Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc...

Page 21 sur 21 Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21

Aller en bas

Re: Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc...

Message par Eddith le Ven 16 Fév 2018 - 11:13

C'est sûr elle profite du nom mais bon ils le font tous, sans lui la famille n'aurait pas duré longtemps mais personne ne l'égale.  Janet  n'est pas mal dans son genre.
Michael adorait sa mère et sa réaction est normale sa demi-soeur n'y était pour rien c'est une victime elle aussi des libertés de Joseph.


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc...

Message par Rosaimée le Mer 21 Fév 2018 - 6:21

Oui, c'est un fait que tous en profitent. Par contre, je crois que les frères Jackson ont leur propre carrière aussi, ils sont allés loin oui, grâce à Michael, sûrement, mais ça s'est fait, et ils ont fait carrière aussi. Ça leur a profité bien sûr, ça leur profite encore aussi, mais je trouve que c'est normal, car ça leur appartient aussi. Beaucoup de gens ont aimé et aiment encore les frères de Michael comme artistes, et certains, davantage que Michael. Et Michael a d'abord été connu parce qu'ils étaient tous ensemble, même s'il était "le phénomène génial" dans ce groupe. On ne pourra jamais changer çà. Ces gars là ont connu une vie d'artistes, c'est leur vie depuis l'enfance, ils continuent. Janet est une bonne artiste oui, pour ceux qui aiment ce genre.

Oui, comme tu dis, leur demie-soeur est une victime. Et les enfants Jackson aussi, alors une victime réagit comme elle peut, selon ses blessures et le contexte. Elle, avait besoin d'amour, et eux, avaient besoin d'oublier ce que leur père avait fait à leur mère qu'ils adoraient. Pas évident. C'est complexe. bon

_________________

avatar
Rosaimée
Modérateur

Féminin Balance Messages : 8411
Age : 63
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Révélation sur Sonic 3

Message par Eddith le Ven 23 Fév 2018 - 11:10



L’une des questions qui taraude les fans depuis de nombreuses années est celle du degré d’implication de Michael Jackson dans la réalisation de la musique du jeu vidéo “Sonic 3″. A l’occasion de la publication de l’ouvrage “The Untold History of Japanese Game Developers”, John Szczepaniak a mis en ligne un fichier audio de l’interview de Naoto Ohshima, qui a fait partie de la Sonic Team.

Extrait :

John Szczepaniak: M. Youji Ishii a dit que vous aviez une histoire incroyable concernant Michael Jackson et la musique de Sonic the Hedgehog 3…

Naoto Ohshima: Michael Jackson a eu la gentillesse de faire de la musique pour le jeu vidéo. Il nous a envoyé une cassette démo et nous nous sommes tous rassemblés pour l’écouter. Et c’était de la musique, mais … Michael Jackson avait tout fait avec sa bouche. [Oshima fredonne un rythme] C’était comme ça, mais couche après couche, complété avec des oohs et des aahs, une piste de batterie, des trompettes simulées – tout simplement fredonnées par Michael Jackson. Et bien sûr son emblématique “Wow!”. Un enregistrement multipiste dans lequel chaque morceau a été fredonné par Michael Jackson – nous ne pouvions pas le croire. En fin de compte, en raison de divers incidents qui ont eu lieu, nous n’avons pas pu utiliser les chansons de Michael Jackson. Mais Sega possède probablement encore cette cassette fantôme de Michael Jackson!

John Szczepaniak: Y-a-t-il eu un prototype fonctionnel avec sa “musique vocale” ?

Naoto Ohshima: Je ne sais pas. Mais même s’il y en avait, je pense que ce serait bien pâle en comparaison de la valeur d’une cassette inédite de Michael Jackson faisant des enregistrements a cappella.”



MJ était bien à l’origine d’une première piste de travail pour la musique de Sonic 3 et il l’avait personnellement réalisée avec la technique du beatboxing…

L’ombre de MJ planait déjà sur ce jeu comme l’avait rappelé Naoto Ohshima en mars 2017 en confiant que les fameuses chaussures de Sonic avaient été inspirées par les boots de MJ. [cf. News du 29/03/2017]



Sources : John Szczepaniak / MJJ Top News / MJLegend


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Michael Jackson voulait jouer le fantôme, dit Andrew Lloyd Webber

Message par Eddith le Mer 7 Mar 2018 - 16:51



Michael Jackson aurait-il pu jouer au Phantom? Dans une interview avec Rolling Stone, Andrew Lloyd Webber dit que le défunt chanteur a jeté un coup d'œil sur le rôle au début du Phantom of the Opera.

Unmasked, le nouveau mémoire du compositeur, présente une photo de Michael Jackson dans les coulisses de Starlight Express dans les années 1980.

Selon Lloyd Webber, Michael Jackson était un fan de Phantom et a exprimé son intérêt pour s'impliquer dans une version filmée de l'émission, peut-être attachée au rôle titre:

"Cela aurait été incroyable, mais nous n'étions pas prêts", Lloyd Webber dit dans l'interview. "Phantom était seulement dans sa première année à Broadway."

Le Fantôme de l'Opéra est depuis longtemps le spectacle le plus ancien de l'histoire de Broadway, célébrant récemment sa 30ème année au Théâtre Majestic.

En plus de son travail sur Phantom of the Opera, Lloyd Webber parle d'Evita, qui travaille sur ses spectacles désormais emblématiques et qui écrit de la musique pour les légendes de la scène dans Unmasked.

Son corps de théâtre comprend des comédies musicales telles que Sunset Boulevard, Cats et l'école de rock actuelle.

Lisez l'interview complète de Rolling Stone dans les mémoires de Lloyd Webber ici.

SOURCE: Broadway World


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Lionel Richie avait peur des animaux de Michael Jackson

Message par Eddith le Dim 18 Mar 2018 - 11:57



Le chanteur Lionel Richie a passé un certain temps au domicile de Michael Jackson, notamment au moment d’écrire l’hymne We Are The World.

Mais l’interprète de All Night Long a été troublé en faisant la connaissance des nombreux animaux qui peuplaient la propriété du roi de la pop en Californie.

« Michael aimait collectionner les animaux.

Alors qu’on écrivait la chanson, on mangeait en bas, et ce chien hystérique est venu aboyer… Puis on a entendu, "Tais-toi, tais-toi !" », a déclaré Lionel Richie lors d’un entretien télévisuel relayé par MusicNews.


L’oiseau se dispute avec le chien

Lionel Richie a alors demandé à Michael Jackson ce qu’il se passait. « C’est l’oiseau.

C’est l’oiseau qui est en train de se disputer avec le chien », lui répond ce dernier.

En effet, un oiseau qui connaissait quelques rudiments d’anglais se tenait dans la cuisine.

Plus tard, Lionel Richie est allongé sur le sol en train de travailler sur les paroles. Soudain, quelque chose a bougé à l’extrémité de son champ de vision.

« Je regarde derrière et il y a un python albinos, et il me dit, "Le voilà Lionel, on l’a trouvé.

On savait qu’il était dans la chambre quelque part Lionel, mais on n’était pas sûr.

Il veut venir jouer avec toi" », a-t-il raconté.

Comme on s’en doute, Lionel Richie a repoussé l’invitation du saurien par un cri d’effroi !


20minutes


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Interview d'un photographe de Michael Jackson, Thriller, à l'occasion de la sortie vidéo de l'album Thriller de King of Pop

Message par Eddith le Mer 28 Mar 2018 - 11:33



Fan Club Art Gallery, une galerie d'art spécialisée dans les peintures et tirages en édition limitée pour les fans de célébrités du divertissement, a le plaisir d'annoncer le lancement d'un nouveau DVD commémorant le 35e anniversaire de l'album "Thriller" de Michael Jackson. Le nouveau DVD, intitulé «Thriller» - L'interview: mes souvenirs du roi de la pop, Michael Jackson », est un regard rétrospectif sur la création de la pochette de l'album Thriller du photographe et peintre Dick Zimmerman. L'entrevue DVD, qui comprend un livret d'art contenant des peintures de Michael de Dick, peut être acheté à Fan Club Art Gallery et un aperçu gratuit de la vidéo peut être vu à une page d'offre Fan Gallery Art Gallery.

Le projet a commencé comme un moyen de reconnaître l'anniversaire de la libération de Thriller à la fin de l'année 1982 et son impact massif jusqu'en 1983 jusqu'à ce jour. "La nature commémorative de cette interview, en tant que célébration des accomplissements de 35 ans de Michael avec" Thriller ", a été un plaisir spécial pour moi", a déclaré M. Zimmerman. «J'ai été honoré de photographier Michael pour Thriller et de participer à la création de la pochette de l'album. De même, j'ai apprécié la chance de partager mes souvenirs de ces moments. "

L'interview DVD avec Dick Zimmerman fournit un regard honnête et révélateur sur le processus artistique qui a mené à la création de la photo emblématique de Michael Jackson dans le costume blanc pour la couverture de l'album. Il détaille comment Dick et Michael se sont réunis pour la session photo Thriller et a fini par créer une image de la jeune star pour la couverture de l'album qui a transcendé le temps. Le fameux costume blanc appartenait en réalité au photographe lui-même - qui échangea des vêtements avec Michael, ce jour-là, pour créer une photographie qui a circulé plus que toute autre image, de tout être humain dans l'histoire.

L'entrevue DVD décrit également 2 autres séances photo avec Michael, y compris sa séance photo de mariage avec Lisa Marie Presley. Dick raconte ses souvenirs de Michael de l'enjouement de la star à ses moments les plus sombres. C'est un regard rétrospectif sur un artiste dont la vie et les réalisations continuent de fasciner.

Le travail de M. Zimmerman en tant que portraitiste très recherché, a continué à fournir des avenues pour développer certains de ses travaux photographiques antérieurs. Il a peint un certain nombre de portraits de Michael Jackson et d'autres célébrités avec lesquelles il a travaillé, qui ont été publiés en tant qu'impressions en édition limitée à travers Fan Gallery Art Gallery. M. Zimmerman peut également être mandaté pour peindre des beaux-arts pour des particuliers, des familles, des hommes d'affaires et des célébrités à travers des liens référents sur le site du Fan Club Art Gallery.

Pour plus d'informations sur ces tirages d'art en édition limitée, ainsi que sur le DVD de ses souvenirs de Michael Jackson, rendez-vous sur le site du Fan Club Art Gallery. Et l'aperçu gratuit des souvenirs de Dick Zimmerman de l'interview DVD King of Pop peut être vu à http://www.FanClubArtGallery.com/thriller




SOURCE: PRWEB


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Remember The Time ...............

Message par Eddith le Dim 1 Avr 2018 - 10:36



Dans une interview accordée il y a quelques jours, Teddy Riley a brièvement évoqué la genèse de la chanson “Remember The Time”. Le célèbre producteur a confirmé qu’il avait fallu 4 mois pour finaliser ce titre phare de l’album “Dangerous” (1991) et précisé que le travail sur le beat de cette chanson avait d’abord commencé alors qu’il se trouvait aux Soundtrack Studios de New York.
Pour la petite anecdote, MJ aurait été intrigué par les premiers accords d’ouverture de “Remember The Time”.

Au sujet de ce titre, notons qu’il fera l’objet d’une reprise sur l’album “All The Time” du mythique groupe “The Temptations” qui sera commercialisé le 4 mai.






Sources : Curtain Call / MJFrance / MJLegend


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

RedOne: 'Michael Jackson était censé venir au Maroc pour me rendre visite ainsi qu'à ma famille'

Message par Eddith le Ven 6 Avr 2018 - 9:24





Rabat - Nadir Khayat - la superstar marocaine "RedOne" - a beaucoup à dire sur sa carrière, l'industrie musicale et surtout sur son lien particulier avec le défunt roi de la pop, Michael Jackson.

Dans un entretien exclusif avec les médias arabes "Khaleej Times", l'auteur-compositeur maroco-suédois s'est ouvert sur sa collaboration et son amitié avec la superstar internationale Michael Jackson.

Le gagnant des Grammy était plusieurs fois dans le studio d'enregistrement avec le King of Pop avant juin 2009 et affirme que l'expérience n'a pas été comme les autres.

"Du point de vue musical, c'est un génie. Il savait tout ce qu'il y avait à savoir sur la musique. Bien souvent, j'ai tendance à diriger l'artiste, mais avec Michael, avant que j'allais dire ce que j'allais dire, il savait ce que j'allais dire », a déclaré le producteur de Lady Gaga, avant de révéler quelques faits intéressants sur L'amour de Michael Jackson pour le Maroc.

"Il se souciait de comment vous êtes en tant que personne; il voulait connaître vos frères et sœurs, votre mère, votre pays

. Il m'a dit qu'il était allé au Maroc, il aimait le Maroc. Il m'a dit qu'il aimait la nourriture marocaine et voulait rencontrer ma mère; il a dit qu'il voulait rencontrer la mère qui a fait cette personne, parce que (il a dit) vous êtes une belle personne et il a dit qu'il voulait goûter sa nourriture ", a ajouté RedOne

Le chanteur de "Thriller" était censé venir au Maroc pour rendre visite à la famille de Khayat après un concert à Londres. "Malheureusement, cela ne s'est pas produit", a-t-il déploré

RedOne continue à briller dans l'industrie de la musique américaine suite au succès de son tube international Boom Boom, déjà visionné plus de 110 millions de fois sur Youtube.

La vidéo-shot à Marrakech, Chefchaouen, Tétouan, Merzouga et Cabo Negro - met en vedette le chanteur portoricain Daddy Yankee, le rappeur marocain French Montana et la chanteuse américaine Dinah Jan. RedOne, non seulement a produit la chanson, mais chante aussi dans le refrain .

Plus récemment, RedOne a annoncé qu'il avait envoyé une chanson à la FIFA pour obtenir l'hymne officiel de la Coupe du monde de 2018. Le producteur a choisi la diva américaine, Lady Gaga pour réaliser sa piste pour le tournoi mondial.

SOURCE: Maroc Nouvelles du monde

cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Souvenirs

Message par Eddith le Mar 10 Avr 2018 - 11:46



Afin de célébrer les 35 ans de la sortie de l’album “Thriller” et de son impact (1982-1983), le photographe Dick Zimmerman s’est associé à la Fan Club Art Gallery pour la commercialisation d’un DVD où il raconte ses collaborations avec Michael Jackson.

Bien évidemment il est question de la séance photo pour la célébrissime pochette de l’album “Thriller” et de celle montrant Michael avec ET ou encore (dans un autre registre…)

le portrait de Michael avec Lisa Marie Presley.

Ce DVD rétrospectif contient également un livret d’art en édition limitée qui présente des peintures de D. Zimmerman créées à partir de certaines de ses photographies.

En 2011, Dick Zimmermann avait évoqué certains de ces moments avec MJ.

A propos de la pochette de l’album “Thriller“, il confie

: “Le jour de la séance photo, il est arrivé seul. Sans entourage.

Nous avions 2 supports avec une garde-robe sélectionnée par l’un des meilleurs stylistes de Los Angeles.

Rien n’a vraiment retenu l’attention de Michael.

Il a dit “J’aimerais porter la même chose que vous”.

Je portais mon costume blanc ce jour-là.

Je lui ai dit : “Bien, nous faisons la même taille”.

Et Michael porte (donc) mon costume blanc sur [la photo] de la pochette.”

D. Zimmerman a eu l’occasion de photographier MJ à deux nouvelles reprises.

L’une de ces séances photo (1994) avait pour objectif d’officialiser l’union entre MJ et Lisa Marie Presley.

Le photographe se souvient notamment qu’après la séance, il s’est rendu dans la suite de MJ pour lui montrer les clichés :

“Vers minuit, la femme de chambre m’a laissé dans la suite de Michael et Lisa Marie et m’a dit que Michael serait là dans quelques minutes.

Trente minutes passent et aucun signe de Michael.

Je marche dans la suite – c’était sombre – et je vois cet homme à travers la pièce portant une moustache et la barbe.

J’ai pensé qu’il s’agissait d’un agent de sécurité. Je me suis dirigé vers lui et lui ai demandé s’il avait une idée de quand Michael allait arriver.

Je l’ai regardé et tout d’un coup j’ai réalisé que c’était Michael.

Nous avons tous les deux éclaté de rire alors qu’il sortait son déguisement.

Pendant tout ce temps, il avait attendu là, juste à me regarder, attendant que je le remarque“.






Ensuite, Michael “a ouvert une bouteille de vin, il s’est assis et a regardé les photos.

Nous avons parlé et parlé jusque vers 3 heures du matin. Il m’a parlé de toutes ses frustrations. Il venait de faire une entrevue (…) où il avait fait le tour de son ranch de Neverland.

Il a dit qu’il avait été aussi honnête qu’il était possible de l’être avec [l'intervieweuse] et le lendemain, la presse s’est attaquée à lui.

Il avait les larmes aux yeux. Il a dit, “je ne sais pas quoi faire de plus”.”

D. Zimmermann conclut en disant que MJ était un “incompris” qui avait des préoccupations saines ( les futures générations d’enfants, l’environnement, la qualité de l’air,…).

Selon lui, Michael avait trop de personnes autour de lui, trop de personnes qui le poussaient dans des directions différentes et avaient des arrière-pensées.

Sources : prweb.com / popeater.com / MJLegend


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Tatum parle de Michael

Message par Eddith le Jeu 12 Avr 2018 - 10:39



Il y a quelques jours sur la radio SiriusXM, Tatum O’Neal a évoqué Michael Jackson. L’actrice que MJ désignait comme sa première relation galante a notamment raconté que celle-ci avait duré “3 ans”

: “Nous parlions beaucoup au téléphone car il était toujours sur les routes.
Nous parlions de « Destiny », c’était son premier disque avec The Jacksons, époque pré-« Off The Wall » j’avais 14 ans mais je l’avais rencontré quand j’avais 13 ans.

Donc nous avons eu beaucoup de conversations.”

A propos de sa rencontre avec MJ dans un club situé sur Sunset Boulevard, elle a confié : “Je me souviens qu’il m’a écrit son numéro de téléphone à Hayvenhurst sur une pochette d’allumettes “On the Rox” que je possède encore.”

Selon elle, Michael ne lui a pas pardonné une chose : “Mon agent à l’époque était Sue Mengers, elle était comme ma mère et elle regrettera à jamais de m’avoir dit de ne pas aller à la Première de “The Wiz” avec lui.

Il ne m’a jamais pardonné pour ça. Il avait tout organisé.

Elle m’a dit “Tatum tu ne peux pas y aller”, je ne peux pas prononcer sur ce média les mots qu’elle a utilisés”.

Tatum_ONeal_a_paper_lifeDans son autobiographie intitulée “A Paper Life” (2005), Tatum O’Neal donne les mots exacts de Mengers : “Tu ne peux pas aller à une Première avec un nègre”.

Et d’ajouter : “Cela m’a énormément contrarié. Si j’avais été assez âgée – ou si j’avais eu le soutien de mes parents – j’aurais pu tenir bon et insister

: «Oh oui, je peux». Mais mon père était trop désengagé pour m’aider à passer outre.

Donc, sans avertir Michael de la raison, j’ai refusé. Il était dévasté.

Après cela, Michael ne m’a pas parlé pendant des années, jusqu’à ce que je le rencontre à nouveau au Helmsley Palace de New York.

En mémoire du bon vieux temps, nous avons été à un concert ensemble, Kool and the Gang au Madison Square Garden.

Michael était complètement costumé pour l’événement, arrivant en blackface, avec une barbe postiche.

Mais les choses n’ont plus jamais été les mêmes entre nous.”

MJ et Tatum se seraient revus une autre fois en juillet 1984 lors du Victory Tour mais il est vrai que leur relation n’était plus ce qu’elle était.

En décembre, Michael profitait même d’une interview au magazine “EBONY” pour s’adresser à elle et se dire désolé de ne pas pouvoir répondre à tous ses appels.



Comme quoi, le cœur a ses raisons que la téléphonie ignore…

Sources : SiriusXM / MJLegend

cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

les manèges de MJ

Message par Eddith le Dim 15 Avr 2018 - 11:13




Le Scandia Family Fun Center de Victorville en Californie accueille depuis le 30 mars une nouvelle attraction en provenance directe du ranch de Neverland.
Le paysage du parc est à présent dominé un toboggan géant à 3 voies connu par les visiteurs sous le nom provisoire de « Michael Jackson Neverland Ranch Slide ».
Hal Bradley, le directeur général de Scandia confie : « Le propriétaire était à la recherche d’un toboggan et il est tombé par hasard sur celui de Michael Jackson. Celui qui était à son ranch de Neverland. »
Bradley a déclaré que le prix était une affaire privée, cependant, il a remarqué que « les gens viennent spécialement pour le toboggan ». Une annonce en caractères gras sur les panneaux numériques de Scandia le long de la Mariposa Road – facilement visible des deux côtés de l’autoroute -Interstate 15 – confortera probablement la popularité croissante de l’attraction.
David Helm Sr., ancien propriétaire de Helm and Sons Amusements, a confirmé la vente en disant au Daily Press qu’un appel téléphonique avait scellé l’affaire : « [Le propriétaire] possède trois des Scandia en Californie. (…) Il a dîné une nuit avec un de mes amis, et le toboggan est venu dans la conversation. Ils m’ont appelé et nous avons passé un accord au téléphone. »

Helm a précisé qu’il avait acquis le toboggan et d’autres manèges en 2008 – plusieurs années après que Jackson ait quitté le ranch pour de bon – mais sa relation de travail avec le King of Pop était antérieure à l’achat.

« J’ai été affilié à Michael pendant 14 ans », a-t-il dit. « Il m’a embauché pour réaliser des attractions (à Neverland). Pas toutes, mais je les ai installées et maintenues quand elles avaient besoin d’une attention plus spécifique.
Avant que Michael ne décède, il nous a embauché, moi et mes employés, pour prendre quelques-unes des attractions parce qu’il faisait un changement de résidence. Une des choses qu’il voulait faire était de mettre les manèges dans un entrepôt. Il allait les réinstaller (dans sa nouvelle maison). Environ 12 mois plus tard, il est mort. Donc cela ne s’est pas fait. C’était très triste. »
Helm a donné la seule série de dessins au propriétaire de Scandia il y a deux mois. Travaillant de mémoire, il a dit que le toboggan était environ haut de 12 mètres et long de 50 mètres.

Il avait également une spécificité : « Une glissière classique à 3 voies fait 34 mètres de long », a-t-il expliqué. « Celui-ci comprend 15 mètres de longueur supplémentaire à la fin ».
Selon lui, Michael souhaitait que le toboggan se termine à proximité du rail pour que l’on puisse ensuite embarquer sur le train qui passe.

Helm explique que ces 15 mètres supplémentaires ont rendu la vente difficile car la glissière était trop grande pour les acheteurs les plus intéressés. Mais Scandia avait assez d’espace et plusieurs améliorations ont été faites avant son ouverture au public. Le toboggan a été repeint à l’identique.

Suite au démantèlement du ranch en 2008 et 2009, ce n’est pas la seule attraction de Neverland à se retrouver dans un autre environnement. En effet, plusieurs manèges vivent désormais dans quelques parcs et foires à travers les États-Unis.




Le manège “Samba Balloon” de Neverland lors de l’Alameda County Fair à Pleasanton (Californie) en 2012

Cette deuxième vie accordée aux manèges fait partie de la loi de l’attraction : “The Fun Never Ends”.

Les plus optimistes penseront que l’HIStoire est ainsi sans fin quand les pessimistes verront un passé dont les traces s’éparpillent et s’effacent.

Car en effet, cela s’ajoute à la vente du ranch de Neverland et parfois à la mise aux enchères d’objets plus personnels encore comme lors de la “Legends of Hollywood & Music Auction” du 24 mars où un train que MJ aurait acheté pour ses propres enfants a été vendu.




Aujourd’hui, on trouve normal que les célébrités communiquent sur leurs splendides demeures. A l’époque mais encore aujourd’hui, certains médias profitaient des portes ouvertes (à l’occasion d’une interview télévisée, ou de reportages pour des magazines,…) pour montrer la bizarrerie de Michael Jackson, sans chercher à comprendre pourquoi la star souhaitait que son ranch ressemble à cela.
En oubliant l’accueil des enfants gravement malades ou issus de milieux modestes, en oubliant que MJ a été sur les routes pendant des décennies et donc aussi confronté à l’hystérie des fans, mais aussi à partir des années 80 traqué par les paparazzi. Il avait besoin d’un lieu qui lui ressemble et lui permette de se ressourcer, parfois avec certains membres de sa famille, notamment loin de ça :



Ce qui nous paraît évident pour une personne, à savoir qu’elle aménage sa demeure en fonction de ses envies, de ses goûts et de ses moyens, ne l’est apparemment pas pour Michael Jackson si l’on regarde certains médias.
Or, pour comprendre Neverland , il faut comprendre la vie de Michael Jackson.







Sources : vvdailypress.com / gwsauctions / MJLegend


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc...

Message par Eddith le Jeu 19 Avr 2018 - 9:10




Dans une interview accordée au magazine “PAPER“, le joaillier Jason Arasheben a brièvement évoqué Michael Jackson et la commande un peu particulière qu’il lui avait passée :

“Au cours des 15 dernières années, nous avons travaillé pour de nombreuses célébrités et c’est toujours une chose positive quand ils nous font confiance pour faire connaître leurs visions.

Nous avons travaillé avec Jennifer Lopez, Rihanna, Mariah Carey, Katy Perry, A $ AP Rocky.

Faire le pendentif des armoiries de sa famille pour Michael Jackson fut certainement un moment mémorable dans ma carrière.

S’asseoir en face d’une légende et avoir l’opportunité de concevoir avec lui était une expérience très spéciale que je n’oublierai jamais”.

Cette commande, sertie de diamants, avait été passée par Michael Jackson peu de temps avant sa mort.

Il avait invité “Jason of Beverly Hills” à son domicile pour réfléchir à sa conception.

Sources : papermag.com / forbes.com / MJLegend


cligne2



L’acteur Will Smith vient de publier une vidéo sur sa chaine Youtube dans laquelle il raconte « la seule et unique fois » dans sa vie où il a rencontré Michael Jackson : « c’était aux BET awards ».

Smith confie qu’il avait toujours voulu rencontrer « Mike », son idole. Lors de cet événement, il l’a aperçu dans la salle mais trop loin et il y avait une foule trop nombreuse. Il n’a pas désespéré pour autant mais tout à coup, la foule a commencé à être frénétique.
La sécurité est alors venue vers Smith, l’a attrapé en lui disant « On doit bouger, on doit bouger » alors qu’il leur rétorquait « Non je dois rencontrer Mike ! ».
Refus de la sécurité : « On doit bouger maintenant ! »

Will Smith a alors demandé « Mais qu’est-ce qui se passe ??? ». Réponse : « Suge Knight vient d’arriver ».
S’ensuit alors une mise à l’abri, Smith est attrapé, ils traversent la salle, l’acteur ne sait plus où il se trouve quand tout d’un coup, la sécurité ouvre une porte et l’enferme dans un sale local utilitaire avec des cartes, des ampoules électriques comme pour les interrogatoires.

En collant la tête contre la porte, il entend une foule en délire profiter du show. Puis vient le silence.
Smith ajoute : « Et j’ai entendu « Hey ! » [il imite la voix de Michael Jackson]. Je me retourne alors et Michael Jackson est derrière moi dans ce placard ! ».
Il échange alors quelques mots avec Michael quand soudain la porte s’ouvre et un agent de sécurité le pousse en mettant sa main sur le visage de l’acteur « comme s’il n’avait jamais vu « The Fresh Prince [of Bel-Air]» et crie « Mike , on doit y aller ! ».
Alors que Smith plaqué contre les cartes commençait à se redresser, Michael s’est alors une dernière fois tourné vers lui pour le saluer.

Finalement, Smith reconnaît avec une pointe d’humour qu’il devrait sans doute remercier Suge Knight. Le rappeur lui a en effet indirectement permis de rencontrer pour la seule et unique fois dans sa vie, son idole, Michael Jackson.








Sources : Will Smith / MJLegend


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

"Low", le nouveau duo avec Michael Jackson ...

Message par Eddith le Ven 25 Mai 2018 - 10:59




"Low", le nouveau duo avec Michael Jackson ...

Lenny Kravitz a déclaré que Michael Jackson "fait" de la musique pour lui, après son premier concert a été le Jackson 5 au Madison Square Garden
Lenny Kravitz a qualifié Michael Jackson d'extrêmement influent dans sa carrière musicale.

Le tout premier concert du hitmaker 'Are You Go My Way' a vu le Jackson 5 au Madison Square Garden à New York et il était un fan du défunt King of Pop à partir de ce jour.

Et Lenny a réalisé un rêve de longue date quand il a travaillé avec Michael en 2001 pendant la session pour son dernier album 'Invincible'.

S'adressant au journal The Guardian, Lenny a déclaré: "C'est la personne qui a permis que cela se produise pour moi. Il a aimé [nous] travailler ensemble. Il m'a demandé de le pousser. J'ai fait."

Bien que Michael soit décédé tragiquement à l'âge de 50 ans en 2009, la paire sera entendue en train de chanter un duo sur le 11ème album studio de Lenny, 'Raise Vibration'.

Le duo chante tous les deux sur la chanson "Low", et Lenny a admis que certaines personnes écoutant le LP - qui sort en septembre - pensaient réellement qu'il faisait une impression de MJ sur la piste.

Il a révélé: "Beaucoup de gens disent:" Oh, vous faites cette imitation de Michael Jackson. "Non, c'est lui."

Plus tôt cette semaine, Lenny a annoncé sa première tournée au Royaume-Uni en trois ans, alors qu'il confirmait son intention de se produire le mois prochain à Manchester, Birmingham et Londres.

SOURCE: La liste


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Obtenez un aperçu de Michael Jackson dans les années 90 de Irving Native Bart Stevens

Message par Eddith le Jeu 21 Juin 2018 - 10:13



Bart Stevens, né et élevé à Irving, travaille au Old Red Museum au centre-ville de Dallas depuis l'automne dernier. Après 30 ans dans l'industrie de la musique, il voulait entrer dans l'administration des musées, mais son temps dans son ancienne industrie est revenu dans le cadre.

Six semaines après l'obtention du diplôme, Stevens déménage à Los Angeles. Trois mois plus tard, il a trouvé un emploi dans un studio d'enregistrement en tant qu'assistant de personnel. Il a travaillé dans quelques studios sur des bandes sonores et des disques de jazz et de pop. Il s'est retrouvé à Ocean Way Recording, l'un des meilleurs studios de Los Angeles.

En 1990, Stevens a eu l'opportunité de travailler en tant qu'ingénieur assistant avec Michael Jackson, qui prévoyait de sortir une compilation des plus grands succès avec quelques nouvelles chansons. Ces quelques nouvelles chansons se sont transformées en son album Dangerous.

Pendant l'écriture de chansons, Jackson chantait souvent non seulement des mots, mais des rythmes et des mélodies spécifiques pour les guitares et / ou les claviers. Stevens a pu voir cela dans une certaine mesure, mais il a généralement travaillé avec le multi-instrumentiste Bryan Loren et l'écrivain, producteur et auteur Bill Bottrell sur du matériel pour lequel Jackson a plus tard écrit des paroles. Jackson était un perfectionniste, et Stevens se souvient avoir travaillé sur une vingtaine de chansons qui n'avaient jamais été finies pour Dangerous.

Stevens se souvient également de la création de la chanson "Will You Be There" dans le studio. Il l'appelle "l'un des moments les plus magiques que j'ai jamais eu avec." Jackson a prononcé différentes mélodies pour les instruments et a écrit les paroles.

"Le fait de voir que l'un provient de rien à une chanson très populaire était incroyable", dit Stevens. "Le revers de la médaille est que, quelques années plus tard, quelqu'un en Italie a dit:" J'ai écrit cette chanson pour Michael. "Donc, il est allé au procès, j'ai cédé tous mes cahiers [et] ils ont utilisé ceux en pré-jugement. Ils ont fini par s'installer à l'extérieur du tribunal, et Michael a gagné. "

Stevens discute également du moment où les sessions d'enregistrement de Dangerous s'arrêtaient pour que le single zeitgeist de la pop culture "Do the Bartman" puisse être coupé. Il était à égalité avec l'album The Simpsons Sing the Blues, et les acteurs de la voix Nancy Cartwright et Harry Shearer sont entrés pour enregistrer leurs voix. Stevens a eu le mérite de chanter des choeurs sur la chanson.

Stevens a travaillé avec Jackson pendant cinq ans, et il n'a pas partagé ces histoires dans le public - jusqu'à maintenant.

«Je suis fasciné par l'histoire orale et raconte des histoires qui ne sont pas forcément écrites», dit-il.

Après avoir écrit ce qu'il voulait dire, Stevens s'est rendu compte qu'il avait de nombreuses heures de contenu. Depuis qu'il a travaillé avec Jackson de 1990 à 1995, c'est tout ce qu'il peut commenter ou raconter des souvenirs personnels. Il aime caractériser comment Jackson était terre-à-terre malgré la façon dont il a été dépeint par les médias tout au long des années 1990.

"J'ai trop d'histoires à raconter", ironise Stevens en rigolant.

Bart Stevens partage ses histoires à 10 heures samedi au Old Red Museum de l'histoire et de la culture du comté de Dallas, 100 South Houston St.



Joignez-vous à la série de conférenciers du Old Red Museum en écoutant les histoires étonnantes du résident du comté de Dallas, Bart Stevens, alors qu'il partage ses histoires très personnelles sur son amitié et ses expériences de travail avec Michael Jackson.

Pour la toute première fois, le public est invité à entendre des anecdotes sur son amitié et à partager comment deux gars qui ont grandi, dans deux mondes très différents dans les années 1960, se sont rencontrés.

Vous verrez des photos candides, écouter de la musique et expérimenter ce qui a été de travailler sur l'album Dangerous et au Neverland Valley Ranch pendant cinq ans, un endroit difficile à exprimer.

Il y aura des histoires relatées au sujet de Michael dans le studio, Michael au ranch, la fabrication de sa musique, les combats de ballon d'eau, et la liste des visites sans fin par d'autres célébrités. S'il vous plaît rejoignez-nous!

Les billets sont disponibles à Old Red Museum Guest Services ou OldRed.org.

Horaire pour la journée

10h00 Présentation du Studio d'enregistrement - Suivi par Q & A

12h00 Pause déjeuner

Le billet VIP comprend le déjeuner et une session spéciale

12h00 Session spéciale Slam Dunk Lunch

Le billet VIP comprend le déjeuner et une session spéciale

13h15 Présentation de Neverland Valley Ranch - Suivi par Q & A

15h00 Conclusion

Les recettes de l'événement soutiendront les programmes d'éducation du Old Red Museum.

Présenté par Old Red Museum, une entreprise 501 (c) (3) dédiée à inspirer et éduquer les visiteurs sur l'histoire culturelle, économique, politique et sociale riche et variée de la région du comté de Dallas.

* Aucun téléphone, appareil photo ou appareil d'enregistrement ne sera autorisé dans la présentation. Un «chèque téléphonique» gratuit et sécurisé sera disponible à la porte.

SOURCE: Dallas Observer

Informations sur l'événement, visitez le Old Red Museum Dallas


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Signé Michael Jackson Memorabilia aux enchères aujourd'hui juillet

Message par Eddith le Mer 4 Juil 2018 - 11:23





En grandissant, Arthur Phoenix était fasciné par la famille Jackson.
"1969 ... Je suis assis devant ces vieux modèles de téléviseurs et il était là," Le spectacle de Dave Sullivan ", et quand j'ai posé mes yeux sur Micheal Jackson et les Jackson Five, j'ai dit:" C'est mon rêve, je veux être juste comme lui », a-t-il dit.

Puis il a eu l'opportunité de sa vie. Arthur travaillait pour la famille Jackson et travaillait aux côtés d'un homme qu'il avait admiré toute sa vie, le «King of Pop».



Ayant travaillé en tant que publiciste de la famille Jackson et directeur personnel de Tito Jackson, il vend maintenant aux enchères des objets qu'il a collectionnés ces dernières années, afin que les fans de Jackson puissent avoir un avant-goût de l'expérience qu'il a eue.

"Un fan qui les obtient est un fan qui n'a jamais eu la chance de rencontrer Micheal, même de parler avec Micheal, et cela les rapprocherait de Micheal en les aidant à apprendre qui était vraiment Micheal", a déclaré Phoenix.
Le mercredi, Arthur va vendre aux enchères des souvenirs de la famille Jackson, y compris des articles à succès comme des albums dédicacés de "Thriller", "Off the Wall", et "ABC".
Même certains objets uniques seront mis aux enchères.

"Cela a été fait lors d'une soirée privée après la fameuse" Victory Tour "du monde en 1984", a-t-il déclaré.
Arthur dit avec les bénéfices, il prévoit de redonner aux organismes de bienfaisance pour les enfants.
"Mike était gentil, gentil et gentil, et il donne un être humain qui aime donner et il est plein de joie", a-t-il dit.
Parce que c'est ce que Michael aurait fait.


L'enchère aura lieu à Tempe en Arizona le 4 juillet 2018. Détails de l'enchère ici: Blue Leaf Auctions

SOURCE: Fox10


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Quand Macaulay Culkin parle de sa relation avec Michael Jackson

Message par Eddith le Ven 13 Juil 2018 - 10:40

C’est un sujet qui a alimenté de nombreuses rumeurs au fil des années.

Quelle était la nature de la relation entre Michael Jackson et Macaulay Culkin ?

L’acteur de Maman j’ai raté l’avion parle (enfin).

Le silence était d’or

Longtemps, Macaulay Culkin n’a même pas voulu évoquer le sujet.

Pourtant, les questions n’ont pas manqué.

Il était notamment très protecteur envers Paris Jackson, la fille du chanteur avec qui il était ami. Définitivement rangé, il profite désormais de la vie grâce à l’argent accumulé avec ses différents films.

Une vie très tranquille comme il le confie à WTF

   Je suis un retraité trentenaire, je me promène avec une baguette sous le bras, et je vis ma vie sentimentale.

Mais alors quels étaient vraiment ses liens avec Michael Jackson ?
Désormais âgé de 37 ans il se confie sur cette période de sa vie.

   Nous étions des amis.
En fait, nous avons été les meilleurs amis du monde pendant un certain temps, pendant que je grandissais.

C’était une amitié très normale. Il appréciait ma jeunesse. Il aimait être un enfant. Il aimait être un enfant avec moi.
Il aimait être entouré d’enfants et ça ne m’a jamais semblé étrange.

Pour lui, il n’y a jamais rien eu de bizarre.

En revanche, Macaulay Culkin sait ce qu’il doit à Michael Jackson.

   Il n’y a pas de groupe d’entraide pour les enfants acteurs.

Il disait: “Tu veux venir passer le temps ? Tu veux passer?”

Il a été comme mon meilleur ami adulte pendant une partie de ma vie.

C’était une amitié normale.


People


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Tout simplement ...Michael

Message par Eddith le Sam 25 Aoû 2018 - 9:38




Au moment de la disparition de Michael Jackson en juin 2009, Doreen Ringer Ross, vice-présidente du BMI (Broadcast Music, Incorporated), une organisation qui collecte les droits d’auteur des artistes aux USA, publiait une photo la montrant avec le Roi de la Pop le 8 mai 1990 avec l’anecdote suivante.
“Ce cliché a été pris lors d’un déjeuner organisé par le BMI pour Michael Jackson. Michael était ravi de voir que Little Richard était là et il m’a demandé si je pouvais le lui présenter. Je suis allée voir Little Richard pour lui dire que Michael voulait le rencontrer et lui demander s’il voulait me suivre jusqu’à l’endroit où se trouvait Michael
pour que je puisse faire les présentations. Richard a piqué une crise et il a refusé de bouger.
Il a dit que si Michael Jackson voulait le voir, il n’avait qu’à venir. Je suis retournée voir Michael et je lui ai dit que Richard était assis. La suite fut une célébration d’amour entre ces deux-là”.

Même au sommet de sa gloire, Michael Jackson est toujours resté respectueux des légendes de la musique et de la communauté noire. Et peu importe le caprice de Little Richard, Michael Jackson est tout simplement allé voir cette légende du rock’n'roll qu’il admirait.

L’histoire raconte qu’au cours de ces années, quand MJ détenait une part du catalogue, il aurait redonné à Little Richard ses droits d’auteur. En réalité, les choses sont plus complexes.

En 2009, le journaliste Bryan Monroe expliquait à CNN que Richard lui avait raconté la veille : “Michael et son avocat de l’époque, qui est aujourd’hui l’exécuteur testamentaire, John Branca, sont allés voir Little Richard et ils lui ont dit, “vous avez eu une telle importance dans nos vies et dans la musique, que nous voulons vous rendre [les droits sur] votre catalogue, ce qui à l’époque représentait facilement des revenus de 4 à 5 millions par an. au final , le deal n’a pas fonctionné mais ce n’était pas forcément de le faute de Michael , mais plus de Sony et d’autres parties.”







Ce ne sont pas forcément des histoires qui font la Une des journaux mais voilà comment était Michael Jackson, conscient de la condition des artistes noirs dans l’industrie musicale américaine mais aussi de leurs apports. Depuis les années 1960, Little Richard cherchait à obtenir les droits sur ses propres chansons. Et après l’achat du catalogue musical ATV, MJ a souhaité saisir l’opportunité de rendre au plus grand artiste noir du rock’n'roll, ce qui lui revenait.
Le deal n’a pu avoir lieu mais Little Richard avait révélé au site Rollingstone.com : “Michael Jackson possédait tout le matériel de Specialty [records] (l’une des maisons de disques de Richard). Une fois, il m’a offert un job de compositeur à vie dans sa société d’édition musicale. A l’époque, je n’ai pas saisi l’opportunité. Aujourd’hui, je crois que j’aurais dû”.

Sources : Doreen Ringer Ross / lipstickalley.com / rollingstone.com / MJLegend


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Le photographe Dave Hogan partage ses souvenirs du défunt "King of Pop" de Michael Jackson

Message par Eddith le Mer 5 Sep 2018 - 8:32

Lorsque le photographe britannique Dave Hogan a rencontré Michael Jackson pour la première fois en 1983, l’ascendant King of Pop portait un smoking et se tenait dans le coin d’une pièce latérale du Grosvenor Hotel de Londres.

Michael Jackson était presque au sommet de son immense gloire, il venait de sortir Thriller quelques mois auparavant, une collection de monstres qui figure toujours parmi les albums les plus vendus de tous les temps aux États-Unis.
Il était en ville pour les British Recording Industry Awards, un événement de grande envergure avec d'autres célébrités du monde musical comme Paul McCartney et Pete Townshend de The Who, et Hogan en a profité pour faire ce que la plupart des gens ne pensaient probablement pas à l'époque. : approchez Jackson pour une discussion.
«Je suis monté et je viens de commencer à lui parler», dit Hogan.

«J'ai dit:« Bonjour, comment vas-tu? Pendant combien de temps êtes-vous à Londres? »Et je pense qu’il était un peu déconcerté parce que personne ne l’a jamais vraiment fait.
Cette conversation a commencé une longue relation entre photographe et sujet qui a duré près de deux décennies et à travers plusieurs tournées mondiales, de Bad à la fin des années 1980 à Dangerous et HIStory dans les années 1990 à la célébration du 30e anniversaire en 2001.

Hogan, un photographe de Getty Images, est connu pour son travail marquant dans l'industrie de la musique, ayant capturé des artistes tels que David Bowie, U2 et Madonna au fil des ans.

«Je viens de travailler avec Taylor Swift et les Rolling Stones - l'une des plus grandes stars féminines et l'un des plus grands groupes de rock», dit-il. "Mais il n'y avait personne plus grand que Michael Jackson."

LA PREMIÈRE RÉUNION
Ce portrait de Jackson de 1983 a été largement diffusé après sa mort et est en réalité de cette nuit-là, Hogan l'a rencontré.
«C’est la première fois que je lui tire dessus», dit Hogan. "Je me souviens juste avoir pensé:" Mon Dieu, il a un visage magnifique! "




Jackson a été photographié ci-dessous lors des BRIT Awards avec Kim Wilde, Pete Townshend et Paul McCartney la même nuit en 1983.

Après que Hogan eut discuté avec lui, Jackson lui a demandé de prendre des photos avec des amis dans la pièce.
Le lendemain, Hogan a déposé les empreintes à l’hôtel de Jackson et à partir de ce moment-là, il était sur la rotation régulière du chanteur.

«J'ai développé cette relation vraiment étrange avec lui», explique Hogan.
«La maison de disques ferait appel quand Michael serait en ville et dirait:« Il va faire les courses à (magasin de jouets de Londres) Hamleys, voulez-vous faire du shopping avec lui?
"Je n'étais pas son nouveau meilleur ami - j'étais juste là pour enregistrer ce qui se passait dans sa vie à l'époque."



Left to right: Jackson, Kim Wilde, Pete Townshend and Paul McCartney at the BRIT Awards in London, February 16, 1983. Picture: Dave Hogan/Getty Images Source: Getty Images

LOIN DES FOULES DE MADDENING
Hogan a souvent une vision de près de l’effet de Jackson sur les gens. «Parmi toutes les personnes avec qui j'ai travaillé, il y avait personne avec qui les gens étaient si hystériques», dit-il.
«Ils criaient et pleuraient juste en le voyant. C'était vraiment une façon assez bizarre de vivre ta vie.

PAUSE DRAMATIQUE
Sur scène, le pouvoir de Jackson était surnaturel.
«Il y a quelques photos où je suis sur scène avec lui, et il sort de cette capsule spatiale et 75 000 personnes lui crient dessus», se souvient Hogan.
«Il se tient les bras tendus, comme Jésus, et ne chante pas, ne fait rien. Les vrais boutons d'oie que vous obtenez de ce gars! Je suis debout derrière lui habillé tout en noir, avec une caméra, ressemblant à une tortue Ninja, sans jamais essayer de me démarquer. Mais le sentiment que vous avez: les poils de la nuque se lèvent et vous pensez: «Ce sera quelque chose de spécial».

Backstage
C’est lors de la tournée HIStory en 1997 que Hogan a eu une rare apparence dans les coulisses, y compris celle de la tenue de Jackson.
«J'ai ouvert tous les flight cases pour photographier ce qui s'y trouvait», explique Hogan. "Et puis j'ai pensé à la façon dont toute l'histoire de Michael Jackson est là-dedans - le costume de loup-garou, les gants à paillettes et les chapeaux."



Le gant
A un moment, le responsable de la garde-robe de Jackson a demandé à Hogan s’il voulait essayer le chapeau et le gant. "Ensuite, vous commencez immédiatement à faire le tour de la lune, dit Hogan. Et le gars a dit:" Ouais, tout le monde le fait. "

TRAIN DE CHAUSSURE
Sur la collection de chaussures de Michael Jackson: «Je ne les ai jamais ramassés et j’ai jeté un coup d’œil», explique Hogan. "Mais j'ai appris après coup qu'il avait coupé les talons, alors les chaussures étaient accrochées à un piquet [sur scène] et cela l'a aidé à se pencher en avant et en arrière.
Les gens demandaient: «Comment a-t-il fait cela?» Eh bien, il était le plus grand showman qui soit.
C’était un peu comme un magicien:

JACKSON AU REPOS
Ci-dessous, Jackson dans sa loge. Si vous regardez attentivement, vous pouvez voir sa liste de jeux, ses marqueurs et son jus d'orange.
L’un des moments les plus mémorables de Hogan avec Jackson était aussi l’un des plus décontractés. Hogan se tenait dans ce minuscule vestiaire quand Jackson entra, enleva sa chemise et vaporisa du déodorant.
«Tout ce que je pouvais penser, c’est:« Oh mon dieu, Michael transpire », explique Hogan.
"Parce que vous l'élevez dans ce génie divin, et vous oubliez qu'il était un être humain normal."
Hogan et Jackson ont bavardé un peu, mais comme toujours, à un niveau superficiel. «Je trouve toujours en tant que photographe que vous devez faire attention à ne pas poser de questions qui leur font penser que vous les interviewez», explique Hogan.
"Parce qu’elle se ferme (si vous les fermez) - si vous commencez à demander, ils se demandent:" Est-ce une interview ou des photos? "



GUITAR HERO
Hogan a également photographié le somptueux 30e anniversaire de Jackson à New York, au cours duquel il a joué deux spectacles au Madison Square Garden les 7 et 10 septembre 2001, avec des vedettes comme Destiny’s Child, Whitney Houston, Liza Minnelli et Slash.

LA LIZ
Les images des concerts du 30e anniversaire de carrière de Michael Jackson ont été pour la plupart oubliées au lendemain des attentats du 11 septembre quelques jours plus tard.
Le timing a conduit à une légende incroyable et persistante dans les années à venir: que Jackson, Taylor et Marlon Brando, qui ont également assisté à l’un des concerts, sont sortis de New York lorsque le trafic aérien a été interrompu.

DES ANNÉES PLUS TARD
HIStory était la dernière grande tournée de Jackson.
Hogan a tiré sur le chanteur à plusieurs reprises après 2001, y compris cette apparition aux World Music Awards en 2006.
En mars 2009, Hogan a tourné la conférence de presse au cours de laquelle Jackson a annoncé une tournée de retour intitulée This Is It qui aurait débuté par une série de 10 concerts à Londres.
Hogan aurait probablement reçu l'appel à nouveau, mais ce n'était pas censé être.

SOURCE: News.com / Getty Images


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

John Landis: "Michael Jackson avait des idées tordues"

Message par Eddith le Sam 15 Sep 2018 - 9:59

Invité d’honneur du festival européen du film fantastique de Strasbourg, le réalisateur du clip de Thriller, des Blues Brothers et d'Un Prince à New York raconte à BFMTV sa carrière et ses relations mouvementées avec Michael Jackson et Eddie Murphy.

John Landis aime raconter des histoires. Il y a quarante ans, en 1978, il en a raconté une bien bonne: Animal House. Enorme succès à sa sortie, cette comédie graveleuse menée par John Belushi, alors star de l’émission satirique Saturday Night Live, est depuis régulièrement citée comme un des meilleurs films américains.

Son influence a perduré jusqu’à aujourd’hui, inspirant notamment American Pie, Retour à la fac avec Will Ferrell et les productions de Judd Apatow. Invité d’honneur du 11e festival européen du film fantastique de Strasbourg, où il a reçu un prix pour l’ensemble de sa carrière, John Landis se montre modeste:

   "Mon boulot en tant que réalisateur est de faire le film. Votre rôle en tant que journaliste et critique est de l’interpréter. Cela ne veut pas dire que vos idées sont fausses, mais que ce n’est pas à moi de les commenter. Je suis d’accord pour dire que le film a eu une grande influence, mais je ne pense pas que j’ai inventé quelque chose de génial. Il y a toujours eu des comédies géniales. Animal House était pour moi une comédie d’université. Buster Keaton en a fait avant, tout comme Harry Lloyd, les Marx Brothers, Laurel et Hardy… Personne n’est meilleur qu’eux."

Michael Jackson en IMAX

Après le succès d’Animal House, John Landis a pourtant régné une dizaine d’années sur la comédie américaine, offrant à John Belushi, Dan Aykroyd, Eddie Murphy ou encore Steve Martin leurs meilleurs rôles dans des classiques instantanés comme Les Blues Brothers, Un fauteuil pour deux, Trois Amigos! et Un prince à New York.

Élevé par les cartoons, les séries télévisées et les films de monstres, John Landis raconte dans chacun de ses films comment la fiction guide nos vies. Cette thématique apparaît aussi bien dans Trois Amigos!, où des acteurs de western doivent affronter de véritables bandits, que dans Thriller, le célèbre clip de Michael Jackson qui ressort le 21 septembre aux Etats-Unis et au Canada en IMAX 3D.

   "On a fait toute la conversion en 3D et on a remixé les pistes audio. Maintenant, c’est en Surround, en Atmos, c’est incroyable. Si vous le voyez en IMAX, vous allez voir, c’est encore mieux que l’original. Et le son est terrifiant. J’en suis très heureux, mais je n’ai pas le contrôle de la distribution, malheureusement." Cette nouvelle version sortira-t-elle un jour en France? "Un jour…", répond Landis. "Les voies des ayants droit de Michael Jackson sont impénétrables."



Si John Landis préfère laisser son œuvre parler d’elle-même, il se montre beaucoup plus volubile lorsqu’il s’agit d’évoquer le souvenir des personnalités qu’il a eu la chance de croiser au cours de sa carrière. C’est le cas de Michael Jackson, qu’il a souvent comparé en interview au Christ:

   "C’était pour expliquer comment les gens réagissaient en le voyant. Après Thriller, c’était incroyable. Les gens le voyaient et avaient des crises d’épilepsie ou des orgasmes ou tombaient dans les pommes. C’était comme être avec le Messie. Vous traîniez avec Michael et soudain 12.000 personnes accouraient en criant. C’était complètement fou."

A cette époque, en 1983, Michael Jackson était "jeune, heureux, enjoué", se souvient John Landis. "Sur Thriller, c’était très clair que Michael travaillait pour moi. On s’est beaucoup amusé sur ce tournage. Regardez le making of Thriller, c’est très proche de la réalité". Lorsqu’il a retrouvé huit ans plus tard le King of Pop pour Black or White, tout avait changé:

"C’était beaucoup plus étrange", confirme-t-il. "Il avait fait des trucs bizarres à son visage. C’était triste. Michael était beau. Regardez la couverture d’Off the Wall! Il s’est mutilé! C’est évidemment de la haine de soi. C’était déprimant. Il était entouré par des gens de merde. Je n’aime pas beaucoup sa famille. Je détestais son père - qui me le rendait bien! C’était un enfant battu. Son père lui foutait des raclées. Ce n’était pas quelqu’un de bien. Sur Black or White, j’étais là pour protéger Michael. Il voulait faire des choses qui étaient juste trop bizarres. Il voulait - et il l’a fait plus tard d’ailleurs - construire cette énorme statue de lui. Je lui ai dit: 'Tu te prends pour Mussolini? C’est quoi ces conneries?' Il avait des idées tordues."




People


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

My name is Michael Jackson ............

Message par Eddith le Mar 2 Oct 2018 - 8:47




Pouvez-vous imaginer Michael Jackson jouer James Bond?

Alors que les fans peuvent, le reste du monde n'était pas prêt à voir cela dans les années 80!

Selon le célèbre agent de célébrités Michael Ovitz, le regretté roi de la pop aurait imploré les patrons hollywoodiens de le laisser jouer le 007 dans les années 1980.

Qui est Michael Ovitz, dans son livre, dit que le réalisateur de Thriller a révélé son désir de "devenir la vedette d’un film d’action" lors d’une réunion à son domicile.

Le poids lourd de l’industrie a déclaré que lui et son partenaire commercial Ron Meyer avaient du mal à garder le visage droit après l’annonce de Michael. La situation est devenue encore plus comique lorsque le chapeau de la légende de la musique est tombé dans un plat de guacamole.

Il se souvient que Michael a poursuivi sa lancée malgré la chute de guacamole sur son chapeau. Michael leur a dit qu'il voulait être un super héros sur grand écran. "Puis la goutte est tombée et Ron l'a totalement perdue. Moi aussi j'ai craqué et Michael s'est échappé.

Je l’ai trouvé et expliqué pendant 15 minutes que nous ne nous étions pas moqués de lui », écrit Ovitz. "Enfin, le visage de Michael s'est éclairci. «OK, Ovitz. OK, dit-il. "Mais je veux jouer James Bond." Je suis fier de dire que je n'ai pas ri, cette fois-ci. "

Ovitz a ensuite été chargé de convaincre la pop star qui n’a rien à envier au rôle joué par sept acteurs dont Sean Connery, Roger Moore, Pierce Brosnan et Daniel Craig.

Il a réussi à le repérer en soulignant qu’il était «à peine construit, vous êtes trop sensible, vous ne serez pas crédible comme un bloc de pierre brutal».

Bien que l'histoire soit tout à fait crédible, car nous savons tous que Michael voulait vraiment être dans les films, il est également triste de savoir que l'industrie ne l'a pas pris au sérieux. Je pouvais le voir! Nous sommes à la fin des années 80 et nous avons le premier Black James Bond… et c’est Michael Jackson! Cela aurait été EPIC!


MJVibe


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Michael et « Rocky

Message par Eddith le Sam 13 Oct 2018 - 10:25

une véritable amitiés entre Michael et « Rocky ». Images sympas pour commencer le week-end








MJbackstage


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Je me sens mal, je dois vendre une partie de mes souvenirs »

Message par Eddith le Lun 22 Oct 2018 - 8:55

Suite à notre article du 5 octobre sur la vente aux enchères Julien's qui a lieu en novembre à New York et sur le fait que certains costumes de Michael Jackson sont sous le marteau, la liste complète est maintenant disponible et vous pouvez voir des objets plus personnels comme certaines de ses perruques occasionnelles. et des morceaux de cheveux.

Vous ne connaissez peut-être pas Carol LaMere, Carol a été l’un des coiffeurs Michael pendant des années et était responsable de garder les cheveux de Michael familiers et uniques.

Nous avons rencontré Carol lors de l'entretien que nous avons eu avec elle pour Iconic Magazine n ° 22 et sommes restés en contact. Ce n'est donc pas une surprise si vous avez reçu un appel de Carol il y a quelques mois pour obtenir des conseils sur un problème très personnel et son impact sur le Ventilateurs.

L’histoire est complexe et personnelle, mais Carol s’est ouverte: elle a une fille très malade et fait de son mieux pour payer les factures. Malheureusement, Carol en est arrivée à un stade où elle n'a d'autre choix que de se séparer de certains articles que Michael lui a donnés (travailler avec ou comme cadeaux).

Comme vous pouvez l’imaginer, Carol est très attentionnée et elle était évidemment très inquiète de vexer les fans en vendant ses articles aux enchères avec Julien. Elle voulait donc que vous sachiez tous pourquoi…

   J'ai commencé à travailler avec Michael Jackson juste avant ses vidéos en noir et blanc. J'ai appris à aimer travailler avec Michael. Une des personnes les plus authentiques avec lesquelles j'ai travaillé. J'étais probablement son secret le mieux gardé car nous avons passé beaucoup de temps ensemble. Je me sens mal de devoir vendre une partie de mes souvenirs aux enchères, mais j'ai une fille malade qui a maintenant du mal à joindre les deux bouts et je l'aide. C'est devenu difficile pour nous. Michael ne serait pas fâché que je vende une partie de mes souvenirs de lui, pas du tout. Il y a une histoire derrière presque tout ce que je vend aux enchères. Alors s'il vous plaît comprendre. Cordialement Carol LaMere.

Nous lui avons promis de transmettre le message à vous, car nous estimons qu’il est important que nous sachions tous pourquoi et comment ces articles sont parvenus aux enchères de Julien.

L'un des objets que vous verrez est un MICHAEL JACKSON BUST CRÉÉ PAR STAN WINSTON. Cet article a été spécialement conçu pour que Carol travaille sur les mèches de cheveux de Michael en son absence. Ce buste est clairement du moule que Stan a fait pour le film GHOSTS. De nombreux styles de cheveux Michael célèbres ont été créés sur ce buste.



Un autre article est un long morceau de cheveux noir porté par Michael Jackson aux World Music Awards à Londres le 15 novembre 2006, lorsqu’il a joué «We Are the World» et reçu le Diamond Award.

Carol se souvient: «Il pleuvait à ce moment-là. C'était incroyable de voir comment ses fans se sont tenus là sous la pluie

.

"D'autres articles ont été offerts à Carol comme cadeaux pour elle-même ou ses enfants, comme une Fedora portée par Michael. Carol nous a dit que Michael est venu se coiffer un jour avec le chapeau, puis l'a signé et l'a donné à son fils



Un autre objet est une reproduction encadrée de Michael Jackson signée et inscrite au marqueur argenté «À Carol LaMere, le conquérant Michael Jackson».



Vous trouverez tous les articles de Carol dans le site Web de Julien’s Auctions:


MJVibe


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Rick Baker sur Michael Jackson et Thriller…

Message par Eddith le Ven 2 Nov 2018 - 9:59



Tous les fans connaissent Rick Baker et son travail remarquable sur Captain EO et THRILLER.

Au cours d'une interview avec Yahoo Entertainment, Rick parle évidemment de Thriller…

Vous ne pourriez pas trouver un plus grand fan de An American Werewolf à Londres que Michael Jackson, qui était en train d’enregistrer ce qui allait devenir l’un des albums les plus vendus de tous les temps. Le roi de la pop a utilisé son pouvoir royal pour rassembler le groupe de loups-garous, en faisant appel à Landis pour diriger le clip vidéo du titre de son disque et en faisant venir Baker pour créer les effets de monstre. Le projet historique a été présenté pour la première fois dans les salles de cinéma le 14 novembre 1983. Il remporterait ensuite un Grammy pour Long-Form Video et trois MTV Video Music Awards, serait le premier clip vidéo enchâssé dans le Registre national du film de la Bibliothèque du Congrès, et Guinness World Records a salué «la vidéo musicale la plus réussie de tous les temps». Et «Thriller» n'était pas le seul joint Baker-Jackson; le duo a plus tard collaboré à nouveau à une expérience unique en son genre, Captain EO.

John Landis m'a dit: «Michael Jackson a vu le loup-garou américain et l'a adoré. Il veut faire une vidéo musicale où il veut se transformer en loup-garou. Je vais vous envoyer une cassette. Ayez des idées. »Alors, j’écoute la cassette et je me suis dit:« Je ne vois pas comment on pourrait créer cette pop star. Il va avoir mal au cul. »J'avais complètement tort! Tout d'abord, Michael était incroyablement timide. J'ai travaillé dans un atelier funky et sale rempli de mecs aux cheveux longs, et le jour où il est venu faire le masque de vie [un moule du visage de la personne à utiliser dans le processus de création du maquillage], la première chose qu'il a faite a été de se cacher dans la salle de bain. Il vient juste d'entrer et de s'acclimater.

Mais après cela, il était super à rattraper. Il était très patient et a adoré le processus. Malheureusement, j'ai appris le jour où John allait faire un tournage, et je me suis dit: «Que font tous les caméramans ici?» Maintenant, je suis reconnaissant, car beaucoup de gens viennent me voir. et allez, "La vidéo Making of 'Thriller' m'a inspiré à devenir un artiste de maquillage."

Très tôt, j’ai décidé que Michael ne devrait pas être un loup-garou; J'ai dit qu'il devrait être plus félin, et lui a plus ressemblé à une créature de chat fantastique. La chose la plus effrayante pour moi dans cette expérience était la taille de celle-ci et le temps (limité) que nous avions. J’ai dit à John: «Je suppose que vous allez faire appel à ces danseurs immédiatement parce que cela nous prend du temps pour faire les masques de sauvetage et tout le reste», et il va, «Hein?

Les danseurs ont été choisis trois jours avant le tournage, je ne pouvais donc pas maquiller correctement. Je pouvais utiliser des choses génériques, mais j’ai pensé que nous devrions avoir des choses plus fraîches. Mon équipage et moi-même avons déjà nos propres masques de sauvetage, alors j'ai dit à John: «Et si nous avions plus de zombies, et que c'est moi et mon équipage?». Les zombies qui sortent des tombes sont donc mon équipage et mes amis. , alors que les danseurs sont des pièces génériques que nous avons créées [rapidement]. C'était comme: "Ce sont tes dents, et tu vas être de cette couleur."

Michael et moi sommes devenus assez proches après «Thriller». Il est venu chez moi à quelques reprises pour regarder des films et dîner, et je suis allé chez lui avec ma femme pour dîner avec Michael et Bubbles, le chimpanzé. Et Michael m'a en fait dédié une chanson! C’est ce qu’on appelle «menacé» et je pense qu’il essayait d’en faire un autre «thriller», parce qu’ils ont coupé un rap de Rod Serling. Il m'a dédié la chanson, puis a déclaré: «Je veux faire une vidéo de cette chanson et je veux que vous la réalisiez.» J'étais comme, «Uhhhh…»



SOURCE: Yahoo Entertainment


cligne2
avatar
Eddith
Bloody

Messages : 4062

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de gens qui ont côtoyé ou rencontré Michael. Artistes, des gens qui ont travaillé avec lui, ou pour lui, des amis, de gens de sa famille etc...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 21 sur 21 Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum