Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc...

Page 20 sur 21 Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant

Aller en bas

Souvenir

Message par Eddith le Ven 23 Juin 2017 - 8:52




“Quand j’avais 5 ans mon cousin Brian et moi, nous étions obsédés par Michael Jackson. Nous avions des poupées, des sacs de couchage, des boîtes à lunch et bien sûr les gants. J’étais fermement convaincue que je serai avec lui quand j’aurais grandi, et personne ne pouvait me dire le contraire! Brian était plus âgé que moi et il a découvert à l’école que MJ vivait effectivement dans la vallée, où nous vivions.

Tous ceux qui vivaient à Los Angeles connaissaient à peu près la maison. Nous lui avons écrit des lettres. Nous lui avons dit que nous l’aimions. Nous lui avons également demandé de venir à notre maison et nous rendre visite! Notre tante Carol nous a amenés chez lui et nous avons sonné. Son garde est venu à nous et il a pris nos lettres. Nous étions si heureux. Nous savions qu’il les aurait! Sincèrement, nous étions simplement heureux de voir sa porte et de rencontrer son garde. Mais nous ne nous serions jamais vraiment attendus à ce qui s’est passé ensuite.

Environ 4 jours plus tard, à 22h30, ma mère a reçu l’appel de Carol, Michael Jackson était ici dans un appartement de notre bâtiment, sur son canapé. J’avais 5 ans et quiconque connait un enfant de 5 ans sait aussi qu’il est presque impossible de les réveiller! Sur la photo que vous voyez de nous, il me tient dans ses bras, parce que je n’étais pas réveillée. Il a insisté pour que mes parents prennent la photo afin que je sache qu’il était vraiment venu ”
LaLa Romero




MJLegende

cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Petit retour en arrière ...

Message par Eddith le Jeu 6 Juil 2017 - 10:01


A l'occasion de son cinquantième anniversaire, Michael Jackson s'est prêté le 28 août 2008 au jeu du question-réponse par téléphone avec Chris Connely, journaliste pour ABC News.



Connely : Michael, joyeux anniversaire ! Comment allez vous ?

Jackson : Dieu vous bénisse, je vais bien merci.

Qu'est-ce que ça vous fait d'avoir 50 ans?

Oh, je ne me sens pas vraiment différent, je vais réellement bien, je passe un moment merveilleux. Je me repose, je suis en train de regarder une émission avec James Brown.

C'est vrai?

J'adore James Brown oui.

Quand vous repensez à ces 50 dernières années, quand pensez-vous avoir été le plus heureux ?

Le plus heureux ? Oh la la, probablement pendant l'enregistrement des albums Thriller et Off The Wall. Ils signifiaient beaucoup pour moi et semblaient avoir été merveilleusement bien accueillis par le public et par le monde entier vous savez. C'est une période que j'ai beaucoup aimée.

Quelle est l'expérience la plus spéciale que vous ayez vécue ? Quel est le moment le plus heureux dont vous vous souvenez ?

Le fait que je puisse composer et écrire de la musique, que je puisse la partager avec tout le monde et en recevoir un accueil si merveilleux, j'adore ça. J'y ai passé énormément de temps, j'adore composer et écrire de la musique, danser, conceptualiser de manière créative des supports visuels, j'adore créer.

Michael Jackson à propos de son succès



Si vous deviez choisir une chanson, quel est celle que vous considérez comme votre plus grande réussite ?

Oh la la, c'est très difficile à dire, j'adore We Are The World, Billie Jean, Thriller, et bien d'autres encore.

En repensant à votre carrière, qu'auriez-vous fait différemment ?

Différemment ? Oh la la, c'est une question difficile, je cherche toujours à faire de grandes choses, ce qui est difficile. Je pense que le meilleur est à venir, à mon humble avis.

Avez-vous sacrifié quelque chose en ayant cette carrière incroyable de 40 et quelques années ?

Beaucoup de travail très dur, de discipline, d'amour, d'apprentissage de ce métier. Le temps, sacrifier son temps et son emploi du temps. Son enfance, abandonner sa vie pour ce milieu.

Si vous pouviez revenir en arrière, referiez-vous les choses de la même façon, ou feriez-vous les choses différemment ?

Je pense que je, je pense que je... Le jeu en valait vraiment la chandelle. J'ai toujours aimé le monde du show business, et j'ai toujours aimé rendre les gens heureux par ce moyen. J'adore la célébration de la musique, de la danse et de l'art, j'aime ça tout simplement.

Est-ce que nous vous reverrons bientôt en tournée ?

Aucune date n'est encore planifiée, mais nous prévoyons quelque chose pour très bientôt. Oui, c'est bien le cas.

Aura-t-on une chance d'avoir un CD ou un disque dans un futur proche ?

Oh oui, j'écris tout le temps. J'adore composer. Mais j'élève aussi mes enfants, j'en profite, je leur apprend à faire du vélo, à lire, j'adore ça.

Que voudriez-vous apprendre à vos enfants à propos de vos 50 ans de vie ? Quelle est la leçon la plus importance que vous ayez apprise et que vous voudriez leur transmettre ?

Que l'apprentissage d'un métier exige du dévouement et de la discipline, vous voyez, la récompense que l'on peut en obtenir, l'importance de bien connaître et de bien comprendre son métier.

Vous savez que quand on a 50 ans, l'Association Américaine des Retraités envoie une carte de retraité par courrier. Avez-vous reçu cette carte ?

Pas que je sache ! [rires]

On ne sait jamais, ils peuvent vous trouver où que vous soyez ! Qui voudriez-vous avoir près de vous aujourd'hui à 50 ans, qui puisse voir ce qu'est devenue votre carrière ?

Oh la la ! Probablement des amis qui ne sont plus de ce monde, que j'aime et qui étaient proches de moi, comme Fred Astaire. J'adorais Gene Kelly et j'adorais James Brown. Je me sentais très proche de ces personnes car c'est exactement la façon dont j'aime danser et donner aux autres, je donne 101% de moi-même quand je suis sur scène vous savez.

Qui à l'heure actuelle vous fait le plus penser à vous?

Oh la la, wow, je vois des artistes qui... j'ai eu une grande influence sur leur travail, et je pense qu'ils font un travail incroyable. Certains artistes de la jeune génération... je pense que Chris Brown fait un boulot formidable, et Timberlake, tous ces merveilleux jeunes artistes. J'admire vraiment ce qu'ils font. Très heureux pour eux.

Comment prévoyez-vous de fêter votre cinquantième anniversaire ?

Oh, je vais juste manger du gâteau avec mes enfants, et nous regarderons sans doute quelques dessins animés.

Est-ce que vous espérez un cadeau en particulier ?

Hummm... Amour et joie, paix dans le monde, c'est ce que je souhaite. La paix pour tout le monde, et de l'amour, vous voyez.

Est-ce que vos enfants comprennent que vous êtes une énorme star ? Est-ce qu'ils ont déjà écouté votre musique, et est-ce qu'ils l'aiment ?

Oui. Mais j'essaie de ne pas trop leur montrer ou leur faire trop écouter ce que je fais, parce que je sais qu'ils l'entendront en grandissant, et je ne veux pas qu'ils se lassent. Ils s'en rendent compte quand nous voyageons. Il n'est pas facile de sortir, vous connaissez les fans, leur amour, l'adoration. Mais ils me posent beaucoup de question et je leur réponds.

Est-ce que vous aimeriez qu'ils aient la même éducation, intégrer le show business dès leur plus jeune âge ? Où est-ce que vous préférez leur dire wow, attendez une minute, profitez de votre enfance ?

Je les laisse profiter de leur enfance autant que possible. Vraiment. Je les laisse jouer aux jeux vidéo, regarder des films, faire des activités. Je pense que cela vient naturellement. Je veux qu'ils aient la possibilité de faire de que je n'ai pas pu faire. J'essaie donc de leur apporter beaucoup d'amusement.

Le fait que vos enfants fassent ce que vous n'avez pas pu faire signifie beaucoup pour vous.

Oui. Je suis vraiment très ému quand je les vois s'amuser. Quand ils sont sur un manège, quand ils hurlent et qu'ils sont heureux, cela m'émeut énormément, parce que je les vois passer un très bon moment, vous voyez ?

Michael Jackson à propos de la cinquantaine



Dans quel état de forme êtes-vous à 50 ans ? Êtes-vous toujours capable de faire tous les mouvements et de tenir les notes dont nous nous souvenons tous?

Encore plus ! Je peux en faire encore plus... parce que je me lâche encore plus qu'avant et je m'apprête à partager encore plus des dons que Dieu m'a donnés, à les laisser s'exprimer. Certaines personnes me voient faire et me demandent pourquoi je ne montre pas tout ça au monde entier, me disent que les gens ne savent même pas que je sais faire ça ! Et je le ferai peut-être.

Est-ce que vous avez l'impression qu'on est vieux à 50 ans ? Quel âge pensez-vous avoir ?

Je me sens sage et raisonnable, et en même temps très jeune, c'est donc difficile à dire.

Vous avez beaucoup de fans qui voudraient venir célébrer votre anniversaire, qu'est-ce que vous aimeriez qu'ils fassent pour commémorer votre cinquantième anniversaire ?

Oh, penser à la planète, sérieusement. Comment faire pour préserver la planète. Les problèmes de réchauffement climatique m'inquiètent beaucoup. Faire en sorte que le monde aille mieux, qu'il y fasse bon vivre. C'est notre maison. J'aimerais les voir faire en sorte d'en prendre soin.

Est-ce parce que vous êtes père, et que vous vous inquiétez du monde que nous laisserons à nos enfants quand nous ne serons plus là ?

Oui, et aussi parce que j'ai toujours ressenti de la compassion pour notre planète. Parfois je me sens très ému, je pleure parce que je peux presque ressentir la douleur dans l'air. Donc ça me... j'exprime mes émotions en chanson, à travers la danse, parce que je pense que c'est ce qu'est un artiste.

Allez-vous prendre un jour de repos pour votre anniversaire, ou allez-vous travailler comme d'habitude à votre musique et à la danse ?

Je vais travailler, j'adore travailler, je ne prends pas beaucoup de repos.


Traduction PYC
Source: http://abcnews.go.com/Entertainment/MichaelJackson/michael-jacksons-tv-interview/story?id=8429051


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc...

Message par Eddith le Ven 7 Juil 2017 - 9:07





L’un des responsables de la société Garner Holt Productions, Inc, a évoqué dans un article sur Micechat.com la réalisation de la ligne de chemin de fer pour le ranch de Neverland : « Je pense que le premier chemin de fer sur lequel nous avons travaillé à GHP était le chemin de fer (…) de Michael Jackson à son Neverland Ranch au cœur de la Californie. Il voulait recréer certains sites du chemin de fer de Disneyland et il nous a donc demandé de créer une série de personnages amérindiens pour disposer des scènes le long de sa ligne de train. En fait, c’était un autre chemin de fer qui m’a fait travailler [sur ce projet]: le gars que Michael a embauché pour faire fonctionner ses machines à vapeur avait un travail en tant qu’ingénieur de « The Ghost Town & Calico Railroad » [au parc à thèmes] Knott’s Berry Farm. Comme nous avions travaillé sur « Kingdom of the Dinosaurs » [une autre animation de ce parc, ndlr], il m’a recommandé à Michael pour le travail sur son train. Je me souviens d’une anecdote drôle à propos de l’un des personnages: une fois terminé, j’ai envoyé des photos de ce que nous avions créé à Michael et à son équipe afin qu’il puisse faire des commentaires avant de leur faire parvenir. Pour le personnage principal de la tribu, un représentant important de Michael m’a appelé un jour pour me dire que Michael ne voulait pas voir des images des vrais indigènes qui ont inspiré notre travail, mais celles de la véritable animatronique! Inutile de dire que le fait que notre travail soit confondu avec des gens réels c’est génial et cela représente le compliment ultime pour notre type de travail. »

Sources : Micechat.com / MJLegend

cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Kabuki évoque Michael Jackson

Message par Eddith le Ven 14 Juil 2017 - 11:47




Dans une interview accordé à papermag.com, le make-up artist Kabuki a évoqué sa collaboration avec Michael Jackson.

Comment en êtes-vous arrivé à collaborer avec Michael Jackson ?

Kabuki Starshine : “C’était un grand mystère.

Je n’ai pas réalisé comment c’est arrivé. J’ai pensé que c’était peut-être car j’avais travaillé avec Macaulay, mais non.
En fait, Bruce Weber, avec qui je n’avais jamais travaillé avant, a pensé à moi pour ce projet
. C’était pour L’”Uomo Vogue“, et c’était la première séance photo de Michael depuis 10 ans.
Ils m’ont demandé de revenir et de faire la couverture de “Ebony” avec lui aussi.



C’étaient ses dernières photos. Il était vraiment adorable

. Je peux revivre tout cela dans mon esprit parce qu’il y avait tellement d’adrénaline en moi quand c’est arrivé.

Je devais lui parler par téléphone avant de le rencontrer.
J’étais à un distributeur automatique et le téléphone a sonné et c’était une personne à lui qui s’assurait que c’était bien moi sur la ligne
. Il allait me téléphoner sept minutes plus tard, j’ai alors couru à la maison, je ne voulais pas être dans la rue avec des sirènes et des bruits de rue
. J’étais tellement nerveux, j’ai dû respirer dans un sac ziploc.
Je faisais de l’hyperventilation. Mais il m’a lui-même semblé tellement effrayé que cela m’a calmé instantanément. (…)

Puis quand je l’ai rencontré en personne, il avait des lunettes noires pour ne pas que l’on puisse voir ses yeux.
Il a semblé très timide, mais quand nous avons commencé à travailler ensemble, je suppose qu’il a eu mon énergie, et il était si doux, très attentionné avec moi et mon processus de travail.”

Sources : papermag.com / MJLegend


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Babyface”

Message par Eddith le Dim 16 Juil 2017 - 10:42




Connu pour les nombreux hits qu’il a composés notamment pour Boyz II Men, Whitney Houston, TLC, Toni Braxton, ou encore Bobby Brown, Kenny Edmonds alias “Babyface” a évoqué dans une interview, les Jackson 5 et ses racines musicales ainsi que sa première rencontre avec Michael Jackson.

Question : Je crois que vous étiez au 6th Grade (l’équivalent de l’année de 6ème, ndlr) lorsque vous avez chanté “Who’s Lovin ‘You” des Jackson 5 à North Central avec Soul Innovations, le groupe de votre grand frère Melvin. J’étais curieux de savoir si vous vous souvenez de cette performance (…) ?

Kenneth “Babyface” Edmonds: “En fait, je m’en souviens très bien. C’était la première fois que j’étais sur scène. Soul Innovations jouait lors d’une soirée au lycée. C’était juste quand les Jackson 5 venaient d’apparaître. Donc, c’était une chanson très populaire, la voix de Melvin avait mué à ce moment-là, et il n’avait pas cette voix haute. Donc, mon frère Kevon et moi-même, nous avons auditionné pour lui. Je ne sais pas comment cela s’est passé, mais sur cette fois-ci, j’ai battu Kevon – chose qui n’arriverait pas aujourd’hui.

J’ai donc eu la chance d’aller là-bas et de jouer avec eux. Je me souviens qu’ils envisageaient de faire “I Want You Back”, et ils ont joué “I Want You Back” alors que je me déplaçais sur la scène. Je me souviens de la répétition et de la maison d’un ami, je pense que c’était le guitariste John Skelton. Je me souviens à quel point j’étais nerveux quand ils ont commencé à jouer “I Want You Back”. Comme une nervosité incontrôlable (…) c’était vraiment effrayant. Encore longtemps après , chaque fois que j’entendais “I Want You Back”, je ressentais la même sensation de nervosité. De temps en temps, quand je l’entends, c’est encore le cas. C’est incroyable que la musique puisse vous émouvoir de cette façon.

Donc, “I Want You Back” était la chanson qu’ils ont jouée quand j’étais sur la scène, et après ce moment particulier tout est un peu de l’ordre du flash. Je me souviens d’avoir chanté, mais je ne me souviens pas de ce qui s’est passé exactement après cela. Je me souviens simplement d’avoir été là.”

Puis Babyface a évoqué sa première rencontre avec Michael Jackson, un épisode qu’il avait déjà décrit dans une interview à Oprah Winfrey en 2013 [cf. News du 26/11/2013]

Question : Vous avez eu la chance de rencontrer Michael au début de votre vie?

Babyface: “Oui, je l’ai rencontré quand j’étais au 8th Grade (l’équivalent de la classe de 4ème, ndlr). Je les ai vus quand j’étais au 8th Grade quand ils ont joué à l’Indiana State Fair lors du tournage de “Goin ‘Back to Indiana”. Quand je les ai vu, j’ai été soufflé, et j’ai su que c’était ce que je voulais faire. Je me suis promis que je les rencontrerai un jour.
Donc, alors que j’étais au 8th Grade, un jour de 1972, il était annoncé sur le journal qu’ils allaient à nouveau se produire sur scène. Sur l’annonce, le nom mentionné pour le promoteur était Charles Williams. J’ai donc passé l’annuaire téléphonique au crible en appelant tous les Charles Williams. Je demandais: “Est-ce que vous êtes Charles Williams le promoteur?” J’ai passé beaucoup d’appels téléphoniques. Quand j’ai finalement atteint le bon Charles Williams, j’ai attendu un peu et j’ai rappelé avec ma voix adulte, qui était une personnification de Jimmy Stewart (James Stewart l’acteur, ndlr). J’ai appelé Charles et lui ai dit que j’étais M. Clayton de la Westlane Junior High School et que mes étudiants m’avaient parlé (…) des Jackson 5, un groupe de garçons qui allait jouer à Indianapolis, et que j’avais pensé que ce serait formidable que des enfants interviewent des enfants afin d’encourager leur intérêt pour le journalisme. Je lui ai demandé: “Ne serait-ce pas génial?” Il a dit: “Je pense que c’est une excellente idée. Donnez-moi votre numéro et je verrai ce que je peux faire”. Je lui ai dit que j’avais ce grand étudiant nommé Kenny Edmonds, et qu’il pourrait l’appeler et mettre cela directement en place avec lui.”

Charles Williams m’a appelé 15 minutes plus tard. Il m’a dit que M. Clayton l’avait appelé. J’ai dit: “Oh mon dieu, je n’arrive pas à croire qu’il vous ait appelé!” J’ai joué le rôle. Il a dit: «Donnez-moi une semaine et je vais mettre en place quelque chose». Une semaine plus tard, il m’a rappelé chez ma mère, je devais cacher cela à ma mère parce qu’elle aurait été fâchée que j’ai menti. Donc tout s’est fait dans le secret. Mais j’ai eu l’appel m’informant que j’avais décroché l’entrevue.

Je suis donc descendu avec mon ami Malcolm et sa sœur Tina Parham. Elle nous a conduits là-bas et nous avons rencontré les Jackson 5 dans leur chambre d’hôtel au dernier étage du Hilton. Ils étaient dans une chambre avec des lits jumeaux, et Michael était assis à une table. Quand je suis entré, je ne pouvais pas croire que je voyais vraiment les Jackson 5. Vous ne pouvez imaginer à quel point ce moment là était incroyable pour moi.

Alors je suis entré et je leur ai posé quelques questions, je n’ai pas posé beaucoup de questions parce que j’avais tellement peur. J’ai demandé, “Quelle est votre couleur préférée?” et beaucoup de choses vraiment stupides. Nous avons probablement eu 10 minutes de conversations, nous avons rapidement pris une photo avec un Polaroid, et nous sommes partis.
Le lendemain matin, j’ai amené le Polaroid de moi et Michael dans le bus scolaire et les filles sont devenues folles et elles ont abimé la photo. L’image a été déchirée.

Ce qui est drôle, c’est que j’ai fini par le refaire. Je l’ai encore fait lorsque j’étais étudiant en deuxième année. J’ai donc eu une photo de moi et de Daryl Simmons avec Michael Jackson”.



Après cela, Babyface est parvenu à collaborer musicalement avec Michael Jackson. A l’époque des sessions d’enregistrement de l’album “Dangerous”, MJ avait fait venir Babyface et son associé L.A. Reid d’Atlanta pour qu’ils travaillent dans l’un des studios californien mobilisé pour réaliser son album. Ils étaient venus avec 7 ou 8 chansons parmi lesquelles “Slave To The Rhythm”.
Michael a enregistré ce titre qui n’a finalement pas figuré sur Dangerous (1991) et que les fans n’ont découvert dans sa version originale qu’en 2014.

A l’époque HIStory (1995), la collaboration Michael Jackson / Babyface a donné lieu à des chansons comme “On The Line” et “Why”.






Sources : Nuvo.com / MJLegend


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Captain EO

Message par Eddith le Lun 17 Juil 2017 - 11:16



Le Centre de photographie contemporaine Robert Capa situé à Budapest (Hongrie) a accueilli du 11 avril eu 25 juin l’exposition “Writing with Light“. Cet événement proposait à travers des créations originales de Vittorio Storaro un aperçu de son travail et de sa vision. Célèbre directeur de la photographie, plusieurs fois oscarisé, il a notamment travaillé avec Francis Ford Coppola, Bernardo Bertolucci, Warren Beatty.

L’étude de la lumière, des couleurs et des éléments affectant la psyché humaine traverse toute l’œuvre de Storaro. Il n’a jamais cessé de considérer l’image comme une énigme dont la vraie nature ne nous est jamais révélée bien que nous soyons très influencés par elle.

Vittorio Storaro a travaillé sur “Captain Eo” et l’on retrouvait tout naturellement 2 de ses créations exposées qui concernent Michael Jackson dans ce court-métrage.





Considéré comme l’un des dix directeurs de la photographie les plus influents de l’histoire du cinéma, Vittorio Storaro avait néanmoins confié par le passé que ce projet gardait une place spéciale pour lui :

michaeljackson_captain_eo“Captain Eo a été un projet très spécial pour moi à un moment où Disney explorait le divertissements pour un public adolescent. A cette époque, il y avait deux grands succès dans le monde: Michael Jackson et Star Wars.
Ils ont appelé George Lucas pour créer un projet pour un parc et il a pensé à utiliser la technologie 3D (…). Puis ils ont demandé à Francis Ford Coppola de rejoindre avec Michael Jackson ce projet appelé “Captain Eo”.

J’étais en Russie en train de travailler sur un projet télévisé intitulé «Peter the Great», et Francis m’a envoyé un télégramme, le moyen le plus rapide à cette époque pour communiquer avec la Russie, me suggérant d’y participer et je lui ai dit que j’étais définitivement intéressé, alors nous avons commencé la recherche d’idées. Les vidéos de Michael étaient déjà très innovantes et nous devions réfléchir à quelque chose qui allait au-delà de l’effet 3D, quelque chose qui n’avait jamais été fait auparavant.

C’est moi qui ait eu l’idée des créatures quand ils ont expliqué le concept de Michael Jackson comme chef d’équipage, avec des animaux et un robot. Ils voyageaient à travers l’univers à la recherche d’autres planètes technologiquement avancées pour les ressusciter à travers sa musique et sa danse et pour restaurer un style de vie plus sain.

J’ai recherché et étudié des moyens possibles d’utiliser la «théorie des couleurs» de Platon à Aristote. Je me suis souvenu d’une citation de Léonard de Vinci, le génie de la Renaissance italienne: “Les couleurs sont les enfants de l’ombre et de la lumière, de l’obscurité et de la luminosité”



La signification du blanc est très importante: cela signifie l’énergie. Bien évidemment, Michael était plein d’énergie quand il a commencé à danser et à chanter, en plus je ne l’avais jamais vu habillé en blanc. En développant davantage cette idée, nous pensions que chaque créature devait avoir une couleur et une personnalité et, collectivement, représenter la lumière blanche qui était son capitaine.

Captain Eo est symboliquement formé par la combinaison de tous. J’ai présenté cette idée à Francis et il l’a aimée, puis il s’est tourné vers George Lucas et a commencé à peindre chaque créature d’une couleur différente en créant une palette. C’était très important, visuellement parlant.

kirlianphotographieEn Russie, j’ai rencontré deux personnes intéressantes qui avaient étudié la photographie Kirlian. Ils ont pu photographier l’énergie qui se dégage de nos doigts. Ils pensaient que nous ne sommes pas seulement en mesure de recevoir de l’énergie, mais que nous pouvons aussi la transmettre. Si vous regardez n’importe quelle peinture avant la Renaissance, vous pouvez voir l’aura autour des têtes des saints. C’est la représentation visuelle de l’énergie spirituelle.

Dans le film, au début, quand ils arrivent, il y a un manque total de couleur. La chose merveilleuse c’était que l’énergie de ce groupe pourrait être transmise non seulement aux soldats mais aussi à la Reine; C’était l’idée et le concept que nous avons essayé de transmettre dans le film.”



Parfois, la couleur doit suivre l’émotion. Si l’émotion est transmise au public, cela signifie que l’idée est correcte. Francis et moi-même ne voulions pas utiliser la 3D comme un harpon lancé dans le public, mais nous voulions utiliser les mouvements de danse du corps de Michael Jackson vers ou dos à la caméra.
La plus grande difficulté que j’avais c’était avec ce dernier [point]. Ce n’était pas facile à manœuvrer, c’était énorme parce qu’il y avait deux caméras positionnées l’une au-dessus de l’autre.

Ce qui m’a le plus marqué, c’est le changement de Michael quand il venait. Je me souviens de la première fois que je l’ai vu – avant de commencer à tourner – sa voix était très douce et calme. Il ressemblait à un homme gracieux. Mais quand la musique a débuté et qu’il a commencé à danser et à chanter, il est devenu un géant. Honnêtement, ce fut un grand choc pour moi … quelque chose de vraiment unique.

Vittorio StoraroJe me souviens [aussi] d’une anecdote … Un week-end, pendant le tournage, je suis allé avec ma famille à Disneyland. Un de mes enfants était fan du film de Disney, Pinocchio, j’ai trouvé une petite figurine de Cricket de Pinocchio et je l’ai achetée. J’ai pensé que cela intéresserait Michael et j’en ai pris une pour lui aussi. Le lendemain matin, lorsque je suis allé au studio, j’ai vu son assistant et je lui ai demandé de lui remettre le petit cadeau. Deux minutes plus tard, Michael a traversé la salle de travail très heureux et m’a demandé de la dédicacer, ce qui m’a rendu encore plus heureux.
(…)
Michael était une personne vraiment normale, il ne se comportait pas comme une star. Il se préoccupait davantage de sa danse et de sa musique. Il était très précis, consciencieux et il était aussi un bon acteur.”

Sources : capacenter.hu / MJLegend

cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Kenny Rogers parle de We are the World

Message par Eddith le Mer 19 Juil 2017 - 8:19

Kenny Rogers effectue en ce moment sa dernière tournée mondiale et à l’occasion de plusieurs interviews, il a évoqué sa participation à la chanson caritative « We are the World » en 1985. Il a déclaré au site tulsaworld.com à propos de son enregistrement : « Nous sommes tous venus après les American Music Awards. Quand nous sommes arrivés, c’était une leçon d’humilité de regarder autour de soi et de voir tout le talent réuni dans cette pièce. Et (le chef d’orchestre / producteur) Quincy Jones avait formulé une déclaration qui disait «Laissez votre égo à la porte !». »

Certains participants étaient des solistes et d’autres ont seulement participé aux chœurs. Rogers, qui était parmi les solistes, a déclaré: «Ils ont fait un excellent travail en donnant chaque ligne à la personne qui pourrait le mieux la chanter. Et c’était vraiment une expérience incroyable de pouvoir côtoyer ce groupe de personnes et de chanter avec eux, car tout le monde avait l’air génial et la chanson était merveilleuse. Je la chante dans mon spectacle. Dans votre vie, il y a des choses qui surpassent votre carrière et votre expérience, et c’est ici le cas pour moi. C’est quelque chose de plus grand que toutes les autres choses que j’ai faites. ”





Dans une autre interview accordée en juin 2017 au site ottawacitizen.com, il a de nouveau évoqué ce titre :

Question : Y a-t-il une période de votre carrière que vous appréciez le plus ?

K. Rogers : « Je dirais l’époque de « We Are the World ». C’était l’un des moments les moins égoïstes de l’histoire de la musique, les gens faisaient des choses pour aider d’autres personnes, et j’étais tellement ravi et flatté d’en faire partie.

usaforafricaJe me souviens d’être entré dans le studio ce soir-là, en étant très sûr de moi – je pensais que je serais la grande vedette là-bas – et quand j’ai marché dans cette pièce, ce fut une expérience d’humilité. Vous vous rendiez compte que vous n’étiez rien comparé à toutes ces personnes, et c’est ce qui a rendu la chanson si bonne. Tout le monde avait l’envie de concurrencer d’autres personnes qui étaient alors à leurs meilleurs niveaux.

Michael Jackson et Lionel Richie l’ont composée. Et je pense que cela a changé le paysage musical. »

La version solo de Michael Jackson enregistrée en guise de démo :





Sources : ottawacitizen.com / tulsaworld.com / MJLegend


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Procès de MJ Paulina Coccoz dit qu'elle votera toujours non coupable si le procès a eu lieu aujourd'hui

Message par Eddith le Sam 22 Juil 2017 - 9:54

Michael Jackson 'était un bel être humain' qui a été poursuivi par une famille dont la "moquette arrière" était de l'argent, a déclaré un ancien juré qui a présidé un cas d'agression d'enfant

Un ancien juré du cas de Michael Jackson contre les agressions chez les enfants affirme qu'elle votera encore un non coupable si le procès a eu lieu aujourd'hui.

Plus d'une décennie retirée de la procédure, Paulina Coccoz soutient que Jackson a été poursuivi à tort par des avocats au nom des parents de Gavin Arvizo, un patient de cancer de 13 ans que Jackson avait fait amitié avec des années auparavant.

«Il est vraiment important pour moi de partager mon histoire parce que quand je parle, même dans ma vie quotidienne, à des gens que je ne connais pas ou même avec des gens que je connais, tout le monde pense toujours qu'il était coupable," Coccoz, connu sous le nom de juré n ° 10 , A déclaré Fox News dans une interview publiée vendredi.

Avant le début du procès, Coccoz a déclaré qu'elle était prête à trouver le chanteur de renommée mondiale si les procureurs présentaient un cas crédible.

«Pour moi, c'était un endroit vraiment sensible», at-elle admis. «Je l'ai pris comme un personnage d'une manière que vous ne voudriez jamais que quelque chose comme ça arrive à vos enfants», a déclaré la mère de trois.

"Donc, je n'ai vraiment pas pensé ou je voulais qu'il soit Michael Jackson. S'il faisait ces choses dont il était accusé, je ne pensais pas que j'avais du mal à le reconnaître coupable si c'était le cas.

Mais au fur et à mesure que les travaux se sont déroulés, Coccoz et d'autres membres du jury ont estimé que la famille avait des «arrière-pensées» dans la poursuite de Jackson et cherchaient à exploiter la pop star pour un gain financier.

«Il y avait beaucoup de moments où vous étiez ... l'arrière-pensée était de l'argent», a déclaré Coccoz. "Et il semblait qu'ils s'imposaient à tous qu'ils pouvaient ... Il y avait beaucoup de moments vraiment."

Coccoz a ajouté qu'elle et d'autres jurés ont été dépensés à la mère d'Arvizo et ont dit qu'elle regarderait le jury et se faufilerait les doigts.

Coccoz a également déclaré qu'elle a estimé que le comportement d'Arvizo pendant le procès était particulier et n'était pas révélateur de quelqu'un qui avait subi des traumatismes sexuels sévères.

«Parce que j'ai des garçons, je pense que c'est mon expérience que j'utilise pour désigner», a-t-elle déclaré.

Les garçons sont assez évidents dans leurs manières. [Et] il ne semblait pas bouleversé ... quand vous mettez les enfants dans une situation où ils sont soudainement entourés d'adultes, vous voyez une personne différente ... quand il s'agit de se faire molester, j'imagine que c'est très difficile, difficile Il faut parler de cela, en particulier devant beaucoup de gens dans un cadre d'audience.

«Donc, je peux voir comment c'est quelque chose qui serait bouleversant. [Pour lui], c'est quelque chose où il se trouverait «pas grave, juste un autre jour dans la salle d'audience».

L'ancien juré a rappelé le regard sur le visage de Jackson au moment où la cour a entendu le verdict de non-culpabilité après 17 jours de délibérations.

«Je me souviens de regarder et je pouvais voir qu'il y avait une larme qui coulait sur son visage ... nous étions tous très émotifs. C'était un moment très émotionnel ", at-elle révélé.

Coccoz a plus tard déploré que le grand public croit toujours que Jackson est coupable de ces crimes et a décrit l'étoile de la popée tardive comme «un être humain merveilleux».

«J'ai du mal à croire que ça continue. Ce n'est pas ce qui s'est passé ... Il a été accusé d'horribles choses horribles et il est triste que nous ayons perdu un si grand être humain sur cette planète.

Nous devons tous regarder les choses pour ce qu'ils étaient au lieu de dire: «Oh oui, il était un freak ... Il était coupable parce qu'il était un freak." Tout le monde est différent et Dieu interdit, nous devrions tous être jugés dans une salle d'audience parce que nous sommes fous et nous sommes coupables.

Elle a dit à Fox News que, si elle présidait le statut de juré au cours de l'affaire aujourd'hui, elle voterait toujours non coupable en fonction de la preuve.

«Il était assez évident qu'il n'y avait pas eu d'agression», at-elle dit. «Il était assez évident qu'il y avait des arrière-pensées au nom de la famille. Et la mère, elle a orchestré tout ... c'est mon opinion. Mais il n'y avait pas beaucoup de preuves qui nous ont permis de nous montrer ou de nous faire des doutes en votant coupable. C'était assez évident qu'il n'y avait pas d'autre moyen de voter que de ne pas être coupable.


MailOnline - news,


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

des livres et un disque

Message par Eddith le Lun 21 Aoû 2017 - 15:27



Nous avions récemment évoqué la passion de Michael Jackson pour les livres et la connaissance [cf. News du 02/08/2017]. Un article publié il y a quelques semaines apporte un nouvel élément qui va dans ce sens. Le site ksta.de a consacré un article au libraire et éditeur allemand Walther König qui relate l’anecdote suivante : “Juste avant la fermeture de la boutique, une limousine sombre aux vitres teintées tourna nerveusement au coin de la rue et vint s’arrêter juste devant la porte. Deux gars imposants sont alors sortis pour bloquer le passage avec dans la foulée un homme au visage dissimulé.
La femme de Walther, qui se tenait à la caisse, a bien cru que sa dernière heure avait sonnée. Mais en fait, c’était simplement Michael Jackson qui voulait fouiller dans les étagères. Le Roi de la Pop est resté deux heures et il a laissé une longue liste d’achats.”

Il n’est pas exagéré de considérer que le magasin de livres “Buchhandlung Walther König” de la ville de Cologne en Allemagne est une institution. Cet espace est spécialisé dans les ouvrages sur l’art (l’architecture, le design,la mode, la photographie, le cinéma, …).
Les clichés de la visite de Michael sont visibles sur un disque vinyle 45 tours offert avec le numéro 6 du magazine photo “OHIO” publié en 1998.

e vinyle intitulé “Songs for Ohio” pressé en 1997 et édité par le label Stewardess fondé à Düsseldorf contient deux titres interprétés par le groupe américain de rock expérimental et psychédélique The Red Krayola : une version instrumentale de la chanson “I’m So Blazé” et une version de “Father Abraham”.
Ohio_magazine_michael_jackson

“OHIO” est un magazine d’art allemand édité par deux artistes de Cologne et Düsseldorf (Uschi Huber et Jörg Paul Janka).

Si ce vinyle n’est pas un produit officiel de la maison de disques de Michael Jackson, il n’en demeure pas moins un disque légal, assez rare et original, associé à travers une mouvance artistique Cologne-Düsseldorf à un instant de la vie du chanteur et à son passage dans cette librairie.

Sources : ksta.de / ohiomagazine.de / MJLegend


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Ami, ennemi ?

Message par Eddith le Ven 1 Sep 2017 - 7:59



Le réalisateur Brett Ratner a évoqué la mémoire de Michael Jackson : “Je n’oublierai jamais avoir été dans ma ville natale Miami Beach avec MJ et de l’avoir emmené avec ma grand-mère au David’s Cafe pour de la nourriture cubaine(…).

Remarquez le milkshake de Mamey sur la table! C’était la première fois qu’il [goûtait] de la nourriture cubaine et il l’a aimée !!

Les gens pensaient qu’il s’agissait d’un sosie de Michael Jackson … ils ne pouvaient pas croire que c’était vraiment lui!

Michael me remerciait toujours de l’avoir obligé à faire des choses qu’il n’aurait jamais faites, des choses aussi simples comme d’aller au restaurant et déjeuner avec ma grand-mère!

Il n’a jamais amené de gardes du corps quand il était avec moi … il a dit qu’il se sentait toujours en sécurité avec moi.

J’étais toujours effrayé de voir comment les gens réagiraient quand ils le verraient en public. Les gens ne pourraient pas se contrôler s’ils se rendaient compte que c’était vraiment lui.

Il représentait tellement pour tant de gens et il a été une source d’inspiration pour nous tous. Que Dieu te bénisse Michael!”

Les propos de B. Ratner permettent de connaître un épisode inédit de la vie de Michael Jackson.

Il n’empêche que par honnêteté, nous nous devons de rappeler que si B.Ratner fut un ami de M. Jackson, un épisode de leur relation avait été vécu par Michael Jackson comme une véritable trahison
: Ratner avait refusé de témoigner en sa faveur devant le tribunal au moment de l’affaire Arvizo. [cf. notre News du 06/09/2009 : Amis ennemis].

Sources : insta / MJLegend

cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Richard Wilkins a brièvement évoqué Michael Jackson:

Message par Eddith le Dim 3 Sep 2017 - 9:39



Le présentateur de la télévision australienne Richard Wilkins a brièvement évoqué Michael Jackson: “Il n’y avait rien de comparable à un concert de Michael Jackson. Molly Meldrum et moi-même, nous avions avons tous deux été invités au premier show du Dangerous World Tour au stade olympique de Munich en juin 1992.

Le battage était incroyable jusqu’à ce moment où Michael a bondi hors de la scène. Il y avait des images le montrant en train de courir (…) avec l’armée locale derrière lui (il l’a fait partout).

Les spectacles de Michael ont toujours été aussi spectaculaires et consistants. Le même son, la même production, les mêmes larmes, la même émotion tous les soirs. Il était un brillant show-man.”

Pour rester avec cette connexion australienne, notons que Molly Meldrum a quant à lui interviewé plusieurs fois le Roi de la Pop. La page facebook de la version australienne du magazine d’informations “60 minutes” a mis en ligne , pour célébrer le 59ème anniversaire de MJ, la vidéo de son interview réalisée en 1987 :

https://www.facebook.com/60Minutes9/

MJLegende


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Ils ont tous aimé Michael ................

Message par Eddith le Dim 24 Sep 2017 - 10:32

J'ai eu le privilège de passer du temps et de travailler avec Michael.

Il était un homme-enfant au talent immense et au caractère doux.

Sa musique restera à jamais dans les mémoires et mes souvenirs de nos moments communs seront toujours heureux". - Paul McCartney




Antony Payne, Michael Jackson et Quincy Jones sur le tournage de "Beat It" (1983).




Michael Jackson et Jimmy Jam sur le tournage du short film "Scream".




Michael Jackson et Eddie Van Halen en 1984 dans les coulisses du Victory Tour.




: Michael Jackson et ses gardes du corps tapent la pose ! (2003)




Invincible mag


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Comment Mick Garris, l'écrivain de Hocus Pocus, est passé de «Thriller» à un collaborateur de Michael Jackson 17 octobre 2017

Message par Eddith le Mar 17 Oct 2017 - 8:38

,Mick Garris, l'écrivain de Hocus Pocus a commencé sa relation avec le légendaire Michael Jackson quand lui et sa femme ont eu l'occasion de jouer des extras dans le fameux clip vidéo «Thriller».

«Je suis vraiment chanceux d'avoir pu travailler avec Michael Jackson et de me faire des amis», a déclaré Garris dans Entertainment Weekly: The Show. "C'était juste après le loup-garou américain - Michael l'avait vu et avait été emporté par lui.
Il voulait faire quelque chose comme ça sur un film. Michael était très effrayé par les films d'horreur et était fasciné par sa composition. "

Bien que Michael Jackson ne se souvienne apparemment pas du travail supplémentaire de Garris sur «Thriller», les deux ont travaillé ensemble sur les «Ghosts» de 35 minutes.
L'expert d'horreur Stephen King a lié les deux ensemble après que la superstar pop a lancé son idée originale à l'auteur.
Bien que le produit final ait pris beaucoup de temps et d'argent, Garris reste fidèle aux résultats.

"Il a eu une très grande transformation au fil du temps et est finalement devenu de loin le clip vidéo le plus cher jamais réalisé", dit-il. «Nous avons tourné pendant deux semaines et n'avons jamais participé à la partie vidéo de musique parce que lorsque vous travaillez« Michael heures », ils ne sont pas les mêmes que les heures normales.

Au moment où tout s'arrêtait, nous avions dépensé 7 millions de dollars.

Il a fini par arriver à environ 15 millions de dollars, tout cela dans la poche de Michael.

Il est devenu ce 35 minutes - comment l'appelez-vous? Ce n'est pas vraiment un court, ce n'est pas une vidéo musicale, mais c'est quelque chose d'unique. "

SOURCE: EW


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Quand Michael Jackson a roulé des montagnes russes à Ocean Park Hong Kong, et a pris la presse pour un tour

Message par Eddith le Ven 20 Oct 2017 - 9:45


20 octobre 2017 • Par l'équipe d'administration

Dr Penguin, le sosie et le penseur du roi de la pop, dirigent un dossier de presse sur une chasse aux oiseaux sauvages à l'aéroport de Kai Tak, alors que la chanteuse s'est glissée en ville lors d'une visite privée, il y a 30 ans cette semaine.
"Michael Jackson à Hongkong", titrait le South China Morning Post le 20 octobre 1987, le chanteur américain étant arrivé en visite privée.

Michael Jackson, pop star de la pop, s'est jeté hier à Hongkong et, pour tenter de se débarrasser des photographes, il a immédiatement rejoint la course de midi pour un taxi devant l'aéroport de Kai Tak.







Quand un photographe s'est frayé un chemin vers le siège avant du taxi de Jackson, le gardien solitaire de la star, officiellement vêtu d'un nœud papillon et d'un nœud papillon, a déclaré à la presse agressive: «Si vous continuez comme ça, Michael ne reviendra plus à Hongkong. "

Le jeu était terminé le jour suivant. "Le dupes de Michael Jackson" presses à l'aéroport, "lisez le titre de l'article. "La vérité est sortie. Michael Jackson s'est rendu à Hongkong en provenance de Tokyo lundi après-midi - mais ce n'est pas Michael Jackson qui a amené les journalistes à une chasse aux oies sauvages à l'aéroport de Kai Tak. Et son soi-disant «gardien» était en fait un artiste américain basé à Hongkong qui utilise le nom de scène Dr Penguin.




Encore plus embarrassant [pour la poste, vraisemblablement], le Jackson "lookalike" qui avait la presse dans la poursuite se trouve être une femme. Elle est la chanteuse canadienne Peggy Johnson. "
Au moment de la tromperie, le Dr Penguin portait ce que la poste appelait désormais «l'habit standard» d'un homme dans son secteur d'activité: «le haut-de-forme et la queue de son magicien, planète ", mais personne n'avait twigged.





Le Dr Penguin a dit que les instructions pour la ruse étaient venues de Tokyo "via une troisième partie".
Le 24 octobre, sous le titre «Thriller ride for the real Jackson», le Post a rapporté que le chanteur avait visité Ocean Park et qu'il avait «roulé trois fois».

"Michael a adoré les montagnes russes. Il a dit que c'était mieux que le colosse à Magic Mountain ", a déclaré le Dr Penguin, qui a accompagné Jackson dans le parc à thème. Penguin a dit que la sortie était, "le plus amusant que j'ai jamais eu; Michael est comme un joueur de flûte ".
Articles Liés

SOURCE: The Post


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Le saviez- vous ?

Message par Eddith le Lun 23 Oct 2017 - 11:08


Milica Jovovitch — orthographié Milica Jovović ou en cyrillique Милица Јововић — dite Milla Jovovich, est une actrice, chanteuse, designer et ex-mannequin américano-ukrainienne, née le 17 décembre 1975 à Kiev.


#LeSaviezVous : Milla Jovovich avait collaboré avec Michael Jackson en 1990 sur la campagne promotionnelle pour la marque L.A Gear !





Invincible mag


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Les aventuriers de la chanson perdue…

Message par Eddith le Jeu 26 Oct 2017 - 8:49





Dans la vie de Michael Jackson, il y a eu le chimpanzé Bubbles mais aussi, et peu de gens le savent, il y a eu Fifi.
L’histoire de Fifi débute avec une œuvre de charité pour récolter des fonds pour The Jane Goodall Institute.

Aujourd’hui âgé de 82 ans, le sculpteur Keith Bufton a évoqué comment il avait réalisé à partir de photographies, Fifi, un chimpanzé en céramique en édition limitée : “Un [exemplaire] a été fait spécialement pour Michael Jackson et il lui a été porté par Helen Boehm en 1991.”

A l’époque du projet, K. Bufton avait déclaré à propos de Jane Goodall : “Son appel au don sera lancé plus tard dans l’année et [la statuette] sera vendue pour récolter des fonds. (…)

Elle a rencontré Michael Jackson l’année dernière et il a donné son accord pour écrire une chanson pour l’appel au don et faire une grande fête à son domicile de Beverly Hills pour récolter de l’argent.”




Le mystère reste entier sur cette chanson que devait écrire Michael Jackson en soutien à la cause des chimpanzés. On pourrait évoquer pour son univers sonore une chanson inédite de MJ à l’époque, “Monkey Business”, mais cette hypothèse est invérifiable.


Par contre, lors de l’International Tribute to Jane Goodall qui a eu lieu le 25 octobre 1991 à Dallas, la chanteuse Stevie Nicks a interprété une chanson écrite spécialement pour l’occasion , “Jane’s Song”, (rebaptisée en 1994 “Jane” sur l’album “Street Angel” ) et qui devait également servir à récolter des fonds.




Quoi qu’il en soit, on ne sait pas si MJ a réellement été impliqué dans ce projet caritatif, puisqu’il n’y a officiellement pas de trace de cette chanson et de la grande fête annoncée, mais il faut aussi se rappeler qu’à l’époque Michael Jackson était en pleine préparation pour le lancement de la promo de l’album “Dangerous”.

Un mauvais timing ?

Sources : ledburyreporter.co.uk / stevie-nicks.info / MJLegend





cligne2




avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

World Music Awards 2006 - Ce qui est vraiment arrivé

Message par Eddith le Ven 17 Nov 2017 - 10:56

Si être un fan de Michael était un travail lisible, je me demande souvent ce que serait sa description; fidèle défendre? militant? Supporter? combattant de la justice? Tous viennent avec l'élément d'être prêt pour la bataille. En tant que fan, il est devenu notre rôle reconnu de défendre farouchement Michael chaque fois que possible et, plus important encore, de rétablir les faits face aux mensonges et à la fabrication.

Comme c'est aujourd'hui le 11ème anniversaire du spectacle, j'ai senti que c'était l'occasion rêvée pour finalement mettre les choses au clair sur quelque chose qui a vraiment fait envie de crier. L'objet? Les World Music Awards 2006 et les affirmations largement répandues selon lesquelles Michael a été «hué de la scène», ce qui est 100%, catégoriquement faux et je le sais parce que j'étais là. Malheureusement ce qui est le plus beau jour de ma vie, juste après le jour où j'ai rencontré Michael, qui était d'ailleurs le lendemain des prix de la musique du monde, était finalement un jour catastrophique pour Michael et pour que je démystifie les affirmations dont j'ai besoin décrire les événements qui ont mené à la réclamation.

Dans les semaines qui ont précédé le spectacle, la rumeur dans la presse annonçait que Michael participerait aux World Music Awards qui se déroulaient le 15 novembre 2006 à Earls Court à Londres. Grâce à des initiés très utiles, j'ai pu confirmer que Michael 100% ont confirmé leur présence et on a vu que mes amis et moi étions en mesure d'acheter des billets avant qu'ils ne soient mis en vente.

Finalement, la nouvelle était sortie, Michael arrivait et les billets se vendaient à la vitesse record. Comprendre les fans, Michael lui-même mis un acompte sur 200 billets de £ 30 qui étaient disponibles uniquement pour les fans. C'était son retour très public et il voulait ses fans là-bas. Le circuit de la presse a persisté avec ses histoires de Michael en train de jouer et honnêtement, c'était le plus long 2 semaines à attendre le jour du spectacle.

Lorsque le jour du spectacle est arrivé, la tension entre les fans était à son comble. Tout le monde voulait juste que ce soit l'heure de l'ouverture des portes et l'atmosphère n'était pas moins intense alors que nous faisions la queue pour entrer à Earls Court. Nous étions dans le premier pâté de maisons et Rihanna était encore en train de vérifier, alors après avoir pris nos places, on nous a demandé de repartir et ils ont été retenus dans les couloirs entourant l'arène principale. Nous avons été pris pour être assis une fois de plus et avant même que nous ayons eu la chance de nous asseoir, nous avons été de nouveau retirés car le 'spectacle n'est pas encore prêt'. Après une heure, nous avons finalement pu prendre nos sièges et regarder les fans de l'autre côté de l'arène. Le sentiment était électrique! Ayant passé toute la nuit devant l'hôtel de Michael, j'étais tellement fatigué que je me suis endormi pour être réveillé par le son d'une guitare et Beyonce criant "World Music Awards !!!!" J'ai sauté de mon siège et la scène a été éclairée par ... Alors les lumières s'éteignirent et nous attendîmes 25 minutes avant que quoi que ce soit ne se produise. Finalement, Beyonce est revenue en criant «World Music Awards» et nous étions partis! Cependant, une navigation en douceur ce n'était pas et avec plus d'arrêts que d'un jeu de Rugby, le spectacle avait tourné pendant un peu plus d'une heure et nous avions eu 2 performances et 2 prix. C'était principalement dû à Lindsay Lohan étant le présentateur et finalement incapable de présenter! Il semble qu'après plusieurs tentatives, les organisateurs du show l'ont juste abandonnée et ont utilisé la voix à la place.

Malgré tout cela, ce n'était pas encore suffisant pour amortir l'enthousiasme pour Michael.

Chaque fois qu'un artiste est sorti pour jouer, a remporté un prix ou était sur scène pour présenter. Les fans ont scandé pour Michael. La chanteuse Katie Melua était visiblement fâchée quand, en remportant un prix, toute l'auditorium scandait "Michael, Michael, Michael" et il ne fallut pas longtemps avant que les gens qui montaient sur scène réalisassent qu'ils ne pouvaient que nous gagner en mentionnant le nom de Michael.
Finalement, Chris Brown est sorti pour interpréter Thriller et à travers le spectacle, beaucoup d'entre nous ont anticipé l'apparition de Michael sur scène, mais ce n'est pas arrivé. Ce qui était évident c'est qu'après des heures d'attente, nous étions clairement dans la 'section Michael' de la série et il viendrait bientôt. Il est finalement arrivé sur scène devant une foule surabondante, a reçu son prix avec un discours passionné et avec un petit mouvement de danse, il était parti.



Après sa sortie de la scène, les fans étaient prêts et les chants entamés "Michael, Michael, Michael" ont retenti de chaque paire de lèvres dans cette arène. Puis la voix est venue à la vie "Maintenant Mesdames et Messieurs, s'il vous plaît, abandonnez pour ... .Rihanna!" Je suis désolé, quoi? Rihanna? NON! Nous voulons Michael. Alors que Rihanna apparaissait sous les projecteurs sur la scène, tout le public laissait échapper un concert de huées. Nous venions d'avoir Michael, nous attendions sa performance (quelque chose que les gens de l'intérieur ignoraient qu'il avait nié sur le tapis rouge à l'extérieur) et tu nous donnes Rihanna. Nous n'étions pas une foule heureuse et nous avons donc hué. Nous avons hué Rihanna, nous avons hué les organisateurs, nous avons hué la voix, la seule personne que nous n'étions pas en train de huer était Michael! Nous l'avons voulu sur scène et personne d'autre!

À son crédit, Rihanna continua à jouer toute la chanson, bien qu'elle parût visiblement énervée, quelque chose qui n'était pas sorti de la lecture. Et oui, rétrospectivement, je suis d'accord, c'était injuste de notre part de la huer, ce n'était pas sa faute si elle était positionnée sur le projet de loi et je suis sûr que Michael n'aurait pas approuvé notre héro. Cependant, pour mettre en contexte, nous avons attendu HOURS que les segments ont été re-filmés, les ensembles ont été changés et Lindsay Lohan a continué à baiser. Nous étions convaincus que Michael Jackson allait se produire, pour nous, pour la première fois depuis des années! Et après l'avoir eu sur scène pendant 3 minutes, vous le vouliez de retour et personne ou rien n'allait être assez bon. Nous aurions probablement hué la reine si elle était sortie à ce moment-là. Après la performance de Rihanna, Lindsay Lohan est revenue à la scène pour un autre concert de boos de toute l'arène. Il est sûr de supposer que si elle n'avait pas présenté Michael à la scène à ce moment-là, elle aurait été sacrifiée par la foule affamée de MJ.

Quand Michael a marché sur la scène, les applaudissements ont été tonitruants! Serrant la main à une partie de la chorale, il a pris sa place et a chanté sa phrase "We are the World, nous sommes les enfants". Avec cette ligne terminée, la réponse était si assourdissante qu'il était difficile d'entendre le prochain. Tout autour de moi, les gens pleuraient, hurlaient et applaudissaient hystériquement, c'est comme si je n'avais jamais rien expérimenté et cela s'est reflété de près trois ans plus tard à la conférence de presse This Is It London. S'il y avait un voyou dans un coin reculé de l'arène, ils étaient aussi reconnaissables qu'une goutte d'eau dans la mer Méditerranée! Franchement, il n'y avait pas de honte. Pas pour Michael.

Les conséquences ont vu des fans à l'extérieur, des cris et des chants de "King of Pop" sonnant à l'extérieur de Earls Court, nous étions d'accord pour dire que c'était court, oui, mais Michael était incroyable! À l'heure qui suivit, la plupart étaient à l'extérieur de l'hôtel de Michael où nous l'acclamâmes alors qu'il arrivait à la fenêtre, il avait l'air heureux et sautillait à nos chants et ... Embrassant une femme mystérieuse sur la joue. C'était absolument sauvage!

A 3h du matin nous sommes allés récupérer le papier et ils ont en effet confirmé que Michael était de retour et ont séduit les World Music Awards. Je les ai tous achetés (pour les photos) et j'ai essayé de dormir quelques heures. Awaking à 10h, ce qui n'est pas bon, surtout quand Michael était en ville, il y avait juste assez de temps pour se laver, manger des haricots sur des toasts et se diriger vers l'hôtel. Sur le chemin, nous nous sommes arrêtés dans la boutique pour nous approvisionner et, horrifiés, nous avons vu la couverture des journaux CHANGÉE!

ls ont suggéré que Michael avait déçu les fans au point où nous l'avions hué hors de la scène. Dans les jours qui ont suivi, la presse a raconté que les fans en avaient assez de Michael et que beaucoup ont quitté les prix en signe de protestation. Toutes les fabrications complètes, tous les mensonges.



Deux ans plus tard, j'ai décidé de parler aux World Music Awards et de comprendre ce qui s'est passé. Une chose que j'ai continué à penser était ceci: Il y a un grand escalier scintillant sur lequel les artistes descendaient. Michael arrive d'un rideau avec son chef de sécurité. Ce ne sont pas les actions d'une performance de Michael Jackson. Aussi, quand il marche sur la scène, il semble déjà chanter, bien que rien ne soit entendu. Il s'approche de la chorale, se serre la main et a l'air visiblement perdu, mais le showman ne fait que suivre le courant. J'ai parlé avec deux sources qui ont passé toute la soirée avec Michael au sein de son entourage et ils m'ont dit que Michael avait raison, les performances étaient une rumeur, qu'il n'avait pas accepté de jouer, bien que des porte-parole inutiles aient échoué enregistrer directement. L'histoire raconte que Michael est retourné à l'aile de la scène pour regarder ce qu'il croyait être un hommage à lui, seulement pour être accueilli avec le son d'une foule de 60 000 personnes scandant son nom ayant été présenté par Lindsay Lohan. Michael a l'air confus alors qu'il tend un micro et son manager fait un pas en disant à Michael qu'ils partent et dit aux producteurs de WMA qu'ils vont poursuivre en justice pour ça! On me dit alors que Michael insistait sur le fait que les fans l'appelaient et qu'il ne pouvait pas les décevoir. Pendant ce temps, nous sommes le monde qui joue depuis plus d'une minute avec les fans qui regardent à gauche et à droite, tout le monde se demandant "Où est-il ?, qu'est-ce qui se passe?". Finalement, Michael apparaît de ce rideau de côté et la performance se joue. Je crois comprendre que Michael a été piégé et que les organisateurs lui ont tenu ce point fondamental jusqu'à ce qu'il soit trop tard pour revenir en arrière. Ma source m'a alors dit que Michael faisait rage dans la voiture sur le chemin du retour à son hôtel en demandant continuellement "Pourquoi me feraient-ils ça?"

Tout à coup, tout tombait en place; le fait qu'il est entré du côté de la scène, le fait que la sécurité l'a rejoint sur scène car ils n'avaient évidemment pas prévu cela, le fait que le programme de l'événement a été annulé mais quand il est devenu disponible sur ebay quelques mois plus tard le fait que Michael était si incertain de ce qui se passait, il a marché autour de la scène en se serrant la main et en jetant sa veste dans la foule. Puis, à la fin, vous le voyez demander où il veut sortir. Aussi
Il n'y a pas eu de répétitions car les fans l'ont suivi partout dans les jours qui ont précédé le spectacle.

Mais Michael étant Michael a fait un show, partageant sa voix avec le monde pour la toute dernière fois. Et c'était beau ... et très fort (malgré ce que la presse prétendait après) il sourit à la fin et semblait vraiment heureux de l'adulation qu'il recevait. La foule était un mélange de cris et de larmes. J'étais sur le sol.

Réclamations ultérieures par un auteur d'un «pro» MJ Book offrirait également que Michael était un gâchis avant d'entrer dans la scène, dans une balle sur le sol en face de Beyoncé, pleurer et délirer, cela a également été qualifié de «détritus absolu» par ceux J'ai parlé à qui était avec Michael. Ils m'ont informé qu'il était un peu énervé parce qu'il était constamment appelé à accepter ses récompenses et chaque fois que lui et son entourage arrivaient sur scène, on leur disait qu'ils n'étaient pas encore prêts pour lui et qu'il allait devoir retourner au dressing. chambre, mais il n'y avait pas de larmes, pas de couchage sur le sol et absolument pas de médicaments!

Naturellement, étant un fan de Michael, il ne faut pas un expert pour établir un mensonge de la vérité, mais c'est la première fois que l'on voit et expérimente de première main combien les médias sont prêts à fabriquer pour satisfaire leur propre agenda. C'était extrêmement pénible pour tous les participants. C'était le retour de Michael sur la scène européenne pour la première fois depuis le procès et depuis les Britanniques en 1996 où les choses étaient aussi malheureuses pour lui. Suggérer que nous le huerions était un coup bas, surtout à cause de la réponse réelle qu'il a reçue. Évidemment, la lecture de la télévision a été éditée au-delà de toute croyance Ils ont complètement overdubbed tous les chants 'Michael Michael' pour chaque artiste et ont sorti les boos pour Rihanna, mais une chose qu'ils ne pouvaient pas changer était les images des fans pleurant, hurlant et souriant.

Ce qui est le plus énervant, c'est que, comme d'habitude, personne n'a été tenu pour responsable des fausses rumeurs, les journalistes n'ont pas été obligés de rétracter leur histoire et ainsi de citer Billie Jean ... "le mensonge devient la vérité" et malheureusement , il est généralement resté comme ça. Mais alors que nous continuons à renforcer et honorer l'héritage de Michael, il est important de remettre les pendules à l'heure et où nous pouvons. J'espère que pour cette question, on peut maintenant dire qu'aux fins de la connaissance, ce dossier a été bel et bien redressé.

Pez Jax

Source: MJVibe.com


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Steve Jobs n'a écouté que Billie Jean lors des séances photo

Message par Eddith le Jeu 23 Nov 2017 - 11:10





Tout le monde connaît Steve Jobs, mais peu nous savions que l'homme était en train d'écouter "Billie Jean" de Michael Jackson pour ses photos. Et "Billie Jean" seulement!

Le fait est venu d'Andy Cunningham, qui était le publiciste de Jobs à l'époque.

Steve Jobs était un vrai fan de la presse d'affaires de haut niveau.

Il aimait donc Fortune, Forbes, le Wall Street Journal, le New York Times, le Businessweek, le Time Magazine, et bien sûr les grands événements télévisuels dont il était un grand fan, même s'il n'était pas très bon devant une caméra.

Travailler avec lui était donc un défi pour le préparer à ces interviews, il était très sensible aux photos, donc on ne pouvait pas prendre trop de temps avec une photo.

Ça devait être rapide,  et il devait aimer le photographe.

Et s'il n'aimait pas le photographe, ils ont été quasiment renvoyés de la salle et nous avons dû réintégrer un autre photographe

.Je me souviens d'une fois, en particulier, nous étions dans une chambre d'hôtel à New York au Carlyle Hotel.

Après avoir passé la moitié de la nuit à réaménager les meubles et à apporter un piano et à apporter toutes sortes de fleurs spéciales et de nourriture spéciale, je crois que c'était le magazine Fortune qui faisait une séance photo avec lui et il voulait écouter Michael Jackson alors que cette séance photo se passait.

Nous avions donc un vieux lecteur de cassettes parce que c'était les années 80 après tout, et pendant une seule chanson il se comportait réellement et c'était "Billie Jean".



Donc, chaque fois qu'il était censé poser pour la caméra, il voulait entendre la chanson "Billie Jean", donc je devais appuyer sur le bouton et nous entendions "Billie Jean" et il se comportait et il posait et il ferait une grande performance pour le photographe et dès que la chanson serait finie, il serait de retour grognant et grimaçant et ne faisant rien de ce qu'on lui avait dit de faire.

J'ai donc dû rembobiner, rembobiner, revenir en arrière, revenir au début de la chanson et il se comporterait à nouveau. Et c'est ainsi que nous avons passé environ une heure et demie.

Nous ne saurons malheureusement jamais la raison de cela, mais peut-être que Steve a été inspiré par le plus grand artiste du monde pour livrer un bon travail!


MJVibe


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

A.B.C ..... N.B.A

Message par Eddith le Sam 23 Déc 2017 - 12:14



Le site NBA.com vient de diffuser une vidéo dans laquelle deux basketteurs de légende, Magic Johnson et Isiah Thomas ont parlé de l’influence de Michael Jackson dans leurs vies. Retour sur ce dialogue.

I. Thomas a raconté : « Nous avons été en tournée avec les Jackson, allant de villes en villes, connaissant chaque chanson, quand ils étaient sur scène et en dehors » avant de s’adresser à Johnson et d’ajouter « mais tu sais, les regarder sur scène , je ne sais pas si ce fut la même chose pour toi, je dirais juste l’effet que cela m’a fait, voir leur impact sur l’auditoire, la connexion qu’ils établissaient avec le public, cela m’a fait réaliser qu’il y avait un plus grand endroit où aller que de jouer au basketball. »
Les deux sportifs ont convenu alors que l’impact d’un artiste devant des stades de 50 000 spectateurs voire plus pour certains shows était assez incroyable.
Magic Johnson a pour sa part précisé : « Il n’y a personne comme Michael Jackson (…) Michael aimait être sur scène pour les gens. Il était un perfectionniste. Toi comme moi, il nous a fait devenir des perfectionnistes. Regarder Michael Jackson au travail, nous a fait travailler plus dur pour devenir « grand ». Parce que Michael Jackson était « grand ». »

Magic Johnson_Isiah ThomasJohnson et Thomas se sont souvenus que lors de répétitions, alors qu’ils trouvaient que ça sonnait super, Michael s’arrêtait pour dire « non, ce n’est pas assez bien ! » , donnant ensuite des consignes à ses collaborateurs genre « Non tu n’y est pas tout à fait ».

Johnson a évoqué que [MJ] disait à ses musiciens comment il voulait qu’ils jouent et que c’est quelque chose qui l’a « soufflé » car comme l’a précisé Thomas « Il pouvait vocaliser chaque instrument ».

Magic Johnson a confié qu’à travers ces moments il a retenu une chose de MJ qui l’a inspirée dans sa carrière sportive : « Cet homme était un perfectionniste du détail (…) alors en tant que basketteur ça m’a fait porter attention à tous les détails, à pratiquer de la bonne façon. »
Pour Johnson, cette manière de faire était essentielle pour gagner, connaître le succès puis conquérir les applaudissements et la folie des supporteurs. Car comme le lui a fait remarquer Isiah Thomas, Johnson était lui aussi arrivé à créer ce lien passionnel avec ses fans, ici des Lakers.








Sources : NBA.com / MJLegend


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Franz Harary et Michael ....

Message par Eddith le Dim 14 Jan 2018 - 13:00



Ancienne photo privée publiée par l’illusionniste Franz Harary.
(merci Carine)

« C'est une des rares photos que j'ai prises avec Michael Jackson pendant nos 26 ans d'amitié.

C'est dans l'atelier d'illusion de John Gaughan qu'il a testé un effet de lévitation pour sa tournée Victory Tour de 1984.

Nous avons répété pendant des semaines sur une scène de Los Angeles.

Quand nous sommes arrivés à Kansas City pour premier show, des vents violents soufflaient dans le stade en faisant voler Michael sauvagement hors de contrôle.
J'ai vu une armée de dirigeants de la compagnie de disques avoir tous une crise cardiaque simultanée et j’ai supposé que ce moment serait le début et la fin de ma carrière. »

Pour rappel, Franz Harary a travaillé avec Michael pendant 26 ans pour ses différentes spectacles.

Il avait confié que Michael était à l’origine de sa carrière, aujourd’hui mondiale, et qu’il lui était reconnaissant à jamais pour cela.

« En 1984, Michael Jackson annonça qu’il allait faire une tournée de concert : le Victory Tour.

Je voulais faire partie de l’équipe. Je l’adorais. Je lui ai envoyé une cassette vidéo où je faisais apparaître une voiture dans un parking vide.
C’est un principe que j’avais inventé quand j’avais 16 ans et je l’utilise encore aujourd’hui.
Il a vu la vidéo et quelques jours après j’étais dans un avion en direction de Los Angeles pour rencontrer mon idole ! »

« Michael et moi sommes devenus rapidement amis. Nous avions environ le même âge, nous avons passé beaucoup de temps ensemble.
Il aimait la magie. J’ai créé des effets magiques pour chacun de ses spectacles ainsi que dans sa maison de Neverland Ranch où il y a un tas de trucs et des illusions partout.

Au cours de ces vingt-six ans de collaboration, nous avons créé un grand nombre de nouveaux tours ensemble.

Mais le plus grand tournant de ma carrière eu lieu en 1987, lorsque que Michael m’a dit, « Tu créé toute cette magie pour moi, mais ne veux-tu pas la créer pour toi ? »

J’ai donc écouté Michael et je me suis mis à apprendre absolument tout de ce métier et bien plus encore : l’éclairage, le son, la vidéo, la danse, la mise en scène, etc.

J’ai appliqué cette « philosophie de production » pour créer mon propre spectacle aux allures de concert de rock. »

« Avec Michael, j’avais fait de mon mieux pour créer un nouveau genre de magie.

Bien sûr, il y a de cela 26 ans, et depuis, tout le monde a adopté à peu près le même style.

Rétrospectivement, Michael m’a donné la plus grande opportunité et c’est lui qui m’a appris le plus.

Étonnamment, la chose la plus importante que j’ai apprise n’a rien à voir avec la magie.

Il m’a dit : « Franz, quoi que tu fasses, faits-le différemment et mieux que quiconque. Ne cesse jamais d’atteindre l’excellence. »

Aujourd’hui, je vis encore par cette maxime. »

http://www.artefake.com/Franz-HARARY.html

http://franzharary.com/


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Révélation Il y a 35 ans, Prince aurait tenté de tuer Michael Jackson

Message par Eddith le Ven 2 Fév 2018 - 16:13



Les deux stars ne se sont jamais vraiment appréciées. Le producteur Quincy Jones en témoigne pour le magazine GQ.


Cela n'a jamais été le grand amour entre les deux chanteurs, mais on ne pensait pas à ce point.
Dans l'édition américaine du magazine GQ, Quincy Jones, célèbre producteur, a révélé des détails sur leur inimitié.
L'homme aux 27 Grammy Awards s'est tout particulièrement attardé sur une anecdote forte, voire quand même un peu choquante.
Tout s'est déroulé le 20 août 1983.



A l'époque, les deux stars de la musique sont au concert de James Brown en guest star.
Tous deux sont à ce moment-là au sommet de leur carrière.

Sauf qu'il en est un qui, en tout cas ce soir-là, a fait une meilleure prestation que l'autre.

En effet, Quincy Jones raconte que la star de la pop avait fait une apparition très remarquée, tout en chanson et en moon walk, comme à son habitude.

« Il a presque chuté dans le public en voulant abaisser une immense lumière »

Ce qui n'a pas nécessairement été le cas de Prince, qui, cette fois-là, n'a pas autant ébloui que Michael Jackson le public.

Le célèbre producteur américain raconte alors : « Après un retard, Prince est monté sur scène, il a pris sa guitare, a joué un peu, puis il a enlevé sa chemise.

Il a fait quelques pitreries au micro, il a dansé un peu et il a presque chuté dans le public en voulant abaisser une immense lumière », détaille t-il. Jusque là, rien de grave puisqu'à moins d'être surhumain, tout le monde a le droit de se tromper.

Mais visiblement pas quand on s'appelle Prince Rogers Nelson.

Car il avait pour ambition d'oublier cette mésaventure.

Ce que n'avait pas nécessairement envisagé Michael Jackson qui avait des traces de sa prestation scénique. « Prince a dit à Michael qu'il le tuerait s'il montrait les images à quelqu'un ».

Après coup, Quincy Jones a également avoué que tout cela avait été monté par Michael Jackson.

Il avait en effet suggéré à James Brown de faire monter Prince sur scène. « Je le défie de me succéder », aurait-il lancé à l'inventeur du funk

. Et l'histoire ne s'est pas arrêtée là. « Prince a attendu dans sa limousine pour essayer de le renverser, lui, sa sœur La Toya et sa mère.

Michael m'a dit que c'était son intention »...


Espérons qu'au paradis tout se passe mieux :) RIP


VSD


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc...

Message par Rosaimée le Mer 14 Fév 2018 - 18:02

Pour ma part, ce que raconte Quincy Jones n'est pas crédible. Il ne cesse de sortir du négatif, constamment, sans relâche. Il s'acharne vraiment. Et je ne sais pas si tout ce qu'on lui fait dire sur lui-même est vrai, je sais que les journalistes en mettent et en rajoutent souvent, mais ça ne l'aide pas non plus.

_________________

avatar
Rosaimée
Modérateur

Féminin Balance Messages : 8411
Age : 63
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc...

Message par Eddith le Jeu 15 Fév 2018 - 9:58

Il veut sans doute revenir devant les caméras et quoi de mieux que des mensonges croustillants ?


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

La sœur «secrète» de Michael Jackson raconte comment elle a été snobée par le King of Pop quand ils se sont finalement rencontrés après avoir été «cachée pendant des années» parce qu'elle était «l'enfant bâtard» du patriarche Joe

Message par Eddith le Jeu 15 Fév 2018 - 13:54






La demi-sœur secrète de Michael Jackson, Joh'Vonnie Jackson, a grandi à huit kilomètres de la famille Jackson, mais son père, Joe Jackson, l'a tenue à l'écart de ses célèbres frères et soeurs. Elle parle exclusivement à DailyMailTV de grandir en dehors de sa famille et de ce que c'était de rencontrer le King of Pop. Elle prétend qu'elle aurait pu sauver sa vie.

La demi-soeur de Michael Jackson a révélé comment elle a été rejetée par la famille Jackson pendant la plus grande partie de sa vie et humiliée par le King of Pop.

Dans une interview exclusive avec DailyMailTV, Joh'Vonnie Jackson, dont la mère était une amante secrète du patriarche de la famille Jackson, Joe, raconte son chagrin d'être traitée comme un outsider par le célèbre clan.

Et révélant les détails de son nouveau livre "Bastard Child", elle prétend qu'elle a été mentalement torturée par ses frères et soeurs plus âgés et cruellement snobée lors de concerts de musique et d'événements familiaux.

Joh'Vonnie - né le lendemain du 16e anniversaire de Michael Jackson - est le fruit d'une liaison de 25 ans entre Joe Jackson et sa mère, Cheryle Terrell.

Elle est toujours proche de son père et à son crédit, il a essayé de l'intégrer dans la vie de famille Jackson.

Mais malgré ses meilleurs efforts, Joh'Vonnie, 43 ans, a dû faire face à des années de rejet de la part de ceux qu'elle souhaitait approcher.

J'étais très conscient que j'étais dans la famille Jackson en grandissant, je les ai vus à la télé, j'ai écouté leur musique », explique-t-elle.

Mais j'étais caché, gardé secret pendant des années, incapable de faire partie de cette famille. C'était blessant.

Finalement, la fille secrète de Joe Jackson a été révélée au reste de la famille, mais les Jackson ne l'ont pas acceptée.

«J'ai rencontré chacun d'entre eux, mais pour une raison quelconque, il y a toujours eu quelque chose qui les empêchait de m'accepter, d'être près de moi», explique Joh'Vonnie.

«Bien sûr, quand j'étais autour d'eux, il y avait un spectacle d'amour, mais une fois que j'étais parti il ​​n'y avait pas d'appels téléphoniques pour savoir comment je vais ou comment ma fille fait, c'est bouleversant, vraiment blessant et je me sens toujours rejeté.

«Même quand ma mère est décédée en 2014, la première personne qui m'a appelé était leur mère Katherine, la seule sœur à appeler était Rebbie, elle est la seule à s'en soucier vraiment.

"Plus tard, j'ai dit à mon frère Jermaine," ma mère est morte ", il a commencé à bégayer et a dit," J'allais appeler. " C'était un appel de réveil, il m'a fait savoir ma position dans la famille. En ce qui me concerne, ils peuvent tous m'embrasser un **.

Étonnamment, le coin entre Joh'Vonnie et le reste de la famille a grandi si loin de son enfance qu'elle n'a pas rencontré son grand frère Michael jusqu'à l'âge de 29 ans.

Ils se sont rencontrés en 2003 au ranch de Michael's Neverland où l'ensemble du clan Jackson avait convergé pour une réunion de famille.

Mais alors qu'elle se tenait devant son frère superstar, son enthousiasme a été arraché par le comportement froid et sans émotion de Michael

«Ce fut un grand moment pour moi, se souvient Joh'Vonnie, ses yeux se rétrécissant.

«Mais Michael me regardait et semblait froid et distant, il a juste dit bonjour et puis il a vu ma fille Yasmine, et il était simplement fasciné par elle, dans la crainte.

Il a dit "Salut Jasmine" et j'ai dit: "Non, Michael, elle s'appelle Yasmine avec un Y", j'ai dû le corriger.

Il a dit "d'accord, Yasmine avec un Y", et puis c'était tout.

«Il n'a jamais reconnu que j'étais sa sœur, il n'y avait ni câlin ni baiser, pas même une poignée de main, pas de contact physique du tout.

'Je voulais l'embrasser, je pensais qu'il voudrait aller quelque part tranquille et s'asseoir et parler avec moi et me poser des questions sur ma vie et apprendre à me connaître un peu mieux.

C'était très blessant, il ne s'intéressait pas du tout.

Le chagrin de Joh'Vonnie a été aggravé par l'intérêt continu de Michael pour sa nièce de huit ans.

«Avec ma fille, il était totalement différent, elle a eu des câlins et des baisers, tout ce que je n'ai pas eu, je suis assez femme pour admettre que j'étais jalouse.

«Nous nous sommes rencontrés à l'extérieur du cinéma, il y avait beaucoup de monde là-bas.

Je n'ai jamais eu l'occasion de parler à Michael correctement.

«À l'époque, c'était très blessant, encore une fois, il y avait ce thème que je me sentais exclu.

Joh'Vonnie est restée avec sa cousine dans un hôtel de Santa Barbara, en Californie, cette nuit plutôt que sur le vaste ranch de 2700 acres.

Elle est revenue à Neverland le jour suivant avec un espoir renouvelé de réaliser une percée avec son frère aîné.

«Je n'ai pas vu Michael toute la journée, il était dans la maison principale», a-t-elle dit.

Yasmine et Paris [la fille de Michael] étaient en train de jouer pendant des heures, elle jouait avec sa petite cousine, Paris est une fille si douce.

J'étais assis avec le reste de la famille. Jermaine et Rebbie ont parlé avec moi pendant un moment.

«Aucun de mes autres frères et sœurs ne m'a pourtant beaucoup reconnu.

Michael ne s'est jamais efforcé de parler avec elle et Joh'Vonnie et Yasmine, laissés sans un au revoir.

Pour la mère célibataire, le camouflet est venu comme un énorme coup.

Pire encore, pendant des années, les brutes de l'école avaient raillé Joh'Vonnie parce qu'elle était la sœur de Michael Jackson.

Pourtant, en réalité, il a refusé d'avoir quelque chose à voir avec elle.

«Je me suis fait battre tous les jours parce que j'étais Joh'Vonnie Jackson.

«J'ai eu l'enfance la plus difficile, elle était aussi bleue que celle de Michael et tout aussi bleue que mes autres frères et soeurs, et ensuite grandir et ils ne veulent rien avoir à faire avec moi.

«Je suis tellement irrité avec mes parents parce que je n'ai pas demandé à être ici.

Les initiés Jackson prétendent que la faille entre les deux était principalement due à la dévotion de Joe à Joh'Vonnie.

Michael détestait le fait que Joe la favorisait pour le reste de ses frères et soeurs.

Joh'Vonnie et sa mère vivaient à cinq miles de la maison de Jackson et Joe visitait la plupart des jours, prodiguant des cadeaux à Joh'Vonnie.

Cela a été aggravé lorsque les parents de Michael ont fini par vivre une vie séparée et Joh'Vonnie, alors dans la vingtaine, a déménagé avec Joe à Las Vegas et a travaillé comme bagagiste à l'aéroport.

Pour Michael, c'était troublant, et encore alimenté la faille.
Dans son nouveau livre Bastard Child, elle décrit être mentalement torturée par ses frères et sœurs plus âgés et cruellement bâillonnée à des concerts de musique et à des événements familiaux

Joh'Vonnie a essayé de parler avec son frère au téléphone en 1999.
Katherine était à la maison de Vegas avec Joe quand Michael a appelé pour parler avec sa mère.

Alors que la conversation s'achevait, Joh'Vonnie se leva et demanda à parler à son frère.

«J'avais ramé avec Joseph et lui demandais pourquoi papa était si méchant, il m'a dit de ne pas laisser Joseph me contrarier et j'ai dit:« D'accord, mais Michael ne m'oublie pas, appelle-moi.

Je pensais qu'il était gentil, mais je n'ai jamais entendu parler de lui après ça jusqu'à ce que nous nous rencontrions à Neverland.

Au fil des années, Joh'Vonnie a essayé d'atteindre ses huit frères et soeurs - Janet, LaToya, Jackie, Tito, Jermaine, Marlon, Randy et Rebbie - mais la seule avec qui elle a vraiment tissé des liens est la grande sœur Rebbie.

"Rebbie a été très cohérente avec les conseils et l'amour", a-t-elle déclaré.

«Vous pouvez entrer chez elle et ressentir l'amour, elle est si gentille, elle et moi sommes très, très proches. Mes autres soeurs pas tellement.

«J'ai rencontré Janet quand j'avais 15 ans, je l'ai vue une fois et il était clair qu'elle ne voulait jamais avoir de relation avec moi, je ne pourrais jamais vraiment comprendre pourquoi.

Elle me dévisageait, m'arrêtait et, dès qu'elle m'entendait appeler papa de Joseph, elle s'éloignait, me tournait le dos et ne me parlait plus jamais.

Joh'Vonnie était fière de sa célèbre grande sœur et se souvient d'avoir assisté à des dizaines de concerts de Janet et Michael.

«Grâce à papa, j'aurais des billets pour tous les concerts», a-t-elle dit.

"J'ai été étonné du talent de Michael, je me souviens avoir pensé en tant que petite fille," il m'a regardé, il m'a vu. "

«J'allais parfois les voir sur scène mais je n'arrivais jamais à leur parler, tu ne pouvais pas m'en approcher, c'était frustrant.

«Je n'avais pas non plus accès aux numéros de téléphone, je ne voulais pas passer par les affaires de mon père et ce n'était pas vraiment quelque chose dont on parlait.

Au fil des ans, Joh'Vonnie a eu diverses rencontres avec certains des autres frères et soeurs.

Elle dit qu'elle a toujours le plus regardé Tito, mais même il a fait peu d'efforts avec elle.

Joh'Vonnie a dit de la faille familiale: «C'est ce que c'est, j'aime mes frères et sœurs quoi qu'ils fassent, ce qu'on dit d'eux, comment ils agissent, peu importe, c'est inconditionnel pour moi.

«La porte est toujours ouverte et mon téléphone est toujours là, ils peuvent toujours m'appeler s'ils ont besoin de moi pour quelque chose.

Mais je ne pense pas que cela soit étendu pour moi. Je me sens rejetée par certains membres de la famille.

Fait inhabituel Joh'Vonnie n'est pas étranger à la maison de la famille Jackson à Encino, ayant été avec Joe plusieurs fois.

Elle est également en termes étonnamment amicaux avec la matriarche Katherine Jackson et appelle même sa «mère» comme ses frères et sœurs.

Katherine connaissait l'affaire de Joe qui a commencé au début des années 1970, mais son dévouement à la foi du Témoin de Jéhovah l'a conduite à lui pardonner et à accepter Joh'Vonnie.

Mais pour ses frères et sœurs, l'acceptation n'est pas si facile.

«Je ferais du shopping dans un magasin d'appartements et je verrais LaToya, mais je ne pouvais pas aller lui parler parce que je ne pensais pas qu'elle voulait me parler.

Je n'ai pas demandé à être comme ça, je n'ai pas demandé tous ces ennuis, je n'ai pas demandé à être traité de cette façon.

Dans le livre de LaToya, «Grandir dans la famille Jackson», la chanteuse a écrit que sa mère Katherine avait qualifié Joh'Vonnie d '«enfant bâtard» - le titre du propre livre de Joh'Vonnie.

Elle a expliqué: «C'est comme ça que LaToya est, elle aime juste créer du drame, elle me mettait en échec, elle voulait en fin de compte que je n'aime pas sa mère et qu'ils soient des problèmes.

Je me suis accroché à ça et puis j'ai rencontré Katherine et je ne pouvais même pas la voir dire quelque chose comme ça à propos de moi.

"Elle était vraiment gentille avec moi, je pense qu'elle était très blessée au moment de l'affaire, c'est tout à fait compréhensible.

«Aucune femme n'aime que son mari la trompe et produise un enfant, c'était probablement déchirant.

Mais tu sais qu'elle était sortie de là, elle m'a laissé vivre chez elle, moi et ma fille, nous n'avions pas à payer de loyer.

«J'ai travaillé pour subvenir aux besoins de ma fille et j'ai pris soin d'elle quand elle n'était pas là.

"Nous avons cuisiné ensemble et avons eu de bonnes conversations."

Pour Joh'Vonnie, elle souhaite que le reste de la famille puisse sortir une feuille du livre de 'Mère'.

À part Rebbie et Tito, elle ne se sent pas à l'aise dans la présence de son autre frère.
Je ne suis pas intéressé à en avoir pour le dîner de Noël, en cuisinant des gâteaux au chocolat allemands pour n'importe qui, ou n'importe quel cordonnier aux pêches, Jermaine aime que je fasse ça pour lui, je ne suis même pas ... non Je vais bien.'

Joh'Vonnie travaille dans l'industrie du temps partagé et vit à Las Vegas avec sa fille de 23 ans, Yasmine, qui étudie pour devenir infirmière. Elle vit à quelques kilomètres de son père Joe, 88 ans, et le voit au moins une fois par semaine.

Au cours des dernières années, elle a fait une transformation stupéfiante perte de poids ayant chuté de £ 320 à £ 180 et est de retour à son meilleur.

Son grand regret, cependant, est qu'elle n'a jamais été en mesure de former une relation de sens avec le grand frère Michael Jackson avant de mourir d'intoxication aiguë à la drogue le 25 juin 2009.

«Je pleure une relation qui n'a jamais commencé, c'est ce qui m'attriste», dit-elle.

«Parce qu'il y a peut-être une grande chance que j'aie pu faire la différence, je ne suis pas d'accord, non, tu ne fais pas ça aujourd'hui Michael. J'aurais pu faire une différence et arrêter certaines des choses qu'il faisait pour lui-même

Je ne suis pas intéressé à en avoir pour le dîner de Noël, en cuisinant des gâteaux au chocolat allemands pour n'importe qui, ou n'importe quel cordonnier aux pêches, Jermaine aime que je fasse ça pour lui, je ne suis même pas ... non Je vais bien.'

Joh'Vonnie travaille dans l'industrie du temps partagé et vit à Las Vegas avec sa fille de 23 ans, Yasmine, qui étudie pour devenir infirmière. Elle vit à quelques kilomètres de son père Joe, 88 ans, et le voit au moins une fois par semaine.

Au cours des dernières années, elle a fait une transformation stupéfiante perte de poids ayant chuté de £ 320 à £ 180 et est de retour à son meilleur.

Son grand regret, cependant, est qu'elle n'a jamais été en mesure de former une relation de sens avec le grand frère Michael Jackson avant de mourir d'intoxication aiguë à la drogue le 25 juin 2009.

«Je pleure une relation qui n'a jamais commencé, c'est ce qui m'attriste», dit-elle.

«Parce qu'il y a peut-être une grande chance que j'aie pu faire la différence, je ne suis pas d'accord, non, tu ne fais pas ça aujourd'hui Michael. J'aurais pu faire une différence et arrêter certaines des choses qu'il faisait pour lui-même.

.«Tant de gens ont ces hypothèses sur ce qui se passait avec moi, je suis si mal compris, tout le monde dit que je veux juste être célèbre et toutes ces autres choses qui ne sont absolument pas vraies, le reste de la famille doit leur dire sur tout, pourquoi n'aurais-je pas le droit de dire à quoi ressemble ma vie et d'en être honnête et authentique?

Le livre de Joh'Vonnie 'Bastard Child' est disponible sur commande auprès d'Amazon


MailOnline


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc...

Message par Rosaimée le Ven 16 Fév 2018 - 5:15

Ouf hein! Bien sûr que c'est une grande blessure de savoir que leur mère Katherine ait eu à subir çà. C'est vraiment difficile! Alors, la nature humaine, ça ne se contrôle pas comme on veut. Pardonner, accueillir...Katherine est une sainte, elle l'a accepté, mais pour ses enfants, je comprends que c'était quelque chose de gros à surmonter. De plus, la relation de Joe avec ses enfants n'est pas simple non plus.Ça a pu être différent pour Rebbie que pour les garçons et les plus jeunes soeurs. Alors, une enfant illégitime dont il se préoccupe beaucoup, eux qui ont y ont plutôt goûté avec lui, en plus de voir leur mère trompée! Ce n'est pas évident tout çà. Je comprends son désarroi à elle, mais je comprends que la plupart des enfants Jackson ait eu de grosses réactions. En tous cas, je ne veux pas être méchante, mais un livre sur les Jackson, c'est quand même payant.

_________________

avatar
Rosaimée
Modérateur

Féminin Balance Messages : 8411
Age : 63
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 20 sur 21 Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum