire “For The Record” qui lui est consacré et la sortie de son premier album solo.
East a collaboré avec les plus grands (Quincy Jones, Eric Clapton, Phil Collins, Whitney Houston, Madonna, Lionel Richie,B.B. King,…) et il a évoqué Michael Jackson.
On retrouve en effet sa participation sur les albums “Victory” (1984), “BAD” (1987), “HIStory” (1995), “Invincible” (2001).
Il a côtoyé un Michael Jackson à mille lieues de celui qui faisait la Une des médias : “Il n’était pas ce type avec un garde du corps” confie East en riant, tout en ajoutant que le Roi de la Pop, sous son statut de superstar, était quelqu’un de très travailleur et professionnel.
Sans garde du corps, MJ aimait vivre des instants de vie ordinaire : “Pour lui, la chose la plus excitante, c’était de pouvoir descendre à 7-11 [un commerce de proximité, ndlr] pour aller acheter quelque chose et revenir. S’il pouvait le faire seul, c’était très excitant pour lui.”

Michael Jackson-Ndugu Chancler-Nathan East-Quincy Jones-Greg Phillinganes-Jolie Jones- Bruce Swedien-Elaine PhillinganesEast avait déjà évoqué cet aspect de la personnalité de MJ dans le magazine “Bass Player” en 2010 expliquant que Jackson allait à 7-11 en se déguisant et que c’était pour lui “le clou de sa journée”!
Il expliquait aussi qu’en studio Jackson était adorable, racontant des blagues et partageant des repas. De plus, “il était très doué et savait exactement ce qu’il faisait sur les sessions. Nous n’avons pas eu beaucoup d’interactions sur la basse mais quelques fois, Quincy Jones sortait de la control room et venait chanter le plus brillant petit turnaround ou une transition mélodique que Michael lui avait fredonné. (…)
Simplement en recevant l’appel, vous saviez que vous alliez voir la meilleure réunion de talents, et que vous étiez en train de faire l’histoire. Je me rappelle avoir pensé pendant l’enregistrement d’ “I Just Can’t Stop Loving You” comment ce titre serait diffusé par les radios du monde entier. Michael Jackson était l’un des plus grands artistes de tous les temps; il était un incroyable chanteur, danseur, compositeur, producteur – il était complet. Il n’y aura plus jamais quelqu’un comme lui. C’est une grande perte pour tout le monde.”

L’actualité musicale de Nathan East fait également référence à Michael Jackson avec son single “Daft Funk” où les fans du Roi de la Pop reconnaîtront un air de la chanson “Off The Wall“.

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Michael-Jackson-Ndugu-Chancler-Nathan-East-Quincy-Jones-Greg-Phillinganes-Jolie-Jones-Bruce-Swedien-Elaine-Phillinganes



Concernant le documentaire “For The Record“, notons qu’il enregistre la participation d’une pléiade de légendes du monde de la musique : Eric Clapton, Phil Collins, Quincy Jones, Vill Gill, Babyface, David Foster, Lionel Richie, Ray Parker Jr, Wynonna Judd, Don Was, Herbie Hancock, Bob James, Michael McDonald, Kenny Loggins, Al Jarreau, Dave Koz, Richard Marx, Mindi Abair, Hubert Laws, Lee Ritenour, David Paich, Chuck Loeb, Greg Phillinganes,…



Sources : abcnews.go.com / artistworks.com / MJLegend


cligne2
Eddith
Eddith
Bloody

Messages : 4311

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Richard Young évoque Michael

Message par Eddith le Mar 30 Déc 2014 - 11:19

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Michael_Jackson_romanian_orphanage_1992

A l’occasion de la sortie de son livre “Nightclubbing“, le photographe Richard Young a évoqué Michael Jackson dans un article paru sur le site du quotidien espagnol “El Pais“.

Young n’a pas été accueilli de la même manière par les personnalités qu’il a rencontrées. Et même s’il n’est pas question d’eux dans son dernier livre, petite comparaison entre le dictateur cubain Fidel Castro et Michael Jackson : “Fidel était très puissant. Il était entouré par des gardes de sécurité et il ne me laissait pas être près de lui. Notre réunion a été brève.

Cependant, Michael (Jackson) m’a surpris en étant différent de ce que j’avais imaginé.
De près, il était absolument charmant, un homme plutôt normal et très compatissant.
Nous avons visité quelques orphelinats en Roumanie et cela a brisé nos cœurs. Il a vraiment été affecté par toute l’horreur que nous avons vue.”

Cette visite d’un orphelinat par MJ a eu lieu en 1992 en plein Dangerous World Tour [cf. News du 30/03/2014]

Sources : smoda.elpais.com / MJLegend


cligne2
Eddith
Eddith
Bloody

Messages : 4311

Revenir en haut Aller en bas

Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc... - Page 14 Empty Re: Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 22 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 18 ... 22  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum